Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
BZRK

Michael GRANT

Titre original : BZRK, 2012
Première parution : Egmont USA

Cycle : BZRK vol.

Traduction de Julien RAMEL

GALLIMARD Jeunesse (Paris, France)
Dépôt légal : septembre 2012
448 pages, catégorie / prix : 18,90 €
ISBN : 978-2-07-064656-2
Format : 15,5 x 22,5 cm  



    Quatrième de couverture    
     « Une histoire passionnante, électrique, qui vous emporte comme dans un torrent qui jamais ne faiblit. Un grand roman. J'adore ce livre. » Stephen King
 
VOUS NE POUVEZ PAS LA VOIR
MAIS CETTE GUERRE EST PARTOUT AUTOUR DE VOUS.
 
EN VOUS.
AU PLUS PROFOND DE VOTRE CHAIR.
 
ET ELLE N'A QUE DEUX ISSUES POSSIBLES :
LA VICTOIRE OU LA FOLIE.
 
     Un thrjller fantastique inlâchable, par l'auteur de GONE...
     Dans Ia nanodimension, toutes les manipulations sont permises.
 
     BZRK est le 1er tome d'une trilogie
 
    Critiques    
     Ce roman destiné aux adolescents intrigue tout d'abord par son titre. Bon, ceux qui connaissent les mythologies scandinaves (ou les romans de Fred Saberhagen) auront vite deviné qu'en complétant cet acronyme, on arrive vite au terme berserker, les guerriers nordiques... sauf qu'ici ça n'est pas ça du tout. BZRK, c'est le nom d'une entité de jeunes hommes et femmes, qui luttent secrètement contre la « Armstrong Fancy Gifts Corporation », du nom des deux frères siamois qui l'ont créée. Leur but : assujettir le monde à leur vision, sans nécessairement mener de guerre, mais en imposant leur propre volonté, niant à leurs congénères leur libre arbitre. Leur arme : la nanotechnologie. Car les frères Armstrong sont passés maîtres dans la technologie de miniaturisation, et utilisent nanobots et biobots pour agir au plus profond de la personnalité humaine, « remaillant » celle-ci afin de la transformer durablement. BZRK est donc le seul rempart capable de s'opposer à la Fancy Gifts Corporation, et utilise pour ce faire les mêmes armes. Ce qui nous procure quelques scènes héroïques de combat à l'échelle microscopique, où le moindre poil constitue un pilier gigantesque, la moindre peau morte un dangereux obstacle. Rarement on n'aura autant vu le corps humain d'aussi près, dans toute sa complexité : Grant sait que ses nanocréatures ont du potentiel visuel, et ne se prive pas pour les exploiter à fond, leur faisant déambuler sur toutes sortes de parties du corps humain (ou animal !) qui, à l'échelle macroscopiques, nous semblent sans aspérités. Et l'apprentissage par les jeunes recrues de cette technologie sont plutôt bien vues, la désorientation initiale puis la maîtrise progressive de leurs nouveaux outils. BZRK est très rythmé, plein de rebondissements (au propre comme au figuré), et n'ennuie pas, même si on sent parfois quelques redites, épaisseur du roman oblige. On passera sous silence certains incontournables du roman pour adolescents, sur lesquels Michael Grant se montre moins subtil, comme cette stupide histoire d'amour, pour insister sur le côté thriller particulièrement réussi, sur une inventivité réelle, et sur certaines clins d’œil (notamment par le biais des noms de code choisis par les membres de BZRK) qui élargiront le propos de ce livre. Au final, BZRK se révèle une bonne pioche, un livre passionnant et bien mené, dont on lira volontiers la suite.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 13/10/2012 nooSFere


 

Dans la nooSFere : 61652 livres, 56680 photos de couvertures, 55941 quatrièmes.
7957 critiques, 33701 intervenant·e·s, 1248 photographies, 3644 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés. Vie privée et cookies/RGPD

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !