Science-fiction  Après-demains  François Rouiller  SF  Stups & fiction  Drogues imaginaires  Cent mots pour voyager en science-fiction

 

 

Accueil

 

Réalisation de l'exposition Stups&fiction :
Maison d’Ailleurs

Concept et scénographie,
réalisation d'objets et illustrations :

François Rouiller


Conception graphique, réalisation d'objets :
Sébastien Vigne et Julien Notter
at-elier.net, Genève

Collaborations artistiques :

 



 Caza





 

 Philippe Jozelon


 





 Eikazia


 

 

Stups & fiction - l'EXPO


L'exposition Stups & Fiction a été créée par la Maison d’Ailleurs, musée de l’utopie et de la science-fiction à l’occasion du Festival Science et Cité de Lausanne en mai 2005.


L’exposition s’inspire de l’essai Stups & fiction – Drogue et toxicomanie dans la science-fiction, de François Rouiller.

Elle présente vingt drogues purement imaginaires, inventées par la littérature ou le cinéma de science-fiction. Ce sont des molécules sans équivalents chimiques connus, qui procurent à ceux qui les absorbent des pouvoirs surhumains, les plongent des extases inouïes ou les précipitent au contraire dans d’atroces dépendances. La panoplie proposée comprend aphrodisiaques, sérums de vérité, opiums du peuple, euphorisants, dopants et hallucinogènes, tous sortis des cornues des auteurs de science-fiction ou de leurs précurseurs, de Homère à Jules Verne.

On pourra ainsi découvrir, entre autres substances chimériques :

  • la Dive bouteille, qui emplit l’âme « de tout savoir et philosophie »,

  • la mixture du Dr Jekyll, qui transforme le bon Docteur en maléfique Mr. Hyde,

  • le Surcafé, qui rend accro ses consommateurs dès la première tasse,

  • la chronolyse, qui dissout le temps,

  • le sacrantal, qui fait voir Dieu et tous ses anges,

  • et autres excitants, hallucinogènes, enrageants et aphrodisiaques.

Les drogues choisies font l’objet d’un descriptif, qui détaille leurs effets et les replace dans l’œuvre dont elle sont tirées. Leurs créateurs défilent, d’Homère à Greg Egan, en passant par Verne, Huxley, Burroughs, Herbert et bien sûr Philip K. Dick et ses délires psychédéliques. A chaque étape, s’ouvre une lucarne sur un « espace intérieur » original.

Dessins, gravures, tableaux et photos imagent le propos. Et surtout – en exclusivité – un échantillon de chaque substance est présenté au public, dans son emballage d’origine !

L'exposition a été présentée à deux reprises :

  • Au Festival Science & Cité, à l'Espace Arlaud à Lausanne, du  21 au 29 mai 2005 (photos ci-contre)

  • Au Festival de science-fiction les Utopiales, au Centre des congrès de Nantes, du 9 au 13 novembre 2005 (photos ci-dessous)

 



 

 

Quoi de neuf ?

Sommaire

Après-demains

Stups&fiction

Cent Mots SF
Travaux divers
Galerie
Liens
 
 

 

   

 

      Haut       Accueil