Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
Le Maître des sables
Série : Croisade    Album précédent tome 7 

Scénario : Jean DUFAUX
Dessins : Philippe XAVIER
Couleurs : Jean-Jacques CHAGNAUD

Lombard (Le) , octobre 2013
 
Cartonné
Format 318 x 241
56  pages  Couleurs
ISBN 978-2-8036-3342-5
 
Critiques
     À une journée de marche de Hiérus Halem, la ville sainte, une troupe de croisés extermine un campement Sarrazin pour s'emparer du Maître des flagellants. Celui-ci, crache sa fumée noire, le Simoun Dja, jusqu'à son dernier souffle, provoquant la mort de plusieurs hommes.
     À Saint-Jean d'Acre, Gauthier de Flandres, ainsi que quelques chefs croisés, prend connaissance de l'issue de cette mission commandée par Guy de Lusignan, Comte de Jaffa. Or, par cette attaque, il remet en cause le traité de non-agression qui lie le monde de la Croix et du Croissant.
     Mais, de Lusignan veut, à tout prix, trouver le Qua' Dj qui serait réfugié chez les flagellants, dans le Jebel Tarr. Il n'en démord pas et veut un homme capable de se rendre sur ces terres pour s'emparer du démon. Gauthier se porte volontaire. Cependant, avant de partir, il veut s'assurer que : « ...le sultan Ab' Razim écarte toute idée de représailles envers les chrétiens. » Il prend la route avec Osarias, son fidèle compagnon sans savoir ce qui l'attend...
 
     Dans cette saga, Jean Dufaux qui aime mettre en scène les passions humaines, les pousse à son paroxysme dans un cadre mythique où la foi, les sortilèges, la magie se rejoignent et se conjuguent.
     Utilisant, pour son récit le canevas historique précis des croisades, ces élans, à la fois mystiques, économiques et aventureux, qui jetèrent sur les chemins, des gens de toutes conditions, il dévoile le jeu des passions et des ambitions. Il confronte, également, deux sociétés, deux courants de pensées, deux philosophies, deux civilisations que tout semble opposer mais qui sont, en fait si proches l'une de l'autre.
     Jean Dufaux joue, avec son habileté coutumière, des rapports entre Chrétiens et Musulman, entre la foi et les croyances des uns et des autres. Parallèlement, il décrit la souffrance physique, les tourments moraux, les excès auxquels sont soumis, et se soumettent, les hommes au nom de dogmes stupides inventés pour assujettir. Il montre, également, que l'amour ne connait pas les frontières des interdits humains.
 
     Philippe Xavier, avec de septième tome, montre une fois encore toute la maîtrise de son art, que ce soit dans les décors toujours présentés de façon somptueuse, mêmes lorsqu'il s'agit de endroits les plus sordides, les plus déshérités, que dans l'expressivité de ses personnages, dans la dynamique de leurs mouvements.
 
     Croisade est devenue une série incontournable par le traitement de son intrigue, la richesse de son récit, par la mise en scène des passions humaines de toutes natures et par la mise en images grandiose.
 

Serge Perraud          
nooSFere          
01/12/2013          


Base mise à jour le 24 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017