Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Prie pour qu'elle meure
Série : Yiu    Album précédent tome 4  Album suivant

Scénario : TEHY, Jean-Marc VEE
Dessins : Nicolas GUENET, TEHY

Soleil , février 2004
 
Cartonné
Format 315 x 225
65  pages  Couleurs
ISBN 2-84565-684-X
 
Quatrième de couverture
     Le temps est venu d'atteindre la Cible. Le temps est venu de prier pour qu'elle meure et les cieux se terniront de l'empreinte du malin et les fils de l'homme recevront en leur chair la marque d'infamie
     Oser se dresser . Renier les faux christs et profaner le tombeau des prophètes. Violer le mausolée des justes. Affronter la puissance divine. Combattre. S'acharner. Frapper. Frapper encore. Blesser. Meurtrir. Détruire. Et plus que tout... haïr.
     Etre humaine face à la bête.
 
Critiques
     2166. Le monde est devenu fou. Faux prophètes, vrais religieux, illuminés, élus, adorateurs et croyants, tous convergent vers la Nouvelle Jerusalem où vient de naître une entité qui serait « d'essence divine ».
     A la tête de son commando, Yiu se lance à l'assaut pour détruire cette créature...

     Bien que le scénario puisse paraître complexe à première vue, ce quatrième album est essentiellement centré sur cet affrontement qui occupait déjà la part principale du tome précédent. Ce n'est donc pas tant l'histoire elle-même qui retiendra l'attention que l'ambiance hallucinée et ultra-violente de cette ère d'apocalypse, le contexte géopolitique frappé de folie, l'inventivité dans les détails et accessoires, ainsi que surtout l'époustouflant travail graphique.

     Cette illustration du choc entre le mysticisme des religions et la technologie futuriste (drones, spiders, bio-partenaires, etc.) est en effet visuellement très puissante et elle force le respect, même si l'on souhaite que le futur ne ressemble jamais à ce cauchemar.

     La violence et la démesure de cette œuvre n'en font sans doute pas une série tout public, mais à n'en pas douter, les fans seront nombreux, à juste titre.

Pascal Patoz          
nooSFere          
20/04/2004          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2019