Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Expiration

Ted CHIANG

Titre original : Exhalation, 2019
Première parution : New-York, USA : Alfred A. Knopf, 7 mai 2019
Traduction de Théophile SERSIRON
Illustration de Na KIM

DENOËL (Paris, France), coll. Lunes d'Encre
Date de parution : 2 septembre 2020
Dépôt légal : septembre 2020
Première édition
Recueil de nouvelles, 464 pages, catégorie / prix : 23 €
ISBN : 978-2-207-13682-9
Format : 14,0 x 20,5 cm
Genre : Science-Fiction

Parution prévue initialement en mai 2020, repoussée du fait de la pandémie de coronavirus.



Quatrième de couverture

« UN CLASSIQUE INSTANTANÉ. »
Kirkus Reviews


Les neuf histoires qui constituent ce livre brillent à la fois par leur originalité et leur universalité. Des questions ancestrales – l’homme dispose-t-il d’un libre arbitre ? si non, que peut-il  faire de sa vie ? – sont abordées sous un angle radicalement nouveau.

Ted Chiang pousse à l’extrême la logique, la morale et jusqu’aux lois de la physique pour créer des mondes inédits dans lesquels les machines en disent long sur notre humanité.

Auréolé d’un immense succès critique et commercial aux États-Unis, Expiration est en cours de publication dans vingt et un pays, installant définitivement son auteur parmi les écrivains américains les plus importants.

Né en 1967 à Port Jefferson, Ted Chiang vit actuellement dans la région de Seattle. Il est l’un des auteurs de science-fiction les plus primés : quatre prix Hugo, quatre prix Nebula et six prix Locus ont couronné son œuvre. Son premier recueil, La Tour de Babylone, dont une des nouvelles a été adaptée au cinéma par Denis Villeneuve sous le titre Premier Contact, a retenu l’attention des lecteurs du monde entier.

Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Le Marchand et la porte de l'alchimiste (The Merchant and the Alchemist's Gate, 2007) , pages 10 à 51, nouvelle, trad. Théophile SERSIRON
2 - Expiration (Exhalation, 2008) , pages 53 à 79, nouvelle, trad. Théophile SERSIRON
3 - Ce qu'on attend de nous (What's Expected of Us, 2007) , pages 81 à 86, nouvelle, trad. Théophile SERSIRON
4 - Le Cycle de vie des objets logiciels (The Lifecycle of Software Objects, 2010) , pages 87 à 221, nouvelle, trad. Théophile SERSIRON
5 - La Nurse automatique brevetée de Dacey (Dacey's Patent Automatic Nanny, 2011) , pages 223 à 238, nouvelle, trad. Théophile SERSIRON
6 - La Vérité du fait, la vérité de l'émotion (The Truth of Fact, the Truth of Feeling, 2013) , pages 239 à 296, nouvelle, trad. Théophile SERSIRON
7 - Le Grand silence (The Great Silence, 2015) , pages 297 à 305, nouvelle, trad. Théophile SERSIRON
8 - Omphalos (Omphalos, 2019) , pages 307 à 349, nouvelle, trad. Théophile SERSIRON
9 - L'Angoisse est le vertige de la liberté (Anxiety Is the Dizziness of Freedom, 2019) , pages 351 à 437, nouvelle, trad. Théophile SERSIRON
10 - Notes sur les textes (2019) , pages 439 à 453, notes, trad. Théophile SERSIRON
11 - Remerciements (2019) , pages 455 à 455, notes, trad. Théophile SERSIRON
Critiques

Ted Chiang jouit d'une grosse cote, certainement parce que les anglophones l'ont couvert de prix, et de plus il est maintenant dans le cercle des auteurs adaptés avec succès au cinéma (même si Premier contact est une trahison à peu près totale). Je ne suis pas un fan ébaubi : La tour de Babylone a quelques nouvelles que j'avais trouvé de premier ordre, tout en me disant qu'il y avait aussi pas mal d'enfumage intellectuel dans ses textes, du genre "voyez à quel point je joue avec virtuosité avec les idées".

J'ai été très agréablement surpris par Expiration, qui me semble dénué de ce défaut. Non pas que Ted Chiang, conseillé par un éditeur cupide, se serait mis à la portée des pauvres lecteurs dans mon genre, abrutis de mauvaises séries télé, car il ne semble pas en avoir rabattu de son exigence intellectuelle, une ou deux nouvelles sont même pas faciles à suivre. Mais les textes sont toujours empreints d'implications existentielles et d'émotions, ce qui faisait parfois défaut au premier recueil de l'auteur.

Ted Chiang laisse ici s'épanouir son goût pour les univers créés de toute pièce, qui ne se placent pas dans un futur ou une galaxie lointaine, mais nulle part... La nouvelle Omphalos imagine un univers où la "science chrétienne" trouve des preuves et est la norme, ce qui n'exclut pas des révolutions théologico-scientifiques... Expiration envisage un monde mécanique compliqué dont l'énergie est la pneumatique (mais il y a des fuites !)... Le marchand et la porte de l'alchimiste est un mini-conte des mille et une nuits, où une porte permet de voyager de 20 ans en avant ou en arrière... La nurse automatique brevetée de Dacey est du steampunk, car elle narre le destin commercial des nounous mécaniques qu'on aurait vu apparaitre à la fin du 19ème siècle, et dont leur inventeur espérait une moralité inflexible, propre à améliorer le monde...

Les deux textes qui m'ont le plus frappé sont le plus long et le plus court : Le cycle de vie des objets logiciels narre l'autonomisation d'intelligences artificielles balbutiantes, mais cette autonomie est peut-être juste une entrée dans la misère commune ; et Ce qu'on attend de nous, un texte de 5 pages consacré à un objet d'une simplicité diabolique : juste un petit boitier doté d'un bouton qui allume un voyant ; mais basé sur la physique la plus avancée, ce boitier nous devance d'une seconde dans le temps, quoi que vous fassiez il s'allumera toujours une seconde avant la pression de votre doigt, ce qui provoque une crise existentielle mondiale...

Il est probable que Ted Chiang tire son inspiration autant d'Isaac Asimov que de Jorge Luis Borges, c'est-à-dire que ça veut d'abord jouer avec malice, talent et émotion, avec les limites de notre compréhension du monde et de notre condition. Respects.

 

Sylvain FONTAINE
Première parution : 15/3/2021 nooSFere

Prix obtenus
Locus, Recueil, 2020

Le Cycle de vie des objets logiciels : Hugo novella / Court roman, 2011
Expiration : British Science Fiction nouvelle / Short story, 2008
Hugo nouvelle / Short story, 2009
Locus nouvelle / Short story, 2009
Grand Prix de l'Imaginaire nouvelle étrangère, 2010
Le Marchand et la porte de l'alchimiste : Nebula novelette, 2007
Hugo novelette, 2008

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74327 livres, 82762 photos de couvertures, 69963 quatrièmes.
8530 critiques, 40243 intervenant·e·s, 1564 photographies, 3737 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.