Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
A Game of Thrones - Volume 1
Série : A Game of Thrones    tome 1  Album suivant

Scénario : Daniel ABRAHAM
Dessins : Tommy PATTERSON
Couleurs : Ivan NUNES
D'après : George R. R. MARTIN
Traduction : Anaïs PAROUTY
Couverture : Alex ROSS

Dargaud , novembre 2012
 
Cartonné
128  pages  Couleurs
ISBN 9782205071139
 
Quatrième de couverture

     L'HIVER VIENT. Telle est l'austère devise de la Maison Stark, qui gouverne le fief le plus au nord du royaume des Sept Couronnes. Eddard Stark de Winterfell a juré allégeance au Roi Robert, dans la lointaine capitale de Port-Réal, et règne en son nom sur le Nord, où sa famille vit en paix : Catelyn, sa fière épouse ; ses fils, Robb, Brandon et Rickon ; ses filles, Sansa et Arya ; ainsi que son fils bâtard, Jon Snow. Bien plus au nord, au-delà du gigantesque Mur, vivent de cruels Sauvageons et bien pire encore - des choses peu naturelles, reléguées au rang de mythes durant les siècles d'été, mais qui se révéleront bien trop réelles et dangereuses au changement de saison.

 
Critiques

     (Chronique des tomes 1 et 2)


     Dans un monde médiéval-fantastique où s'en vient un hiver de plusieurs années, diverses familles — Stark, Lannister, Baratheon, Targaryen... — s'affrontent pour le pouvoir.
     Inutile de résumer davantage l'intrigue bien trop complexe du Trône de fer, qu'une excellente série télévisée a désormais largement popularisé. D'ordinaire les intrigues de palais et les luttes plus ou moins fratricides m'intéressent peu, car centrées sur une poignée de personnages insupportablement arrivistes dont les motivations me demeurent passablement étrangères. Mais le cycle de George R.R. Martin constitue une exception notable, grâce à l'épaisseur des personnages et à la force des situations, qui en font une œuvre exemplaire, d'une puissance toute shakespearienne.

     Ce graphic novel adapte une nouvelle fois le cycle romanesque, sans aucune référence à la série télévisée. D'où un temps nécessaire pour se familiariser avec les choix du dessinateur, qui diffèrent évidemment du look des acteurs. Au début, Il est même difficile de ne pas regretter le casting particulièrement réussi de la série. Par exemple, le Khal Drogo de papier se montre bien moins sauvage et impressionnant que celui du petit écran, tandis que d'autres personnages manquent de caractérisation, ce qui peut amener sur quelques cases à confondre les sœurs Sansa et Arya, ou même Daenerys Targaryen et Cersei Lannister.
     Enfin, on ne peut que constater que le comics apparaît dans l'ensemble moins violent que les romans ou que la série télé, jusqu'à paraître parfois trop sage.

     Pourtant, ces inévitables comparaisons qui perturbent un peu la lecture au début du premier album finissent par se faire oublier à mesure que l'on replonge dans cette intrigue désormais bien connue. La magie du récit opère une nouvelle fois et on ne se demande plus si nous sommes dans le roman, la série télé ou le comic, nous nous retrouvons à Westeros, tout naturellement.
     Et on profite dès lors des avantages d'une version dessinée, à commencer par la possibilité de moduler à notre gré la vitesse de défilement des images, de faire des pauses pour contempler un décor ou pour réfléchir aux conséquences d'une situation. Voilà qui est appréciable vu la densité exceptionnelle de l'intrigue, alors qu'une série télévisée ne peut bien sûr que nous imposer son propre rythme.
     Evidemment, les amateurs du cycle romanesque original regretteront toujours tel ou tel manque, telle ou telle interprétation. C'est là le sort de toute adaptation. Mais si certains choix sont faits, il n'y a pas de trahison. Et si le premier album peine un peu à mettre en place les nombreux personnages, l'intrigue décolle comme il se doit dans le deuxième volume, trouvant enfin sa vitesse de croisière.

     Très classique, le dessin manque probablement un peu de caractère, mais il est fidèle, efficace et sans défaut. L'ambiance générale se montre finalement bien restituée, ce qui reste l'enjeu majeur d'une adaptation.

     Vous l'aurez compris, malgré son côté un peu trop sage, cette adaptation réussit au final à nous replonger dans l'univers du Trône de fer avec, comme il se doit, un rythme et une vision un peu différents. Ceux qui ont apprécié les romans ou la série télé devraient trouver le même plaisir que moi à cette revisite. Quant aux autres, ils tiennent ici un bon moyen d'appréhender un univers qui vaut vraiment le détour.

Pascal Patoz          
nooSFere          
01/04/2013          


Base mise à jour le 19 février 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017