Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Connexion adhérent
Album
Latitzoury
Série : Nävis    Album précédent tome 3  Album suivant

Scénario : Philippe BUCHET, Jean-David MORVAN
Dessins : José-Luis MUNUERA
Couleurs : Christian LEROLLE

Delcourt , coll. Série B, février 2007
 
Cartonné
48  pages  Couleurs
ISBN 2-7560-0359-X
 
Quatrième de couverture
     Volants, rampants, brois-os, furetants et ondulants... ils sont des millions à constituer la faune des jungles tropicales de cette planète. Le règne animal en place aurait préféré pour son équilibre qu'une race y demeure inconnue : les êtres humains.

     Nävis a perdu une dent ! Croyant qu'elle a encore fait une sottise, elle tente de le cacher à Nsob. Mais ce dernier, qui n'est pas né de la dernière fuite d'huile, lui assure qu'à son âge, c'est normal. Même que la petite souris lui apportera un cadeau en échange de son incisive. Pour être bien certaine que son cadeau lui plaise, Nävis part secrètement à la recherche du gentil petit rongeur. Seulement voilà, l'être qui vit sur le territoire qu'elle va arpenter n'est pas plus sympathique que minuscule... Les animaux qu'il martyrise le nomment en zozotant : Latitzoury !
 
Critiques
     Nävis perd sa première dent et panique parce qu'elle ignore que c'est normal pour les humains. Pour la consoler, le robot Nsob lui raconte l'histoire de la petite souris. Mais comme Nävis s'inquiète de savoir si « Latitzoury » va bien lui apporter un cadeau à sa convenance, elle décide d'aller à sa rencontre. En effet, il existe sur cette planète une créature qui mange des dents, mais qui n'a rien de très sympathique...

     C'est évidemment une fable pour les plus jeunes et les amateurs de la série Sillage n'y trouveront sans doute pas leur compte. Pourtant, le récit est enlevé, rigolo et plutôt malin, avec même une morale écologique — il vaut mieux éviter de bouleverser un écosystème, même si l'on croit rendre service. En outre, le dessin de Munuera, toujours aussi bondissant, dynamique et percutant, est un régal visuel.

     Bref, voilà un album mignon tout plein, à l'histoire sans prétention mais sympathique, qu'on se fera un grand plaisir à offrir à ses enfants et à parcourir avec ou après eux.

Pascal Patoz          
nooSFere          
26/02/2007          


.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2022