Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
La Dame aux chiens
Série : La Maison aux 100 Portes    tome 1  Album suivant

Scénario : Isabelle DETHAN
Dessins : Isabelle DETHAN
Couleurs : Isabelle DETHAN

Delcourt , coll. Machination, mai 2006
 
Cartonné
48  pages  Couleurs
ISBN 2-84789-471-3
 
Quatrième de couverture
     Nous étions bien.
     Aucun d'entre nous ne voulait aller gratter derrière ce décor agréable.

     C'est par une belle nuit d'automne, vers une heure du matin, que nous avons enfin su à quoi servait la petite porte.

     ... Et que nous avons commencé à gratter.


 
Critiques
     Théo a hérité d'une immense demeure dont elle ignore tout et qui se révèle être une porte vers de mystérieuses dimensions...

     L'argument est simple et le coup de la maison bizarre héritée un grand classique (voir par exemple L'Héritage d'Emilie). L'intérêt de ce type de lieu, porte ouverte sur différentes dimensions, c'est de tout permettre, de l'irruption d'un dragon bizarroïde à l'arrivée d'un beau blond ténébreux appelé Salem.
     Isabelle Dethan s'amuse dans ce premier tome à revisiter le mythe de la dame aux chiens — Hécate bien sûr. Chaque album de la série présentera un récit indépendant, probablement centré sur un mythe ou une légende.
     Joliment raconté, joliment dessiné — de manière assez épurée — , La Dame aux chiens n'est sans doute pas une histoire bouleversante ni novatrice. Il s'agit d'un récit fantastique plutôt simple, d'une plaisante variante sans prétention d'un mythe connu mais abordé ici de manière très personnelle et non sans charme.
     Reste à voir si la série saura acquérir une ampleur et une complexité suffisantes pour en faire une grande série.


Pascal Patoz          
nooSFere          
12/06/2006          

     Théodora hérite d'une vieille et étrange demeure entretenue par une non moins vieille et étrange gouvernante, Constanza. Elle s'y installe avec sa meilleure amie. Lorsqu'un mystérieux Mathusalem, poursuivi par une déesse grecque, vient demander asile, elle découvre que la maison est un point de passage entre les mondes, et Constanza férue de magie...
     Voici un mélange réussi de magie et de mythologie classique revisitée par le fantastique contemporain. La sauce prend plutôt bien, en particulier grâce à des personnages crédibles. S'il fallait faire une comparaison, c'est plutôt du côté des univers de Neil Gaiman qu'on devrait lorgner. Une nouvelle série démarre sous les meilleurs auspices, quoi.
     (note : Yatrod'labombe !)

Philippe Heurtel          
(article rédigé pour Bifrost n°43, non publié)          
Mise en ligne le 17/09/2007          


Base mise à jour le 19 février 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017