Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Kurts
Série : La Compagnie des Glaces - Cycle 1    Album précédent tome 3  Album suivant

Scénario : JOTIM
Dessins : JOTIM
D'après : Georges-Jean ARNAUD

Dargaud , mars 2004
 
Cartonné
Format 295 x 225
48  pages  Couleurs
ISBN 2-871-29540-9
 
Quatrième de couverture
     La lune a longtemps servi de dépotoir pour nos déchets nucléaires, elle a explosé, étouffant la planète mère d'une épaisse couche de poussière. Le soleil occulté ne réchauffe plus la terre. Elle est envahie par les glaces. Après la grande panique, les survivants, organisés en clans ont créé les compagnies ferrovières. Elle partagent le globe, développant leurs réseaux ferrés, elles ne sont que des dictatures impitoyables.
     C'est l'univers de la compagnie des glaces.
 
Critiques
     Des pirates des glaces, commandés par un demi-roux nommé Kurts, attaquent le train qui rassemble les actionnaires de la Transeuropéenne et Floa Sadon, la fille du gouverneur. Lien Rag tente de lui porter secours...

     N'ayant pas lu la série de G.-J. Arnaud, il m'est impossible de juger de la fidélité de l'adaptation. On en devine cependant certains défauts, fréquents dans les transpositions de romans : la surenchère de péripéties, sans doute agréable dans un contexte romanesque permettant d'étoffer en parallèle l'arrière-plan et la caractérisation des personnages, semble ici plate et mécanique. D'une part, cette attaque de pirates n'a rien de bien palpitant alors qu'on aimerait en apprendre davantage sur le fonctionnement de cet univers de glace. D'autre part, les protagonistes semblent des coquilles vides, en particulier la peu crédible Floa Sadon, au caractère si fort qu'il en devient caricatural et ridicule. Quant au trait, il demeure souvent raide, terne et peu enthousiasmant, au contraire des couvertures beaucoup plus réussies.

     Bref, bien que cette entreprise collective soit sympathique et mérite des encouragement, il est pour l'instant malaisé de se passionner vraiment pour un feuilleton qui semble étouffer sous les difficultés à adapter le rythme des romans à celui de la BD, et dont les qualités graphiques pâtissent de la rapidité de parution.

Pascal Patoz          
nooSFere          
10/05/2004          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2021