Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Série    
 

Un nouveau Monde (jeunesse)

Gilles FONTAINE

 
    Volumes de la série    
1 /    La Survivante
2 /    Le Dôme
3 /    La Dernière tempête

    Critiques    
     Un matin comme tous les autres, Lisa se réveille dans sa maison familiale... anormalement vide. Toute sa famille semble avoir disparu. Très rapidement, après avoir parcouru sa petite ville de Commentray Lisa doit se rendre à l'évidence, ce n'est pas seulement sa famille mais toute la ville, voire l'ensemble de l'humanité, qui s'est volatilisé sans explication. Au fil du temps, notre adolescente va découvrir que ce n'est pas aussi simple. D'autres qu'elle ont survécu, essentiellement des enfants et quelques rares adultes. Avec Elias, ce gamin issu d'un souterrain d'ateliers clandestins, ils essaient de s'organiser dans un monde où tout ce que nous connaissons aujourd'hui tend à disparaître : l'eau, l'électricité, les systèmes de communication et tout le confort que cela nous apporte. Dans cet univers livré à lui-même, la lutte entre les survivants est inévitable. Des clans se constituent et la violence fait rage. Elias, Lisa ainsi que quelques autres vont ainsi traverser des épreuves difficiles dans la quête d'un nouveau monde, pourchassés par une tempête extraordinaire ! Dame Nature se vengerait-elle du genre humain ?

     Apparemment, Gilles Fontaine part du postulat qu'un jour ou l'autre la nature — ou la planète — se retournera contre l'espèce humaine, responsable de tant de blessures et de catastrophes. Pour ce faire, il lui attribue une sorte d'intelligence consciente et des pouvoirs surnaturels. Tout cela n'est cependant pas exprimé clairement dès le départ mais progressivement suggéré dans la trilogie. Le premier volet plante le décor avec la « Disparition ». Les personnages sont perdus et essaient tant bien que mal de survivre. Le deuxième tome nous présente une société en cours d'organisation et la création d'un nouvel ordre social. Les survivants se regroupent et les sociétés se recréent avec des nouvelles règles finalement pas si éloignées des précédentes. Le dernier volume constate l'échec de cette demi-solution consistant à ne garder que les plus jeunes pour créer un monde nouveau. La nature se déchaîne pour anéantir tout ce qui peut l'être. Seuls les plus « intelligents » survivront et pourront vraiment repartir du bon pied.

     On se laisse facilement entraîner dans les aventures de Lisa et Elias. C'est une histoire ados auxquels les jeunes s'identifieront d'autant plus facilement que les adultes survivants sont soumis à l'autorité de leur progéniture. Un vrai rêve ! Moyennant quoi ils ne prêteront sans doute pas attention aux nombreuses facilités, voire incohérences, qui émaillent le récit et qui rendent l'ensemble très peu crédible. L'enchaînement des situations prévaut ici sur la vraisemblance, et c'est dommage car le thème choisi était intéressant.

     Somme toute, Un autre monde fera passer un bon moment de lecture aux ados et pré-ados en les sensibilisant aux problèmes humains et écologiques actuels. Sans plus.

Fabrice FAUCONNIER (lui écrire)
Première parution : 10/9/2005
nooSFere


     Au commencement était la fin. Les adultes se volatilisèrent et les enfants restèrent seuls dans un nouveau monde. Un monde à reconstruire de toutes pièces mais aussi sur lequel régner en maître. Ce fut la Disparition... Puis les enfants se regroupèrent dans des communautés. Pacifistes pour certaines. Plus souvent féodales pour les autres. Les seigneurs réapparurent, ainsi que les faux prophètes. Un puissant en particulier. Ce fut le prophète du Dôme... Enfin l'exode débuta. La course contre le mauvais temps, contre la faim, contre l'esclavage, contre la misère. La fuite vers un sud idyllique rattrapé par le cataclysme. Ce fut la Dernière Tempête...
     Avant Un Nouveau Monde...

     Le pari de Gilles Fontaine était de taille : aborder un univers où tout ou presque a disparu, où il ne se passe quasiment rien car rien ne reste pour induire des situations dramatiques qui s'enchaîneraient. Rien qu'un vide et quelques personnages. Mais quels personnages !

     Une héroïne forte que l'on découvre dans le premier tome. D'abord perdue face à une situation d'isolement total tragique, elle va se révéler et œuvrer pour sa propre survie. Elle s'opposera à des bandes de jeunes qui ont trouvé refuge dans la violence en gardant elle-même ses propres valeurs de vie. Ce premier tome de la trilogie est éprouvant. Le suspense est omniprésent, mais discret. L'ambiance de malaise s'installe peu à peu. On se surprend à ne plus entendre ce qui se passe autour de nous. Le silence du livre nous enveloppe. L'angoisse pour la survie de l'héroïne devient notre propre angoisse. Une maîtrise des situations mais aussi de la construction des personnages qui est à saluer (surtout lorsque l'on sait qu'il s'agit là du premier roman du bonhomme !).

     Dans le second tome, le temps a avancé. Les enfants se sont organisés, et l'auteur change son fusil d'épaule. Après la peur du vide, il entame la reconstruction du monde. Et pose les questions majeures : comment faire ? Faut-il reproduire ce qui existait avant ? Une thèse à laquelle s'oppose un des personnages qui a été exploité par les adultes avant et qui pense qu'un dieu a donné l'occasion aux enfants de tout recommencer en mieux. Mais l'humain reste humain, et ce second tome traite de la manipulation possible des plus forts sur les plus faibles. On retrouve un soupçon de Sa majesté des mouches dans ce texte fort où la cruauté des uns s'oppose à l'humanisme des autres, mais où reste le problème de la justice. Et surtout, ici encore, de la survie.

     Une survie qui trône dans le dernier tome où une tempête effroyable pousse les enfants et des adultes survivants, à l'exode. Tous courent vers le sud, terre d'espoir face au froid. Mais les choses ne s'enchaînent pas si facilement. Et là encore, les luttes de pouvoir font rage. L'individualisme doit-il être le maître mot ? Faut-il penser pour la communauté ? Faut-il sacrifier certains pour le bien de la communauté ?

     Gilles Fontaine a réussi à écrire trois ouvrages dans un même univers qui fleure bon le revival, mais chacun possède sa propre identité. Même si les mêmes questions de fond se posent à plusieurs reprises, la structure diffère et nous entraîne sur des terrains nouveaux à chaque fois. De plus, l'évolution des personnages est très bien dosée. Bien écrit, bien raconté, bien réglé, le tout sur un sujet pas évident à tenir jusqu'au bout, que dire ? Jetez-vous dedans !

Michaël ESPINOSA
Première parution : 1/12/2004
dans Galaxies 35
Mise en ligne le : 10/1/2009

 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.