Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
Vox Dei
Série : Alban    Album précédent tome 4 

Scénario : DIETER
Dessins : Xavier FOURQUEMIN
Couleurs : Nadine VOILLAT

Soleil , août 2000
 
Cartonné
Format 315 x 225
64  pages  Couleurs
ISBN 2-84565-078-7
Voir une planche.
Couverture
 
Quatrième de couverture
     Tous ces morts, ces blessés, ces estropiés...
     Toi, l'Omniscient qui règne là-haut, explique-moi la raison de cette folie !
     Explique-toi !
 
Critiques
     Alban, série débutée aux éditions Le Téméraire et reprise par Soleil, met en scène un monde médiéval sous la coupe d'un clergé tout puissant, où le moinillon Alban se heurte aux dures réalités de la vie, en compagnie du cochon Orphéon.

     Au début de ce quatrième tome, Alban ne parvient pas à empêcher le seigneur évêque Renaud de lancer ses moines-soldats contre les nains avec lesquels il vient pourtant de négocier la paix... Le carnage est terrible, mais la riposte des nains sera épouvantable...
     Au milieu des combats, Alban poursuit sa mission, avec l'aide inattendue de la Malbête, un pathétique loup-garou dont les dernières traces d'humanité sont en train de s'évanouir...

     L'un des points forts de la série est le caractère d'Alban, par les situations drolatiques, à la limite de l'absurde, qu'il favorise. C'est en effet un personnage à la fois grave et étrangement naïf  : la pureté de son âme et la sincérité de son coeur lui font traverser un monde brutal et malsain avec une certaine légèreté, un flegme sans faille et l'absence de toute peur, même face aux dangers les plus grands.
     Mais, moins drôle que les précédents, Vox Dei est un album tendu, sombre, crépusculaire. Alban y mûrit ; impuissant devant la violence, il interpelle son créateur en le sommant de s'expliquer sur le sens de l'existence. Dieu reste muet, c'est le canon qui répond...

     Par rapport au premier album, le graphisme de Fourquemin a gagné en luminosité et en lisibilité, tout en gardant sa force : le crayonné appuyé est moins charbonneux, les visages sont toujours anguleux mais plus expressif, les scènes grouillantes – scènes de tavernes, de combats, ou même de charniers – demeurent d'un impact visuel fort.

     Au total, Vox Dei est un récit dense et passionnant, où plane un humour subtil et décalé, dans une ambiance envoûtante et originale. Une très belle réussite.

Pascal Patoz          
Faeries n°3          
01/12/2000          


Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017