Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Noon du Soleil noir

L. L. KLOETZER

Première parution : Moret-Loing-et-Orvanne, France : Le Bélial', 9 juin 2022

Illustration de Nicolas FRUCTUS
Illustrations intérieures de Nicolas FRUCTUS

BÉLIAL' (Moret-Loing-et-Orvanne, France)
Date de parution : 9 juin 2022
Dépôt légal : juin 2022, Achevé d'imprimer : mai 2022
Première édition
Roman, 288 pages, catégorie / prix : 19,90 €
ISBN : 978-2-38163-049-6
Format : 14,0 x 20,5 cm
Genre : Fantasy

Dépôt légal à parution.
Existe aussi en numérique (ISBN : 978-2-38163-050-2) au prix de 9,99 €.



Quatrième de couverture

Cela se passe dans la plus grande ville du monde connu. La Cité de la toge noire, la Ville aux mille fumées, donnez-lui le nom que vous voulez, vous y êtes déjà allé, vous y retournerez. Surplombée par le palais du Suzerain et les temples de l'allée des dieux, port maritime et fluvial, elle grouille de marchands, de prêtres, de voleurs. On y respire les parfums de pays lointains et la puanteur de la misère. C'est là qu'est né, c'est là que survit Yors, ancien mercenaire devenu philosophe par la force de l'âge et des choses. Mais la sagesse ne nourrit pas son homme et Yors n'a plus un sou en poche quand commence notre histoire. Un peu par hasard il va se mettre au service d'un jeune homme, un étranger venu faire des affaires en ville. Pas n'importe quelles affaires : de la sorcellerie. Nul ne l'ignore, les sorciers sont des crapules malhonnêtes, des vendeurs de malédictions, des préparateurs de potions aux doigts sales. Celui-ci est différent... Courtois, un brin naïf, certain d'être le meilleur dans sa partie. Il s'appelle Noon, et son emblème est un soleil noir...

L. L. Kloetzer, ingénieur et professeure en psychologie, se révèle au public en 2010 avec CLEER, chroniques d'une multinationale aussi déshumanisée que totalitaire. Trois ans passent et sort Anamnèse de Lady Star, que son éditeur de l'époque présente comme un roman appelé à “faire date dans l'histoire de la science-fiction française”. Un Grand Prix de l'Imaginaire et un Prix Rosny Aîné plus tard, force est de constater qu'il avait raison.
Hommage avoué à l'immense Fritz Leiber, récit de fantasy chimiquement pur porté par des personnages hauts en couleur et une langue ciselée,
Noon du soleil noir est de fait son troisième roman - un événement attendu depuis près de dix ans.

Critiques

Dans une ville non nommée, Yors, un ancien mercenaire vieillissant, vit de petits boulots ; il attend les caravanes aux portes de la ville et sert de guide aux visiteurs. Lorsqu’arrive Noon, un jeune étranger à l’allure aussi aisée que naïve, Yors sent la chance lui sourire. Mais Noon veut s’établir comme sorcier, ce qui risque de compliquer les choses.

« En hommage respectueux à l’œuvre de Fritz leiber ». Avec cette dédicace située avant le début du roman, les connaisseurs de l’auteur suscité et plus précisément de son cycle des épées savent à quoi s’attendre : les aventures d’un couple de personnages aux antipodes l’un de l’autre dans un décor de fantasy, une ville avec ses auberges, ses guildes, sa noblesse et ses margoulins. Je ne vous ferai pas la liste des références à diverses œuvres que l’on peut croiser au cours de ce roman, d’autres critiques plus érudits s’y sont déjà attelés.

Mais rassurons tout de suite les lecteurs et lectrices qui ne connaissent pas Leiber : ces références et ces clins d’œil ne sont que la cerise sur le gâteau et il n’est pas nécessaire de les voir pour prendre du plaisir à la lecture de Noon du soleil noir. Car le plaisir, c’est clairement le maitre-mot de ce livre : le couple formé par Noon et Yors est avant tout là pour divertir. Ces personnages ne vont pas sauver le monde à chaque page, vaincre les forces du mal qui s’apprêtent à détruire l’univers ou s’opposer au plus grand sorcier de tous les temps ; non, Yors veut juste assez de travail pour vivre confortablement et Noon montrer qu’il est un vrai sorcier plutôt qu’un petit escroc vendeur de potions bidons. Et c’est plutôt avec de l’astuce et de de la petite mais efficace magie qu’ils résolvent les affaires qui s’offrent à eux.

Noon du soleil noir nous ramène aux livres qu’on lisait ado, où chaque page contenait sa dose de fun ou d’aventure, où on visualisait les décors et ses personnages comme si on y était, comme si on y jouait un rôle. Ajoutons à cela les nombreuses et belles illustrations de Nicolas Fructus qui parsèment l’ouvrage pour parfaire l’immersion dans cette ville et vous comprendrez que ce roman est une sucrerie, une parenthèse délicieuse. Un seul regret ? Tout cela est beaucoup trop court et on arrive bien vite au bout de ces 270 pages. Heureusement, un deuxième tome est annoncé et on devrait pouvoir retrouver rapidement Yors et Noon dans cette ville qui semble receler encore beaucoup de secrets .

 

René-Marc DOLHEN
Première parution : 29/6/2022 nooSFere

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77329 livres, 88366 photos de couvertures, 73240 quatrièmes.
8570 critiques, 42066 intervenant·e·s, 1604 photographies, 3748 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.