Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
L'Haleine de l'Ogre
Série : Les Naufragés d'Ythaq    Album précédent tome 11 

Scénario : Christophe ARLESTON
Dessins : Adrien FLOCH
Couleurs : Claude GUTH

Soleil , septembre 2013
 
Cartonné
Format 323 x 234
48  pages  Couleurs
ISBN 978-2-302-03079-4
 
Quatrième de couverture
Narvarth, granite, Callista et Krurgor sont de retour sur leur planète
Seul Narvarth dispose des clefs qui permettent de passer
dans l'univers parallèle, celui d'Ythaq.
Mais cette infinité de mondes nouveaux à portée de main
et les richesses qu'ils augurent excitent bien des convoitises...
 
 
Critiques
     Depuis son retour de l'univers parallèle d'Ythaq, Narvarth a été placé sur la planète Swamp, une terre bien cachée où personne n'ira le chercher, lui et ses trois billes de lumière, les clefs qui permettent le passage dans l'univers parallèle. Il est en compagnie de Granite, sa compagne, de Callista et Krurgor. Mais Granite s'ennuie. Elle regrette, comme Krurgor d'ailleurs, leur vie aventureuse, pleine d'imprévus et de dangers.
     Le Baron Oarklef provoque la stupeur et de vives réactions quand il annonce, lors de la séance du conclave des mille senatores, que la planète Malagate décrète son indépendance et quitte la Fédération.
     Nershudil projette d'aider Araki, un vieil opposant sur Malagate, seul capable de reprendre le pouvoir. C'est l'agent Danaëlle, démissionnaire pour cette mission, qui est chargée de le retrouver. Celle-ci recrute Granite, trop heureuse de fuir la monotonie. Mais Callista profite de l'enivrement de Narvarth pour lui voler les clés de l'univers. Elle veut s'en servir pour...
     Alors que Granite affronte des dangers inconnus, Narvarth doit faire face à un nouveau péril...
 
     Christophe Arleston, dans cette série, reprend un de ses thèmes favoris, à savoir la prédominance féminine dans tous les domaines, dans la direction d'un couple, dans la prise de décisions qu'elles concernent la vie quotidienne ou l'avenir d'un pays, voire comme ici, d'un univers. Avec Narvarth, on retrouve le pendant du célèbre Lanfeust, un magnifique antihéros.
     Le scénariste joue avec maestria sur deux tableaux majeurs : l'action et l'humour. Bande dessinée de fantasy, l'action est ubiquitaire. Le scénariste présente une histoire menée avec entrain et tonus, mettant en scène, avec inventivité, les classiques du genre. Elle est équilibrée par un humour qui se décline selon une large gamme, allant de la pointe cynique à la flèche sarcastique, de la blague la plus éculée des cours de récréation, mais qui, dans le contexte, fait sourire voire rire, à la réflexion finement élaborée ou au jeu de mots cocasse.
 
     Le dessin d'Adrien Floch est efficace pour faire ressentir toute la tension de l'intrigue. Il construit, avec brio, un monde fabuleux, visitant, avec réalisme, un bestiaire d'extraterrestres et brosse des décors d'une grande beauté.
 
     Une série qui se suit avec plaisir pour la qualité du graphisme, pour son action tonique et son humour débridé.
 

Serge Perraud          
nooSFere          
06/11/2013          


Base mise à jour le 19 février 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017