Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
Le Commandement d'Enarsölt
Série : L'Alkaest    tome 1 

Scénario : Ludovic OUALI
Dessins : Ludovic OUALI
Couleurs : Angélique CESANO

Soleil , septembre 2001
 
Cartonné
Format 315 x 225
48  pages  Couleurs
ISBN 2-84565-150-3
Voir une planche.
 
Quatrième de couverture
     Enarsölt, le dernier prêtre sistick, est mort il y a bien longtemps.
     Dernier représentant d'une étrange confrérie adepte de l'art occulte d'El-Kimyâ,
     il a disparu, emportant avec lui le secret de l'Alkaest,
     une merveilleuse pierre magique...
 
Critiques
     Au fin fond d'une forêt pseudo amazonienne, Nathan, un vieil érudit, retrouve le fragment d'une stèle censée le mettre sur la piste de l'Alkaest, une pierre magique. A cause de l'indiscrétion d'une servante, un riche trafiquant de la Cité des voleurs va envoyer ses hommes torturer le vieillard, sans même connaître la nature du trésor convoité et le véritable enjeu de sa quête. Djud, la fille de Nathan, est aussitôt prévenue et se lance aussi dans la course, épaulée par ses compagnons habituels...

     Une nouvelle histoire de quête, avec une troupe de héros hétéroclites et un méchant irrécupérable. Tout ceci est déjà vu, et Ouali ne cherche pas particulièrement à éviter les clichés du genre. Il fait se succéder mollement les diverses péripéties qui constituent les ingrédients obligés de ce type d'album, sans réellement faire progresser l'intrigue.

     De même, l'imagerie est convenue, avec cités marines et embarcations en forme de ballons dirigeables. Les personnages, leurs costumes et les décors sont identiques à ceux des innombrables séries équivalentes, et rien ne vient créer la surprise. Sans être désagréable, le graphisme est fade, notamment pour les acteurs du récit dont les visages ne possèdent chacun qu'une seule expression.

     L'Alkaest manque donc de caractère, tant sur le plan de l'intrigue qu'au niveau de la narration ou de l'illustration. Ce n'est pas déplaisant à parcourir – sauf si l'on est allergique à ce type de fantasy conventionnelle et peu imaginative. C'est même plutôt distrayant, mais rien n'est marquant ni mémorable... On imagine donc mal que la série puisse s'imposer vu le choix qui s'offre au lecteur et le nombre de séries bien plus attrayantes.

Pascal Patoz          
nooSFere          
05/10/2001          


Base mise à jour le 6 mai 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017