Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Ceux qui n'oublient pas

Clément BOUHÉLIER

Cycle : Chaos vol. 1 


Illustration de Aurélien POLICE

CRITIC (Rennes, France)
Date de parution : 2 avril 2016
Dépôt légal : avril 2016
Première édition
Roman, 452 pages, catégorie / prix : 22 €
ISBN : 979-10-90648-61-6
Format : 13,0 x 19,8 cm



Ressources externes sur cette œuvre : quarante-deux.org
Ressources externes sur cette édition de l'œuvre : quarante-deux.org

Quatrième de couverture
     « T’as regardé autour de toi ? T’as remarqué que le monde partait en sucette ? C’est pas juste un petit tremblement de terre. C’est une putain de fin du monde ! »
 
     Paris, gare de Lyon. Une jeune femme brise une éprouvette et libère un virus inconnu qui se nourrit de la mémoire et frappe sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social.
     Peu à peu, les infectés perdent toute capacité à penser et à agir. Malgré les mesures gouvernementales, l'épidémie se répand dans le pays, et même au-delà. Bientôt, le monde se peuple de « zombies », coquilles vides, errantes, répétant le même geste à l’infini.
     Au milieu des décombres survivent quelques miraculés, des immunisés. Parmi eux, Chloé, Phil', Claudy et Arthur. Ils n’ont rien en commun et ne se connaissent pas.
     Pourtant, une voix mystérieuse leur souffle de se rencontrer. Dans cette France en proie au chaos, ils doivent découvrir qui a déclenché la pandémie et, surtout, mettre fin à son œuvre de destruction.
Critiques

     À Paris, de nos jours, une mystérieuse inconnue lâche en pleine Gare de Lyon une fiole. À l’intérieur, une substance hautement contagieuse qui frappe d’une léthargie progressive tous ceux qu’elle touche. Au bout de quelques jours, les malades sombrent dans l’apathie la plus totale, et se chiffrent par centaines, par milliers. Paris est frappé, puis les autres villes, puis bientôt le reste du monde. Les médecins sont dépassés, et tombent bien vite malades à leur tour. Seules quelques personnes échappent à la contamination, s’organisent en bandes dans la capitale. Parmi ces survivants, ils sont quatre – une actrice porno, un lycéen, un banquier retraité et un jeune assistant parlementaire – à ressentir confusément qu’ils doivent « trouver l’étoile », quelque part dans un Paris de plus en plus désert. Ces quatre individus comprennent bientôt qu’ils ne sont que les jouets de puissances supérieures : les pions d’un homme en blanc, en lutte contre un autre homme aux yeux couleur d’eau polluée. Et que le destin des mondes est en jeu…

     Dans la lignée du Fleuve Noir « Anticipation », les éditions Critic axent leur collection de science-fiction sur une littérature de genre populaire, alternant le vieux (P. J. Héraut ou B. Passegué), le vieux rénové (Laurent Genefort réécrivant ses « FNA ») et le neuf, avec Antoine Traqui ou Clément Bouhélier, dont il s’agit ici du premier roman. D’emblée, Chaos marque par son ambition : un bon gros diptyque, le premier volume proposant une véritable fin du monde tandis que le second négocie le virage de la science-fiction. Au-delà de la taille, qu’en est-il ?

     Lorsque Chaos décrit la catastrophe, toujours à hauteur d’homme, c’est impeccable. Encore que l’on pourra reprocher à Clément Bouhélier de centrer son action un peu trop sur la capitale et de proposer un échantillon de population pas forcément très représentatif de la société française – en particulier en ce qui concerne le petit groupe de survivants. Mais l’épais premier volume tient cependant son lecteur en haleine, et propose une intéressante variation sur le thème du mort-vivant (enfin, ici plutôt du vivant-mort) au lieu de ressasser les mêmes clichés. Impossible de ne pas penser au Stephen King du Fléau pour Ceux qui oublient. Quant au second tome, Les Terres grises, il a de faux airs de « La Tour sombre » et, malheureusement, patine un peu. Focalisé sur le petit groupe d’élus perdu sur un monde crépusculaire, les péripéties passionnent moins et le final ne convainc pas. On passe cependant un bon moment de lecture avec ce page turner mêlant les genres, et on se plaît à croire que Clément Bouhélier fera mieux la prochaine fois.

Erwann PERCHOC
Première parution : 1/1/2017 dans Bifrost 85
Mise en ligne le : 18/11/2022

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78609 livres, 90585 photos de couvertures, 74574 quatrièmes.
8864 critiques, 42723 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.