Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Vénus plus X

Theodore STURGEON

Titre original : Venus plus X, 1960

Traduction de Jean-Pierre CARASSO
Illustration de KELECK

Jean-Claude LATTÈS (Paris, France), coll. Titres/SF n° 26
Dépôt légal : 2ème trimestre 1980
256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
On a volé Charlie Johns. Qui ? Le peuple de Ledom, un monde libre, sans contrainte, sans guerre, sans peur. Un monde sans reproches dont tous les habitants sont bisexués, à la fois mâle et femelle. Bref, le paradis pour Charlie, Homo Sapiens du XXeme siècle ! Jusqu'au jour il découvre où il est. Pourquoi il y est. Comment il y est arrivé et ce que sont exactement « ceux-celles » qu'il désigne du nom de Vénus plus X.

     Théodore Sturgeon est né en 1918 à New York. C'est l'un des plus grands écrivains révélés pendant cette fameuse époque surnommée l'Age d'Or de la Science-fiction. Plus novelliste que romancier, Théodore Sturgeon a écrit trois grands romans qui comptent parmi les chefs-d'oeuvre de la science-fiction, Cristal qui songe, Les Plus qu'humains et Vénus plus X, qui à l'époque fit scandale.
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition CHAMP LIBRE, Chute libre (1976)


 
     Dans Le deuxième sexe, Simone de Beauvoir a eu une phrase qui eut les honneurs de la postérité : On ne naît pas femme, on le devient. Le roman de Sturgeon est l'illustration de cette thèse en même temps que son dépassement. Illustration : fragments éclatés de scènes de la vie d'un couple américain contemporain moyen, avec le rapport aux enfants, modelés par le sexisme ambiant. Dépassement : visite à un futur (ou ce qui paraît être un futur...) utopique, où l'humanité a muté en une race androgyne, balayant ainsi le conflit des sexes. Tout ce qu'on aime chez Sturgeon, sa tolérance, sa chaleur humaine, son amour, justement, est présent dans ce livre qui est un hymne au bonheur et un chant à l'enfance, en même temps qu'un essai de construction d'une société qui touche au plus près à la perfection. Livre de désir donc, et qui prouve en outre qu'un roman sans péripéties ni bagarres ni violences, un roman naïf et didactique, peut être malgré tout, ou grâce à tout, aussi passionnant et plein de suspense que le roman d'aventures le plus haletant. Un seul reproche (et qui ne tient pas à l'auteur) : les 16 ans de retard de la traduction, ce qui désamorce certains concepts, beaucoup plus révolutionnaires exposés en 1960.
 

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/5/1976
dans Fiction 269
Mise en ligne le : 1/1/2014




 

Dans la nooSFere : 62650 livres, 58915 photos de couvertures, 57140 quatrièmes.
7958 critiques, 34383 intervenant·e·s, 1334 photographies, 3656 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.