Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Femmes Fatales
Série : Spider-Man / L'Araignée    Album précédent tome 4  Album suivant

Scénario : Brian Michael BENDIS
Dessins : Mark BAGLEY, Terry MOORE
Traduction : Geneviève COULOMB, Nicole DUCLOS

Panini Comics , coll. Spider-Man et les Héros Marvel, juin 2009
 
Cartonné
Format 268 x 175
Couleurs
 
Quatrième de couverture
     QU'Y A-T-IL DE PLUS DANGEREUX QU'UNE JOLIE FEMME ?

     Spider-Man se voit embarqué dans la vendetta de certaines des plus belles femmes de l'univers Marvel... ! Le héros succombera-t-il à leurs charmes ?
 
Critiques
     Quatrième album de la collection Spider-Man et les Héros Marvel, Femmes Fatales nous propose quelques épisodes mettant en scène Spidey et les femmes qui ont marqué sa vie. La première histoire, scénarisée par le talentueux Brian Michael Bendis (New Avengers) s'intéresse à Black Cat, la Chatte Noire, une voleuse très inspirée de Catwoman dont le pouvoir consiste à porter la poisse à ses adversaires, ainsi qu'à Elektra, la tueuse grecque. Ces épisodes s'inscrivant dans la ligne Ultimates, consacrée à la relecture des origines des personnages Marvel, les choses diffèrent toutefois de ce que nous connaissions de la vie de Peter Parker, encore adolescent : ici, ce dernier a déjà pour petite amie Mary-Jane Parker, et Gwen Stacy est encore en vie. Tout cela se déroule de nos jours, les personnages ont recours à Internet, Nick Fury est noir, et le journaliste Ben Ulrich porte un petit bouc ridicule. Bref, oubliez le Spider-Man des années soixante, et bienvenue dans la branchitude du nouveau millénaire. Ceci étant dit, puisque nous ne sommes pas là pour critiquer les Ultimates, revenons donc à ce Femmes Fatales.

     Première constatation : le dessin est assez laid et complaisant dans sa représentation des personnages féminins, aux proportions... disproportionnées. D'une manière générale, le dessinateur prend d'ailleurs beaucoup de liberté avec les règles anatomiques. Pour le reste, Bendis respecte le ton adolescent des Ultimates, notamment en nous présentant une sympathique scène de séduction entre la Chatte Noire et Spider-Man. L'atmosphère est donc légère, même pendant les combats (une particularité habituelle des séries consacrées au Tisseur), avant de devenir un peu plus grave par la suite.
     La deuxième histoire, plus courte mais tout aussi sympathique, s'attarde sur Natacha Romanov, alias la Veuve Noire (qui, modernisation oblige, n'est plus un agent du KGB), impliquée dans une obscure affaire d'espionnage autour de l'ambassade de Latvérie. On notera un dessin de Terry Moore nettement plus réussi.

     Vous l'aurez compris, cette collection ne consiste pas à compiler des œuvres impérissables, mais des épisodes relativement récents qui n'auront pas marqué les mémoires. Il est dommage que les albums soient vendus sous emballage plastique, car il est impossible aux lecteurs de savoir à quoi ils doivent s'attendre. En outre, tant qu'à présenter une compilation des aventures de Peter Parker avec des femmes fatales, autant reprendre quelques épisodes originaux où figurent la Chatte Noire et la Veuve Noire, certes moins sexy à l'époque, mais peut-être plus intéressants.

Florent M.          
20/06/2009          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2023