Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Acadie

Dave HUTCHINSON

Titre original : Acadie, 2017
Première parution : Tor.com, 5 septembre 2017
Traduction de Mathieu PRIOUX
Illustration de Aurélien POLICE

BÉLIAL' (Saint-Mammès, France), coll. Une Heure-Lumière n° 20
Date de parution : 29 août 2019
Dépôt légal : août 2019, Achevé d'imprimer : août 2019
Première édition
Novella, 112 pages, catégorie / prix : 8,90 €
ISBN : 978-2-84344-953-6
Format : 12,0 x 17,9 cm
Genre : Science-Fiction

Existe aussi en numérique, aux formats ePub (ISBN : 978-2-84344-882-9) et PDF (ISBN : 978-2-84344-881-2) au prix de 4,99 €.



Quatrième de couverture

Il y a la Colonie, une constellation d’habitats spatiaux cachée au sein d’un système stellaire isolé et sans intérêt. Et puis il y a Duke, le Président de ladite Colonie, élu au poste car il était précisément le type qui le désirait le moins. Essentiellement honorifique, le job s’avère toutefois offrir certains avantages. En temps normal… Car voilà qu’une sonde terrienne franchit les limites du système. La pire des nouvelles au regard des membres de la Colonies, eux qui, sous la houlette d’Isabel Potter, généticienne de légende, ont élaboré une utopie contrainte de fuir l’autorité du Berceau depuis plus de cinq siècles. Or, en ce qui concerne le viol des strictes lois bioéthiques terriennes, il n’existe aucune prescription, et la Colonie n’encourt rien moins que l’annihilation. Sauf à ce que Duke, contre toute attente, ne se révèle l’homme de la situation…

« Un talent littéraire naturel... »
THE GUARDIAN

Critiques

La Colonie, une constellation d'habitats spatiaux, occupe un système planétaire pauvre et par ailleurs vide. Ce qui lui convient très bien puisque ses habitants cherchent à échapper à l'Agence, l'organisation de la Terre qui recherche ses fondateurs depuis des siècles pour avoir outrepassé toutes les lois bioéthiques en vigueur. Ceux-ci, les Écrivains, ont pourtant donné naissance à une Utopie, laquelle héberge des humains modifiés de toutes les manières, et des êtres géniaux issus de manipulations génétiques plus profondes encore. Si les manipulations sont condamnables, que peut justifier un tel acharnement de la part de la Terre au vu du résultat ?

Acadie débute sous la forme d'une nouvelle à problème, si typique de certains auteurs de l'âge d'or de la SF américaine (que l'on songe à Isaac Asimov par exemple). Ici, le problème prend la forme d'une sonde qui pénètre profondément dans la Colonie dès le début du récit. Événement fort inquiétant parce que normalement impossible : la Colonie est en effet protégée par une ligne d'alerte constituée d'une myriade de satellites minuscules destinés à détecter, voire à détruire, tout intrus se dirigeant vers l'espace occupé par les habitats. Il s'agit donc de comprendre très rapidement ce qu'est cette sonde, si elle a réussi à localiser la Colonie et à envoyer un message, ou s'il faut se résoudre à fuir comme cela est déjà arrivé par le passé.

Le récit avance en chapitres très courts et alterne plusieurs flash-backs qui permettent d'appréhender l'apparence de cette Colonie, sa technologie, son histoire. Dave Hutchinson propose une forme de gouvernement originale et amusante, et des environnements naturels réalistes avec d'omniprésentes contraintes liées à gravité en particulier. Il joue également assez bien avec les échelles d'espace et de temps. Un système planétaire est en effet très vaste et essentiellement constitué de vide. Détecter une poignée d'humains perdus au milieu d'une ceinture d'astéroïdes est une gageure, et l'incertitude du temps qu'il a fallu à la sonde pour arriver ou pour contacter l'Agence sont parmi les questions primordiales auxquelles doit répondre Duke, l'actuel Président de la Colonie. Au bout du compte, la nouvelle est fluide, facile d'accès et rapide à lire, même selon les critères de la collection Une Heure Lumière. La chute n'est pas inédite, mais offre un certain vertige. Pourtant le récit souffre d'un déséquilibre majeur et il y manque le fusil de Tchekhov. Et pour en faire une critique plus précise, il est nécessaire d'en dévoiler un tout petit peu plus.

Pendant les deux tiers de l'ouvrage, le lecteur tourne les pages en se demandant comment cette sonde va enfin livrer ses mystères, quelle solution peut être trouvée afin d'éviter le déménagement de toute la Colonie, ou même quelle étrange qualité justifie la présence de Duke au sein de celle-ci. Et vers la page 87, plusieurs événements vont précipiter l'histoire vers sa résolution. Mais cette accélération s'accompagne d'un sévère virage dans le récit en quelques paragraphes seulement. L'histoire, qui brasse essentiellement les notions de colonisation spatiale, de voyages intersidéraux, de sciences génétiques, va s'appuyer dès à présent sur deux thèmes majeurs totalement passés sous silence jusque là : la réalité virtuelle et l'intelligence artificielle. Ce qui signifie qu'en une vingtaine de pages seulement, Ian Hutchinson résout le problème qu'il a posé dans un contexte totalement différent de celui de départ. Et cette source de frustration gâche quelque peu les effets de l'épiphanie produite par les toutes dernières pages.

 

David SOULAYROL
Première parution : 11/6/2022 nooSFere

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77041 livres, 87953 photos de couvertures, 72916 quatrièmes.
8562 critiques, 41938 intervenant·e·s, 1601 photographies, 3748 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.