Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Naviluk

Thérèse ROCHE


Illustration de Véronique SALOMON

MAGNARD , coll. Tire-lire poche n° 014
Dépôt légal : août 1983
Première édition
Roman, 96 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-210-99314-8
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Vvvroumm... Vlan...
     Sliiiiiick... Slack...
     Chuiiiit...
     Astrée se pose en douceur sur la planète qui vient de l'attirer dans son orbite.
     Elle arrive tout droit d'une lointaine giclée d'étoiles en tous points semblables à la voie lactée.
     Son petit astronef couleur de mandarine s'est immobilisé au flanc d'une colline, sous un soleil dentelé qui éclaire des immensités de végétation verte et fauve.
Critiques
 
     La couverture donne le ton du livre. Elle propose un visage féminin, cerné et coiffé de boules roses d'où s'étirent des antennes tournées vers des visages d'hommes relativement identiques, dotés chacun d'un attribut (moustache, bonnet phrygien, etc.) qui renvoie à une époque historique précise.
     Il s'agit en effet du regard que porte sur notre monde une jeune extraterrestre. Elle a posé son « naviluk » dans l'île qui s'appellera Saint-Louis et, tantôt invisible tantôt visible, elle participe, actrice ou spectatrice, à notre évolution historique. L'idée n'est pas nouvelle et le renouvellement du thème de l'observateur se limite au fait que l'héroïne, Astrée, compare sans cesse sa planète à la notre et tombe amoureuse d'un homme.
     Chaque époque importante de notre évolution est présentée dans sa phase la plus significative ou presque (préhistoire, romains, normands, etc.) jusqu'à nos jours.
     Ce qui sauve le livre de la tendance trop nette au catalogue, ou au récit historique à la J. Duché, c'est le rapport texte/illustration. Il n'y a pas redondance, et malgré son intégration à notre monde Astrée vit dans le futur du fait de la rapidité du mouvement temporel ; le dessin présente donc un intérêt certain.
     Dans la mesure où il n'y a qu'une succession d'images, de visions du monde ou de l'histoire de France( !), le livre et Astrée ne prennent pas position, ne moralisent pas ; c'est au jeune lecteur de tirer les conclusions qui s'imposent. Le Naviluk n'est pas un grand livre, c'est simplement un bon exercice de style.

Noé GAILLARD
Première parution : 1/12/1984 dans Fiction 357
Mise en ligne le : 16/12/2008

Prix obtenus
Grand Prix de l'Imaginaire, Roman pour la jeunesse, 1984


retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74351 livres, 82838 photos de couvertures, 69990 quatrièmes.
8531 critiques, 40293 intervenant·e·s, 1569 photographies, 3737 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.