Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Affaire Jésus

Andreas ESCHBACH

Titre original : Der Jesus-Deal, 2014
Traduction de Pascale HERVIEUX
Illustration de LERAF

L'ATALANTE (Nantes, France), coll. La Dentelle du Cygne
Dépôt légal : avril 2016, Achevé d'imprimer : avril 2016
Première édition
Roman, 640 pages, catégorie / prix : 9
ISBN : 978-2-84172-755-1
Format : 14,7 x 20,0 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
S’il vous était donné d’assister en personne à la crucifixion de Jésus, chercheriez-vous à le sauver ?
 
Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie ! Car le temps est proche...
     Quelle conscience torturée habite l’adolescent nourri depuis son enfance aux dogmes d’intégristes hallucinés ? Demandez à Michael Barron, le fils d’un multimilliardaire américain fervent soutien des organisations évangéliques les plus radicales.
     Son père Samuel s’est emparé de la mystérieuse vidéo où apparaîtrait Jésus au premier siècle de notre ère, témoignage qu’un voyage dans le temps a bel et bien eu lieu. Mais ce n’est pour Samuel Barron qu’une étape dans une entreprise colossale mûrie de longue date et dont le but n’est rien moins que de se faire l’instrument du Tout-Puissant et de hâter l’accomplissement de la prophétie.
     Voici l’histoire de Michael et de ceux qui vont croiser son périple à travers les boucles du temps, non pas la suite de Jésus vidéo mais son double étroitement imbriqué. Dans ce thriller apocalyptique, l’auteur dresse le constat d’une société rongée par les fous de Dieu version chrétienne.
Critiques

     À l’occasion de la sortie de L’Affaire Jésus, le nouveau roman d’Andreas Eschbach, l’Atalante a eu la bonne idée de ressortir Jésus Vidéo (critiqué dans le Bifrost 23), sous une couverture plus parlante que la précédente. Avec son troisième roman, notre auteur allemand réinventait le thriller historico-ésotérique en le mâtinant d’une bonne louchée de SF. Rappel des événements : sur un chantier de fouille en Israël, Stephen Foxx, jeune archéologue amateur et petit génie de l’informatique, met au jour un artefact hautement improbable, à savoir le manuel d’une caméra… qui ne serait mise sur le marché que d’ici quelques années. Un manuel que les analyses affirment pourtant dater de deux mille ans. Et qui dit manuel de caméra dit caméra… et cassette vidéo. Un voyageur temporel aurait-il filmé le Christ ? Une course-poursuite s’engage entre Foxx, l’impitoyable magnat de la télé John Kaun, qui finance les fouilles et voit là une opportunité unique, et le Vatican pour s’emparer de cette fameuse cassette – si tant est qu’elle existe.

     Thriller d’une solidité sans faille, Jésus Vidéo se suffisait pourtant à lui-même. À moins que ?… Plus de quinze ans après, l’auteur des Milliards de tapis de cheveux a décidé d’y donner une suite. Si vous n’avez pas lu Jésus Vidéo, lâchez dès à présent ce numéro de Bifrost et filez dans la librairie la plus proche.

     L’Affaire Jésus commence presque là où Jésus Vidéo se terminait : Stephen Foxx vient de regarder la fameuse vidéo lorsque des individus masqués surgissent et s’emparent de la cassette. Les services secrets du Vatican ? C’est ce que soupçonne le jeune homme. Il n’en est rien : ces troupes d’élites sont au service du milliardaire Samuel Barron, chrétien farouchement intégriste. Cet homme a de bonnes raisons de savoir que le voyage dans le temps est possible, et il va tout faire pour le concrétiser… quitte à hâter une Apocalypse qu’il appelle de tous ses vœux – d’après la Bible, le Christ n’est-il pas censé revenir ? Le meilleur atout de Barron n’est autre que son fils cadet (l’aîné ayant viré homo, c’est comme s’il était mort), qu’il va former à sa mission : effectuer ce fameux voyage temporel à l’époque où Jésus de Nazareth arpentait la Galilée. Ailleurs, John Kaun, qui s’est retiré du big business, apprend que sa fille chérie est atteinte d’une leucémie. Ailleurs encore, Stephen Foxx pense couler des jours pépères… mais le passé va brutalement se rappeler à lui.

     Rebattant les cartes du premier volet et s’insérant dans ses quelques zones d’ombre, L’Affaire Jésus s’avère tout aussi prenant, voire davantage. Le roman débute calmement pourtant, choisissant de se concentrer sur la formation du jeune Michael Barron, puis sur le calvaire de Kaun. Puis les enjeux grimpent, et le dernier tiers s’avère explosif : dur de reposer le bouquin. Eschbach y fait montre d’un art consommé du cliffhanger, les éléments du roman s’emboîtent impeccablement (le temps est une chose si malléable), le tout porté par des personnages ayant gagné en substance et la peinture effrayante d’un monde gangréné par les fondamentalistes chrétiens prêts à tout. Une lecture que l’on recommande chaudement.

Erwann PERCHOC
Première parution : 1/1/2017 dans Bifrost 85
Mise en ligne le : 18/11/2022

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78609 livres, 90582 photos de couvertures, 74574 quatrièmes.
8864 critiques, 42716 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.