Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Dieu monstrueux de Mamurth

Edmond HAMILTON



Illustration de Jean-Michel NICOLLET

NOUVELLES ÉDITIONS OSWALD (NéO) (Paris, France), coll. Fantastique / SF / Aventure n° 176
Dépôt légal : juin 1986
208 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7304-0387-6   
Genre : Fantastique

L'ISBN indiqué sur le livre (2-7304-0387-5) est erroné. La première bibliographie est une bibliographie générale des romans et novellas de Hamilton, la deuxième ne concerne que les nouvelles du recueil.



    Quatrième de couverture    
     Comment est-ce là-haut ?, L'île de déraison, Le dieu monstrueux de Mamurth, Les graines d'ailleurs, Requiem, La planète morte, Matériel humain, Quand on est du métier, Dans l'abîme du passé, L'auberge hors du monde : ces dix nouvelles jamais réunies en volume constituent le premier recueil publié en français de l'auteur devenu légendaire du classique et quasi mythique, Les rois des étoiles, qui en 1952 ouvrit toutes grandes les portes du space opera au lecteur français.
     Mais il n'est pas possible de le réduire au space opera et les dix nouvelles que vous lirez montrent justement plusieurs visages de son inspiration qui a d'ailleurs considérablement évolué à partir des années soixante.
     Le dieu monstrueux de Mamurth, sa première nouvelle publiée, a paru en 1926 dans Weird Tales. Requiem est considéré comme un de ses chefs-d'œuvre, quant à L'auberge hors du monde, qui est une de ses nouvelles les plus mémorables, elle fut sélectionnée par Edmond Hamilton lui-même pour une anthologie intitulée My best science fiction Story où chaque auteur avait choisi, pour y figurer, l'histoire de lui qu'il préférait.
     Un volume destiné aux fans de l'âge d'or de la S.F. et pour la faire découvrir ou redécouvrir aux autres.

     Edmond Hamilton, né en 1904 et mort en 1977, a été un des géants de l'âge d'or de la S.F. américaine. Il publia sa première nouvelle à l'âge de vingt-deux ans et cessa dès lors toute activité salariée. Il ne cessa d'écrire jusqu'à la fin de sa vie et son œuvre représente un volume considérable dans lequel tout n'est pas de valeur égale. Pourtant son grand talent lui a permis de s'élever à des sommets : Les rois des étoiles est certainement l'un des plus beaux space opera qui aient jamais été écrits et nombre de ses nouvelles, comme celles réunies dans le présent volume, sont des chefs-d'œuvre. Il avait épousé Leigh Brackett, qui était elle-même un des auteurs les plus prestigieux de la S.F. américaine.

    Sommaire    
1 - Stéphane BOURGOIN, Edmond Hamilton ou l'âge d'or de la littérature d'imagination, pages 5 à 7, Introduction
2 - Stéphane BOURGOIN, Bibliographie, pages 7 à 8, Bibliographie
3 - Comment est-ce là-haut ? (What's It Like Out There?), pages 9 à 36, trad. Luce TERRIER
4 - L'Île de déraison (The Island of Unreason), pages 37 à 58, trad. France-Marie WATKINS
5 - Le Dieu monstrueux de Mamurth (The Monster-God of Mamurth), pages 59 à 75, trad. France-Marie WATKINS
6 - Les Graines d'ailleurs (The Seeds from Outside), pages 77 à 82, trad. France-Marie WATKINS
7 - Requiem (Requiem), pages 83 à 101, trad. Frank STRASCHITZ
8 - La Planète morte (The Dead Planet), pages 103 à 117, trad. Bruno MARTIN
9 - Matériel humain (Sacrifice Hit), pages 119 à 148
10 - Quand on est du métier (The Pro), pages 149 à 164, trad. Paul ALPÉRINE
11 - Dans l'abîme du passé (The Dark Backward), pages 165 à 183, trad. GERSAINT
12 - L'Auberge hors du monde (The Inn Outside the World), pages 185 à 203, trad. Michel DEUTSCH
13 - Stéphane BOURGOIN, Bibliographie, pages 204 à 204, Bibliographie
 
    Critiques    
     Edmond Hamilton a été l'un des grands auteurs de l'âge d'or de la science-fiction américaine et, pendant plusieurs années, le maître incontesté du space opéra. Il donna d'ailleurs à ce genre deux de ses fresques les plus fameuses, la trilogie des Loups des Etoiles et Les Rois des Etoiles, son chef-d'œuvre. Mais Hamilton ne saurait être réduit à ce seul genre et ce recueil de nouvelles en est la preuve. Certains de ces textes tranchent sur le reste de sa production, ses romans surtout, par leur caractère poétique et mélancolique. (« Requiem » notamment, avec sa description nostalgique des derniers jours de la Terre, un très beau récit).
     Hamilton délaisse en fait ici les grandes étendues galactiques pour se concentrer sur quelques individus et relater avec une grande sensibilité, une tranche de leur vie (« Comment est-ce là-haut ? », « Matériel humain », « Quand on est du métier »...).
     Mais le fantastique n'est pas absent non plus de ce recueil et prend même une place considérable avec la nouvelle « Le Dieu monstrueux de Marmuth », texte inquiétant et qui comporte quelques belles idées (la ville invisible de Marmuth, ce qui donne lieu à une étrange poursuite...).
     Cet agréable volume devrait plaire aux admirateurs de l'âge d'or de la science-fiction américaine et permettre aux autres de découvrir un auteur oublié ou passé de mode.


Elisabeth CAMPOS
Première parution : 1/12/1986 dans Fiction 381
Mise en ligne le : 24/5/2003


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 63868 livres, 61155 photos de couvertures, 58493 quatrièmes.
8040 critiques, 35008 intervenant·e·s, 1340 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.