Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Bienvenue à Sturkeyville

Bob LEMAN


Traduction de Nathalie SERVAL
Illustration de Stéphane PERGER
Illustrations intérieures de Arnaud S. MANIAK

SCYLLA (Paris, France)
Date de parution : 2 février 2020
Dépôt légal : décembre 2019
Première édition
Recueil de nouvelles, 208 pages, catégorie / prix : 20 €
ISBN : 978-2-9560095-0-4
Format : 15,0 x 20,0 cm  
Genre : Fantastique

Recueil sans équivalent en langue anglaise, reprenant 6 des seules 15 nouvelles écrites par l'auteur et regroupées dans un recueil publié en 2002 (Feesters in the Lake & Other Stories) ; parmi ces 6 nouvelles, 2 sont inédites.
L'ouvrage a bénéficié d'un financement participatif, pour lequel ont été créés, en plus du livre, 2 marque-pages, 4 cartes postales, 3 badges, un carnet de notes (3ème et 4ème scans ci-contre), et un décapsuleur, lequel peut servir à ouvrir les bouteilles de la bière également brassée pour ce crowdfunding.
Les pages 188 et suivantes sont consacrées au catalogue des éditeurs distribués par l'association Dystopia (Scylla, Dystopia, Le Visage Vert et Les Règles de la Nuit).
Les exemplaires liés au financement participatif ont été distribués en décembre 2019 mais le livre est sorti en librairie en février 2020.



    Quatrième de couverture    
Pas de texte sur la quatrième de couverture.

    Sommaire    
1 - Xavier VERNET, Préface en guise de remerciements, pages 5 à 7, préface
2 - La Saison du ver (The Time of the Worm), pages 11 à 34, nouvelle, trad. Nathalie SERVAL
3 - La Quête de Clifford M. (The Pilgrimage of Clifford M.), pages 37 à 62, nouvelle, trad. Nathalie SERVAL
4 - Les Créatures du lac (Feesters in the Lake), pages 65 à 104, nouvelle, trad. Nathalie SERVAL
5 - Odila (Olida), pages 107 à 138, nouvelle, trad. Nathalie SERVAL
6 - Loob (Loob), pages 141 à 167, nouvelle, trad. Nathalie SERVAL
7 - Viens là où mon amour repose et rêve (Come Where My Love Lies Dreaming), pages 169 à 185, nouvelle, trad. Nathalie SERVAL
 
    Critiques    

Sturkeyville, son église, son lycée, ses hôtels, sa fonderie aux patrons paternalistes, ses petits manoirs victoriens qui abritent les notables de la ville, ses ouvriers honnêtes et travailleurs, ses étangs et ses collines...
Mais aussi ses vers télépathes, ses monstres du lac, ses maisons hantées et ses vampires.
À travers six nouvelles, Bob Leman décrit une petite ville des Appalaches du nord entre le XIXe et le XXe siècle. Un peu comme Sunnydale bâtie sur la bouche de l’enfer, Sturkeyville semble avoir été construite sur un lieu propice à l’apparition de monstres, aux mutations et dégénérescences les plus épouvantables, aux malédictions qui se transmettent de génération en génération.

Ces textes se situent quelque part entre Lovecraft et King. Du reclus de Providence, on retrouve certains thèmes familiers (il y a du Profond dans les filles Feester des Créatures du lac et les rednecks de Grill’s Fork n’ont rien à envier à certains adorateurs des Grands Anciens) et l’ambiance étouffante d’une bourgeoisie de province étriquée, confite dans un entre-soi quasi incestueux depuis des générations.
Mais, comme chez l’auteur de Shinning, l’histoire est racontée au plus près des protagonistes et l’horreur est d’autant plus grande qu’elle frappe des personnages dont on connaît les sentiments et partage l’intimité.
On peut aussi trouver une familiarité avec Philip K. Dick dans la très belle nouvelle Loob où un esprit dérangé, mais ô combien humain, fait diverger la réalité elle-même. Ce texte là, en particulier, est remarquablement construit.

L’écriture de Bob Leman est très agréable, à la fois simple et élégante mais d’une redoutable efficacité. Dans la plupart des nouvelles, on plonge très vite dans le fantastique et dans l’horreur, à l’instar du début de la Saison du ver qui, en quatre paragraphes percutants, transporte le lecteur de l’étrange au surnaturel, du cocasse à l’abominable.

Les six nouvelles qui composent le recueil Bienvenue à Sturkeyville sont une très belle découverte. Le fantastique qui s’y déploie semble familier mais Bob Leman possède sa propre patte, un style et une voix personnels. Si on ajoute à ça la beauté du livre et de ses illustrations intérieures, on comprend qu’un détour par Sturkeyville s’impose.

 

 


Jean-François SEIGNOL
Première parution : 10/2/2020 nooSFere


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69976 livres, 79319 photos de couvertures, 65113 quatrièmes.
8418 critiques, 37220 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3721 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.