Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
Le Temps Volé
Série : Les Abîmes du Temps    Album précédent tome 7  Album suivant

Scénario : RODOLPHE
Dessins : Jeanne PUCHOL

Glénat , coll. Vent des savanes, avril 2008
 
Cartonné
Format 320 x 240
48  pages  Couleurs
ISBN 978-2-226-17136-8
 
Quatrième de couverture

Jack Forster est un homme tranquille.
Sauf en état de choc. Car il devient alors
John Wilcroft, pendu il y a un siècle,
ou bien le jeune Jeremy, mort à l’âge de 12 ans,
Ou encore le sorcier Jeffrey Hunter,
disparu deux siècles plus tôt.
Mais qui êtes-vous vraiment,
Monsieur Forster ?

 
Critiques

     Jack Forster est un américain sans histoire. Cependant, sa vie est gâchée par des crises incontrôlables pendant lesquelles il revit ce qui semble des existences antérieures.
     Comment et pourquoi s’est-il retrouvé à la porte de Donna Wave ? Celle-ci, journaliste, s’intéresse à son cas et l’installe chez elle, en secret. Une série d’articles paraissent, mettant en scène son histoire, sous le titre du Masque de fer.
     Jack découvre qu’il a un trou de dix mois dans sa vie, dix mois dont il ne se rappelle rien. Pendant que Donna est à son journal, il cherche à se documenter sur les événements de cette période et se rend à la bibliothèque municipale.
     Pour Donna, les choses vont mal. Son patron la convoque car les ventes du quotidien sont en chute. Il faut changer d’orientation, revenir vers le « poeple ». Avec son équipe, elle reprend l’ensemble de l’information quand un stagiaire fait une remarque, laissant entendre qu’il sait où est Jack. Plus tard, ce stagiaire fait une tentative de chantage financier, …qui échoue. Pour se  venger, il se rend chez Donna en vue d’un reportage qu’il livrera …à la concurrence.
     C’est en rentrant avec Jack qu’ils le retrouvent planté au mur de la cuisine avec un tournevis. Jack est sous haute surveillance. Mais par qui et pourquoi ?

     Avec Jack Forster, qui ne sait où commence et où finit la réalité par rapport au rêve, Rodolphe revient sur quelques unes des constantes de son œuvre comme la manipulation des humains par des forces inconnues où inatteignables. Ce septième tome dans lequel le héros tente de percer le mystère de ce temps volé, ces quelques mois, puis ces quelques jours qui séparent son accident de sa reprise de conscience, donne les clés de la saga. Cependant, on a connu le scénariste mieux inspiré par son sujet. La conclusion convenue donne un sentiment de « fait à la va-vite », d’un scénario rapidement structuré autour d’un thème que l’auteur connaît bien.

     Le passage de relais, pour la partie graphique, entre Alain Mounier et Jeanne Puchol n’est pas des plus réussis. Comme le scénariste, elle nous déjà prouvé qu’elle pouvait faire mieux. Le dessin ainsi que les décors sont succincts, les visages des personnages évoluent selon les pages, sans gagner en qualité.

     Le Temps volé, ce tome de conclusion, ne convainc pas, alors que la série avait pris un bon départ.

Serge Perraud          
nooSFere          
05/07/2008          


Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017