Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Noces de la renarde

Floriane SOULAS

Première parution : Paris, France : Scrinéo, 2 mai 2019

Illustration de Aurélien POLICE

SCRINEO (Paris, France)
Date de parution : 2 mai 2019
Dépôt légal : mai 2019
Première édition
Roman, 592 pages, catégorie / prix : 18,90 €
ISBN : 978-2-36740-704-3
Format : 13,6 x 21,2 cm
Genre : Fantastique



Quatrième de couverture

1461, Japon.
Hikari, une mystérieuse jeune femme, vit avec ses sœurs dans les forêts peuplées de petits Dieux de la province d’Izumi. Fascinée depuis toujours par les humains, elle s’intéresse de près aux villageois installés au pied de la montagne… à ses risques et périls.

2016, Tokyo.
Depuis toujours, Mina a le pouvoir de voir et de côtoyer les yokaîs, esprits et monstres du folklore japonais. Elle va se laisser entraîner dans une chasse au démon, en plein cœur de Tokyo. Deux univers qui se croisent et s'entremêlent, entre quête d'identité et désir d'émancipation.

Critiques des autres éditions ou de la série
Edition POCKET, Fantastique (2021)

Depuis les « Contes de la lune vague après la pluie » (Mizogushi, 1953) et, plus proche de nous « Mon voisin Totoro », d'Hayao Miyazaki, les français aiment le Japon et ses histoires de fantômes.

Dans les Noces de la renarde, deux histoires se combattent sans se toucher. Dans l'une, en 1467, dans une région de montagnes, Hikari, est une Kitsune1, déesse à forme humaine ou de renarde, avec plusieurs queues qui donnent la mesure de ses pouvoirs. Elle est la chasseuse de son clan, mais ses pérégrinations dans la forêt la conduise dans le voisinage des humains pour lesquels elle ressent une sourde attirance. Tout contact entre dieux et humains est banni, si ce n'est que des Kitsune de son clan se sont emparées d'une femme du village, une religieuse, et lui ont détruit le cerveau pour en faire une esclave. Le père de cette jeune victime pousse les villageois à sa recherche... l'affrontement entre des déesses cruelles et des villageois très soudés est inévitable.

Dans la seconde histoire, de nos jours, Mina est une adolescente terrifiée par un don qui lui permet de voir les Yokaïs2, notamment les fantômes. Si la rencontre a lieu, il faut leur expliquer leur statut de mort et de fantôme, les apaiser, mais il y en a tant. L'un d'eux s'en est même pris à sa meilleure amie et elle le signale à Natsume, sa cheffe de classe qui, bien que surprise, la croit... Depuis peu, les nuits de Mina sont hantées par un Yokaï qui s'amuse à la terrifier. Ce Yokaï est un monstre assez puissant pour se moquer de l'O-fuda3, censé la protéger. Lors d'une visite au temple Shinto, l'esprit qui la traque se manifeste et elle décide de l'affronter : au terme d'une échange magique, elle s'évanouit. Natsume, dont la famille officie au temple Shinto, appelle son oncle à son secours. Natsume, issue d'une famille de prêtre shinto n'a aucun don et fait appel à Mina pour que ses visions l'aident à traquer un monstre qui sème les cadavres dans la ville.

L'histoire démarre lentement. Il faut absorber la complexité des coutumes japonaises et de leurs dieux multiples et cruels. Mais le suspense est brillamment maintenu, tandis que la traque du monstre conduit Mina, dans les lieux cachés du surnaturel, le Kogage, un bar de Tokyo hanté par des esprits, dirigé par Ryu, un tanuki4, l'étrange Eri qui la protège, tandis que dans le passé, Hikari ne cesse de se rapprocher d'un villageois, Jun, un bûcheron fasciné par cette kitsune moins cruelle que ses sœurs.
Suspense haletant, et aventures se nouent en une tresse serrée et parfaitement maîtrisée. J'avoue que ce roman, peut-être plus destiné à un public adolescent qu'à des gens de mon âge, se laisse parfaitement lire et que j'ai plongé avec un plaisir croissant dans cette histoire de fantômes déchaînés et d'une jeune fille en quête de son identité, à un âge où le surnaturel et la réalité se mélangent insidieusement. Cette quête a un prix, mais lequel ? Comment peut-on apaiser la colère d'un esprit ? Nous sommes tous hantés par nos propres fantômes et nul doute que cette lecture saura soutenir votre propre quête intérieure, recherche de paix ou colère ancienne à apaiser...

Floriane Soulas est une des nouvelles plumes de la littérature imaginaire, découverte avec son premier roman, Rouille, Prix actuSF de l'uchronie 2018, et tout de suite après, avec ce roman singulier. Recommandons vivement la découverte de cette histoire de Yokaïs, et pour les esprits plus aventureux, peut-être pourrait-ce être une incitation à lire (ou relire) le père de tous les contes japonais, les Contes de pluie et de lune (Ugetsu Monogatari) du grand écrivain japonais du XVIIIème siècle, Ueda Akinari. pour lequel ces Noces de la renarde  pourraient être une brillante introduction : les français, que l'on dit rationalistes, semblent profondément hantés par ces fantômes qui baignent notre quotidien...

 

1. Kitsune : esprit du renard, il peut avoir jusqu'à neuf queues.
2. Yokaï : esprit, fantôme, démon ou apparition. Cette appellation regroupe les créatures surnaturelles du folklore Japonais.
3. O-fuda : talisman issu d'un temple Shinto qui protège contre les créatures malfaisantes.
4. Tanuki : yokaï de la forêt, souvent représenté sous la forme d'un chien viverrin (raton-laveur)

 

Bernard HENNINGER (site web)
Première parution : 19/5/2021
nooSFere

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73296 livres, 80421 photos de couvertures, 68716 quatrièmes.
8517 critiques, 39515 intervenant·e·s, 1513 photographies, 3732 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.