Site clair (Changer
 
    Fonds documentaire     Connexion adhérent
 

Larry Niven

(USA ; 1938)

George W. BARLOW

Le Monde de la Science-fiction. M.A. éditions, 1987

          Gigantisme et rationalité sont les deux piliers de l'oeuvre de Larry Niven. Gigantisme dans le temps — histoire des trois prochains millénaires — et cohérence des nouvelles et romans qui constituent les « Tales of Known Space » (= récits de l'univers connu). Gigantisme dans l'espace — colonisation humaine du cosmos, immense planète artificielle découverte dans L'Anneau-Monde (Galaxie-Bis, Ringworld, 1970) — et réalisme minutieux avec lequel sont imaginés êtres et choses, et notamment l'adaptation physique et psychique à divers milieux planétaires. Ce scientifique ne manque pas d'imagination pour donner corps — et âme — à des extraterrestres comme le Thrint télépathe et esclavagiste du Monde des Ptavvs (Club du Livre d'Anticipation, World of Ptavvs, 1966), le Pak ancien, puissant et bienveillant de Protecteur (Albin Michel, Protector, 1967) et surtout, dans L'Anneau-Monde, Les Ingénieurs de l'Anneau-Monde (Galaxie-Bis, The Ringworld Engineers, 1980) et diverses nouvelles, les délicieux centaures à deux têtes qu'on appelle Puppeteers (Marionnettistes). Niven croit en la science, se plaît à en imaginer les conquêtes futures (ingénierie biomédicale notamment), et dans Inferno (1975, en collaboration avec Jerry Pournelle, inédit en France) voue à la damnation éternelle les antinucléaires ; mais il a assez d'humour pour représenter, dans Drôle de magicien (Galaxie, mai et juin 1972, The Flying Sorcerers, en collaboration avec David Gerrold, 1971), un savant vaincu par un sorcier. Il croit en un avenir radieux pour l'humanité ; mais, en fin de compte, il l'attribue, plus encore qu'à la raison, à la chance, dont l'héroïne de L'Anneau-Monde, Teela Brown, porte le gène. « J'aime que la science soit mise en valeur à l'intérieur de la science-fiction », déclarait-il dans une interview à Jacques Guiod (Galaxie, mars 1973), mais il n'est pas aussi « hard science » que ça, et en tout cas jamais ennuyeux, ce licencié de maths ; ni aussi réactionnaire que ça, ce signataire du manifeste pour la guerre au Vietnam en juin 1968

          Lecture

          -La poussière dans l'oeil de Dieu (Albin Michel, The Mote in God's Eye, en collaboration avec Jerry Pournelle, 1974).

Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 75209 livres, 84191 photos de couvertures, 70925 quatrièmes.
8543 critiques, 41135 intervenant·e·s, 1578 photographies, 3741 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.