Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Seigneur des airs

Michael MOORCOCK

Titre original : Warlord of the Air, 1971
Première parution : États-Unis, New York : Ace Books (Ace SF Special, Series 1), août 1971

Cycle : Oswald Bastable / Nomade du temps  vol. 1 

Traduction de Denise HERSANT
Illustration de Cathy MILLET

OPTA , coll. Anti-mondes n° 23
Dépôt légal : 1er trimestre 1976
Première édition
Roman, 256 pages
ISBN : 2-7201-0044-7   
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
   in Les Aventures uchroniques d'Oswald Bastable, OPTA, 1982
   OPTA, 1985
   POCKET, 1996

    Quatrième de couverture    
     1902. A la tête d'un détachement, le capitaine Oswald Bastable, de l'Armée des Indes, se rend en mission auprès du redoutable Sharan Kang, en son palais de Teku Benga.
     1973. Le capitaine Oswald Bastable se réveille dans les ruines du palais, en un monde méconnaissable. Après 70 ans de paix, le Commonwealth américain et l'Empire britannique se partagent la plus grande partie de la planète. De fantastiques dirigeables relient les grandes capitales. Le vice-roi des Indes, le célèbre Winston Churchill, vient de mourir.
     Que va faire un soldat de métier dans cet univers voué au pacifisme ? Dans ce futur invraisemblable pour lui et encore plus pour nous ?
     Michael Moorcock prétend avoir retrouvé au fond d'une malle les troublants écrits de son grand-père qui donnent le point de départ de ce voyage au long cours, à travers les cieux et les cités d'une Terre totalement différente, dans une page d'histoire qui, peut-être, aurait pu être la nôtre si...
     Michael Moorcock, 36 ans, est un des écrivains les plus prolifiques et les plus versatiles de la littérature d'imagination anglaise. Créateur d'empires fantastiques tels que ceux de Corum et d'Elric le Nécromancien, il fit entrer la S.F. dans l'âge pop avec Le programme final et La défonce Glogauer.

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
Francis Valéry : Passeport pour les étoiles (liste parue en 2000)  pour la série : Oswald Bastable / Nomade du temps

 
    Critiques    

     Si Moorcock avait vécu au début du siècle, il aurait pu imaginer ainsi le monde de maintenant. Mais c'est son grand-père (qui s'appelait aussi Michael, ce qui est bien commode pour l'éditeur) qui a écrit ce livre ; à preuve, son ton vernien, et les différences entre l'anticipation et notre réalité : Edouard Vlll vieillissant règne sur une Angleterre encore maîtresse d'un puissant empire colonial, et les cieux sont sillonnés de dirigeables (sur ce point, d'ailleurs, la réalité va peut-être rejoindre la fiction, si l'Allemand Wüllenkemper parvient à faire oublier, la catastrophe du « Hindenburg » en 1937, en jouant sur le caractère économique de ce mode de transport). Le manuscrit de Grandpa Moorcock est censé être le récit d'un certain Bastable, officier dans l'armée des Indes, transporté en 1973 par magie, puis ramené en 1903 par l'atome ; entre-temps, il a parcouru et jugé ce monde, rencontré et parfois affronté divers personnages intéressants, entre autre Ulianov (sic) qui a « manqué le moment »(p. 194) où il aurait pu devenir Lénine, et Korzeniowski qui, au lieu de signer Conrad des livres rien moins que révolutionnaires, cherche à venger par la force la colonisation de sa Pologne natale par la Russie. Tout cela n'est pas sans intérêt ; un peu vieillot peut-être... mais puisqu'on vous dit que cela a été écrit par un Edouarien .

George W. BARLOW
Première parution : 1/11/1976 dans Fiction 274
Mise en ligne le : 1/4/2013


 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition OPTA, Galaxie-bis (1986)


     Cette reprise en trois volumes de ce qui était au CLA : Les aventures uchroniques d'Oswald Bastable, permettra à de nombreux amateurs de découvrir une nouvelle facette du talent de l'auteur d'Elric de Nécromancien. Moorcock semble en vogue actuellement, puisque cette réédition suit de près la réédition en J'Ai LU du Chien de guerre, initialement paru chez Seghers, ouvrage qui ne manque pas de ressemblance avec la trilogie.
     On y trouve le récit à la première personne, authentifié par le fait qu'il s'agirait de documents retrouvés et retravaillés par Moorcock. L'auteur s'effaçant derrière l'adaptateur (surtout lorsqu'il affirme que le premier récit fut dicté par le narrateur à son grand-père et seulement édité par lui) permet d'authentifier l'histoire. La méthode n'est pas nouvelle, mais donne déjà le ton de ce qui va suivre : une série d'incroyables aventures d'un officier anglais projeté de 1902 dans un univers parallèle, qui ne correspond en rien à celui que nous avons connu. Des dirigeables britanniques dominent ce monde en proie aux luttes politiques, des chrononautes sillonnent les pays et Hiroshima explose en 1973...
     Cependant, ce récit alerte et brillamment raconté a pour but de mener une réflexion sur notre époque contemporaine et ses déchirements, passant du colonialisme anglais au socialisme russe. La réussite de Moorcock est de parvenir à un équilibre parfait où le discours ne parasite jamais la fiction, mais s'y mêle adroitement.
     Il fournit en même temps un récit habilement mené grâce à un style qui passe allègrement du ton du suspense à celui de l'humour, qui se révèle tour à tour passionnant, grave ou sarcastique, ironique.
     Ce n'est pas seulement le destin d'Oswald Bastable qui intéressera le lecteur, mais aussi celui d'autres personnages rencontrés au hasard des péripéties, comme cette mystérieuse voyageuse temporelle, Miss Una Persson, qui rencontre Moorcock pour lui faire lire la suite des aventures de Bastable rédigées par son grand-père. La façon également dont l'auteur parvient, alors que le récit se clôt sur lui-même, a avoir des nouvelles de son personnage principal ne cesse également de susciter la curiosité et permet en même temps de rappeler quelques données historiques pour mieux apprécier le parallèle qui sera fait par la suite.
     Passionnant et intelligent.


     note nooSFere : cette critique concerne les 3 romans de la série des aventures uchroniques d'Oswald Bastable, « Le seigneur des airs » Galaxie-bis n° 123, « Le Léviathan des terres » Galaxie-bis n° 125 et « Le Tsar d'acier » Galaxie-bis n° 127

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/1/1986
dans Fiction 370
Mise en ligne le : 5/3/2005


 Critique de la série par P.J.G. MERGEY


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69636 livres, 78452 photos de couvertures, 64748 quatrièmes.
8417 critiques, 36952 intervenant·e·s, 1478 photographies, 3711 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.