Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Virus

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Magali DUEZ


Illustration de ZARIEL

GRIFFE D'ENCRE , coll. Anthologie n° (8)
Dépôt légal : octobre 2013
Première édition
Anthologie, 144 pages, catégorie / prix : 11,50 €
ISBN : 979-10-92349-01-6



Quatrième de couverture
     Error 47 — 4_de_couv introuvable

     Scan en cours...

     ...

     ...

     8 Virus détectés.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Frédérique LORIENT, H5N1, pages 11 à 16, nouvelle
2 - Véronique PINGAULT, Rouge cerise à pois blancs, pages 19 à 28, nouvelle
3 - Isabelle GUSO, Utopie en sursie, pages 31 à 70, nouvelle
4 - Pénélope CHESTER, Mise à jour, pages 73 à 78, nouvelle
5 - Fabien CLAVEL, Quand les clowns en treillis font gémir la musique, pages 81 à 94, nouvelle
6 - Raymond ISS, Intrafolie, pages 97 à 104, nouvelle
7 - David OSMAY, Flocon rouge, pages 107 à 128, nouvelle
8 - Bruce Holland ROGERS, Contagion (Contagion, 2012), pages 131 à 134, nouvelle, trad. Lionel DAVOUST
Critiques

            Longtemps, la mode a été aux virus provoquant l’apocalypse, à la description de la naissance d’un enfer, qui, souvent, finissait par être évité de justesse. Maintenant, on aime beaucoup plus s’intéresser aux après du désastre, à la manière dont notre vie pourrait être bouleversée par la présence d’un intrus dévastateur imposant sa loi.

            Dans l’anthologie Virus, nous découvrons ainsi un monde sans oiseaux (« H5N1 », Frédérique Lorient), un autre dans lequel un virus transforme les gens en ersatz de clowns (« Quand les clowns en treillis font gémir la musique », Fabien Clavel), ou encore un futur dans lequel un vaccin peut rendre éternel (« Flocon rouge », David Osmaye). De plus, « virus » est pris ici dans tous les sens du terme, biologique ou informatique, ce qui donne lieu à des histoires purement électroniques avec réflexion à la Asimov (« Mise à jour », Pénélope Chester), ou bien hybrides avec mise en situation à la Greg Egan (« Utopie en sursis », Isabelle Gusso), sans oublier quel-que cocasserie qui ferait plutôt rire jaune en décrivant l’enfer engendré par une de nos créations censées nous faciliter la vie (« Intrafolie », Raymond Iss). L’éventail des possibles est donc en grande partie couvert ici, et les huit nouvelles de ce court recueil ne passent d’ailleurs pas uniquement par les cases dystopies post-apocalyptiques ou post-apos dystopiques ; l’humour et l’absurde sont également au rendez-vous.

            Ce côté hétéroclite est l’un des principaux intérêts de Virus, qui offre des histoires étonnantes ne donnant pas l’impression de constituer plusieurs variantes d’une seule et même réponse. Cependant, c’est également sa plus grande faiblesse. Le recueil, inégal, démarre trop fort avec un « H5N1 » qui aurait plutôt dû le clore, étant son récit le plus marquant, le plus traumatisant dans sa parfaite et sombre simplicité. Le reste nous fait passer par des montages russes émotionnelles qui ne sont pas adéquatement dosées, ce qui joue en défaveur de nouvelles pas assez mises en valeur. Prises individuellement, celles-ci sont loin d’être déplaisantes pour la plupart, certaines sont même plus qu’honorables. Mais elles forment un tout quelque peu décevant si lu dans l’ordre proposé.

            L’ensemble reste cependant plaisant et propose quelques beaux morceaux qui, s’ils ne feront pas vraiment trembler les hypocondriaques, raviront les amateurs de virus originaux.

Sophie CORRADINI
Première parution : 1/4/2014 dans Bifrost 74
Mise en ligne le : 10/11/2022

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78609 livres, 90582 photos de couvertures, 74574 quatrièmes.
8864 critiques, 42716 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.