Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Sixième du crépuscule et autres nouvelles

Brandon SANDERSON


Traduction de Mélanie FAZI
Illustrations intérieures de Ben McSWEENEY & Isaac STEWART

LIVRE DE POCHE (Paris, France), coll. Orbit
Dépôt légal : novembre 2018, Achevé d'imprimer : octobre 2018
544 pages, catégorie / prix : 20,90 €
ISBN : 978-2-253-19142-1
Format : 13,0 x 20,0 cm  
Genre : Fantasy

Couverture : Studio LGF ; (c) Isaac Stewart / Ben McSweeney : (c) Cappan / iStock.



    Quatrième de couverture    

Qu’arrive-t-il lorsqu’un Empereur-Dieu accepte de dîner avec une femme tout aussi puissante que lui ? Si vous aviez la possibilité de revivre une journée, quels sombres secrets souhaiteriez-vous révéler ? Silence habite dans une forêt où les ombres ôtent la vie des malfaisants en leur sautant à la gorge… Oserez-vous la traverser ? Sur une île où les prédateurs sont capables de lire dans les pensées de leurs proies, un chasseur solitaire se retrouve face à son propre cadavre… Saura-t-il affronter les périls durant son voyage ? Lift est une redoutable voleuse, mais prendra-t-elle le risque de s’opposer à l’Ombre qui hante ses pas et semble vouloir s’attaquer à ses semblables ?

Soutenu par une presse dithyrambique et récompensé par de nombreux prix, Brandon Sanderson s’est imposé depuis plus de dix ans comme l’un des maîtres de l’Imaginaire avec notamment ses séries Fils-des-Brumes et Les Archives de Roshar. À travers ces cinq nouvelles, il déploie de nouveau son talent de conteur exceptionnel et emmène ses lecteurs dans des univers inventifs et captivants.


    Sommaire    
1 - Parfait État (Perfect State), pages 9 à 81, trad. Mélanie FAZI
2 - Remerciements, pages 83 à 83, Notes, trad. Mélanie FAZI
3 - Instantané (Snapshot), pages 87 à 193, trad. Mélanie FAZI
4 - Postface, pages 195 à 198, Postface, trad. Mélanie FAZI
5 - Remerciements, pages 199 à 200, Notes, trad. Mélanie FAZI
6 - Des ombres pour Silence dans les Forêts de l’enfer (Shadows for Silence in the Forests of Hell), pages 203 à 275, trad. Mélanie FAZI
7 - Sixième du Crépuscule (Sixth of the Dusk), pages 279 à 353, trad. Mélanie FAZI
8 - Dansecorde (Edgedancer), pages 357 à 543, trad. Mélanie FAZI
 
    Critiques    

On ne présente plus Brandon Sanderson, l'auteur d'imposantes séries de fantasy et le terminateur de la Roue du temps de Robert Jordan (avec 3 tomes non traduits à ce jour). Ce qu'on sait moins, c'est qu'il peut aussi écrire des textes courts et de la SF, preuve en est ce Sixième du crépuscule, recueil de cinq novellas fleurtant majoritairement avec la science-fiction.

On commence avec Parfait Etat, texte humoristique sur une rencontre amoureuse dans un décor de fantasy avec un twist final. C'est léger et rapide, ce fut sélectionné pour le prix Hugo 2016 en catégorie novella, mais c'est certainement le texte le plus faible du recueil.

Changement brutal de décor avec Instantané : un duo de flics miteux dispose d'une technologie permettant de revivre une scène passée afin de récolter des informations sur des affaires non résolues, jusqu'au jour où, en attendant le déroulement d'un délit, ils tombent sur un autre crime bien plus important. Une ambiance polar à l'américaine avec un élément SF remarquablement utilisé donne à ce texte une grande efficacité.

Retour à une ambiance fantasy avec Des ombres pour Silence dans les Forêts du crépuscule. Dans un monde post-apocalyptique, une auberge au milieu d'une forêt hantée par diverses créatures sert d'abri aux voyageurs de passage. Mais la patronne du lieu a d'autres activités moins honorables... Si l'on retrouve dans ce texte le talent habituel de Sanderson pour bâtir un décor intrigant et un système de magie original, on retiendra avant tout les personnages principaux, une mère et sa fille, que l'auteur met très bien en scène. Un texte fort humainement.

Sixième du Crépuscule, le texte qui donne son nom au recueil, nous emmène sur une autre planète, où une île sauvage et dangereuse est peuplée de trappeurs solitaires ayant pour seule compagnie des oiseaux leur amenant des pouvoirs psy. Mais l'équilibre de l'île est menacé par le reste de la population de la planète et par des visiteurs venus d'une autre étoile et doté d'une technologie supérieure. Encore un très bon texte, proche de ce que pourrait donner un Jack Vance moderne avec un supplément humaniste.

Passons sur Dansecorde, la dernière novella, qui prend sa place dans le cycle des archives de Roshar, après le Livre des Radieux. N'ayant pas lu ce dernier, je m'abstiens de la lecture de ce texte.


Bilan globalement très positif pour ce recueil qui nous fait découvrir un Brandon Sanderson peu connu, capable de textes courts, de science-fiction et de polar, et qui contient trois récits remarquables. Enfin, pour être complet, signalons que la novella Des ombres pour Silence dans les forêts de l'enfer est déjà paru en français avec une autre traduction dans le recueil Dangerous Women (éditions j'ai lu 2016); le recueil Sixième du crépuscule présentement chroniqué étant traduit par la traductrice habituelle de Sanderson, Mélanie Fazi.


René-Marc DOLHEN
Première parution : 17/1/2019 nooSFere


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65105 livres, 63755 photos de couvertures, 59823 quatrièmes.
8086 critiques, 35695 intervenant·e·s, 1419 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.