Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Un spectre hante le Texas

Fritz LEIBER

Titre original : A Specter is Haunting Texas, 1968
Première parution : Galaxy Publishing Corporation, 1968

Traduction de Frank STRASCHITZ
Illustration de Thierry LEROUX

OPTA (Paris, France), coll. Anti-mondes n° 30
Dépôt légal : 1er trimestre 1977, Achevé d'imprimer : 10 janvier 1977
272 pages
ISBN : 2-7201-0078-1
Format : 13,8 x 18,9 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Après la guerre nucléaire, le Texas a enfin absorbé les Etats-Unis et, à l'exception des nations noires de Californie et de Floride, il s'étend du Guatemala à la Russie. Par les bienfaits d'une hormone de synthèse, les Texans atteignent la taille de deux mètres cinquante, ce qui leur permet de dominer définitivement les « bossus », c'est à dire les Mexicains, les Indiens et les quelques pauvres blancs réduits en servitude.
     Depuis un siècle, les nations de laTerre n'ont plus aucun contact avec Circumluna, vaste satellite artificiel de la Lune, économiquement autonome, habité par quelques savants russes et américains, de nombreux hippies, artistes et autres réprouvés.
     Christopher Crockett La Cruz est le premier citoyen de Circumluna à débarquer sur la Terre. Il est également connu sous le nom de Petit Crâne. C'est un « maigre ». Il est immense et filiforme. Ses muscles ne peuvent fonctionner sous la gravité terrestre et il porte un exosquelette en titane mû par des moteurs à piles. Christopher se retrouve donc à Dallas. Une légende mexicaine veut qu'un jour la terrible Mort sortira du néant pour diriger le révolution contre les Texans. Avec son collant noir et son exosquelette, Christopher est parfait pour ce rôle. Lui qui arrivait en touriste, le voici emporté par la tourmente de l'histoire, sur une Terre ou rôdent les fantômes de Lyndon Johnson, Macolm X, Davy Crockett et Adolf Hitler, un monde qui évoque un théatre pris de panique
 
     Un des doyens de la science-fiction, un des écrivains les plus éclectiques du genre. Frtiz Leiber nous a donné des chefs d'oeuvre comme Le vagabond, A l'aube des ténèbres ou Le Cycle des épées.
     Ses nouvelles ont figuré aux sommaires de tous les magazines de fantastqie et de S.F.
     Il vit actuellement en plein coeur de San Francisco

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
Lorris Murail : Les Maîtres de la science-fiction (liste parue en 1993)
Association Infini : Infini (2 - liste secondaire) (liste parue en 1998)

 
    Critiques    

     Christopher Crockett La Cruz n'est pas un milliardaire titanien, c'est un acteur « sacabon » (venant du Sac, ensemble de bulles de plastique accroché au satellite Circumluna, et où ont été relégués « hippies, beatnicks, étudiants ayant lâché leurs études, stilyagi, acteurs, écrivains, pachukos, jeunes apaches, bohémiens et autres rebelles... ») ; ce n'est pas un beau jeune homme mais une sorte de monstre, un « Maigre », transformé par une existence dans un milieu sans gravité, et qui doit porter un exosquelette pour survivre sur Terre ; il n'aborde pas notre planète dans l'apothéose technologique et capitaliste du XXIIIe siècle, mais en la République de l'Etoile Solitaire, autrement dit le Texas d'après la 3e guerre mondiale, un Texas dont les frontières vont de la Sibérie à l'Equateur et dont les habitants, qui vénèrent la mémoire de Lyndon (Jonhson) ont matérialisé l'importance qu'ils se donnent en se gavant d'une hormone de synthèse qui les transforme en géants (ainsi que leurs cheveux !) ; enfin, il ne fait pas une visite de courtoisie mais déclenche une révolution. Voilà tout ce qui, au départ et sur un sujet similaire, sépare Terre, planète impériale et Un spectre hante le Texas, Clarke et Leiber. Et si l'on peut oublier le sérieux papale du premier, on n'oubliera pas la gouaille satirique du second. Bien sûr il nous noie sous un bavardage intarissable et des détails superflus qui empêchent sans doute cet excellent bouquin d'être un grand livre — mais quoi ! Ce sont les petits défauts de Leiber...
 

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/7/1977 dans Fiction 282
Mise en ligne le : 1/5/2012


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 66143 livres, 66065 photos de couvertures, 60949 quatrièmes.
8090 critiques, 36192 intervenant·e·s, 1460 photographies, 3689 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.