Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Carmilla

Joseph Sheridan LE FANU

Titre original : Carmilla, 1872
Première parution : The Dark Blue, de décembre 1871 à mars 1872 / Londres, Royaume-Uni : Richard Bentley & Son, dans le recueil In a Glass Darkly 1872
Traduction de Alain DORÉMIEUX & Elisabeth GILLE

DENOËL (Paris, France), coll. Présence du futur n° 42
Dépôt légal : 4ème trimestre 1960
Réédition
Novella, 224 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant
Format : 12,0 x 18,0 cm
Genre : Fantastique


Autres éditions
   ACTES SUD, 1996, 2005
   LA BOÉTIE, 1946
   DANIBER, 1961
   in Carmilla, 1961
   DENOËL, 1960
   in Carmilla, 1960
   in Carmilla, 1960
   DENOËL, 1972
   in Carmilla, 1972
   DENOËL, 1993
   in Carmilla, 1993
Sous le titre La Mystérieuse Carmilla
   DIAMOND PRESS, 1949
Sous le titre Carmilla
   Éric LOSFELD, 1961
   in Histoires de fantômes anglais, GALLIMARD, 1936
   in Histoires de fantômes anglais suivies de Nouvelles histoires de fantômes anglais, 1962
   GALLIMARD, 2015
   in Dracula et autres écrits vampiriques, 2019
   LIVRE DE POCHE, 2004
   in Carmilla, 2004
   LIVRE DE POCHE, 2004
   in Carmilla, 2004
   LIVRE DE POCHE, 2016
   in Carmilla, 2016
   MARABOUT - GÉRARD, 1978
   in Vampires : Dracula et les siens, OMNIBUS, 1997
   in Créatures de l'ombre, 2014
   in Fiction n° 83, OPTA, 1960
   in Carmilla et autres histoires de fantômes et de vampires, RBA, 2022
   in Les Évadés des ténèbres, Robert LAFFONT, 1989
   SOLEIL, 2014
   TENDANCE NÉGATIVE, 2015
   in Vampires, goules et autres zombies, TERRE DE BRUME, 2006

Quatrième de couverture
     Quels sont exactement les rapports de Carmilla et de la douce Laura, sa victime ? Vous le découvrirez en lisant CARMILLA, la première des quatre extraordinaires nouvelles du grand écrivain irlandais Joseph Sheridan Le Fanu, l'un des maîtres de la fiction fantastique.
     CARMILLA, dont Vadim a tiré le plus attachant de ses films, ET MOURIR DE PLAISIR, est la peinture d'une étrange et fatale passion, la poétique évocation des troubles états d'âme d'êtres qu'unissent des liens mystérieux.
     C'est le même sens de l'horreur et des hantises que l'on retrouve dans les trois autres nouvelles.
     Est-il fait de poils et de chair le fameux petit singe noir du THÉ VERT ? A-t-il vraiment disparu le matelot, LE FAMILIER du Capitaine Burton ? et ce plaignant qui assigne MONSIEUR JUSTICE devant la Haute-Cour, d'où vient-il ?
     Voici l'au-delà et ses secrets ...
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Carmilla (Carmilla, 1872), pages 9 à 78, roman, trad. Alain DORÉMIEUX
2 - Thé vert (Green Tea, 1869), pages 79 à 126, nouvelle, trad. Elisabeth GILLE
3 - Le Familier (The Watcher / The Familiar (pour la version légèrement révisée de 1872), 1847), pages 127 à 176, nouvelle, trad. Elisabeth GILLE
4 - Mr Justice Harbottle (Mr Justice Harbottle (1872), version révisée de An Account of Some Strange Disturbances in Aungier Street (1851), 1851), pages 177 à 222, nouvelle, trad. Elisabeth GILLE
Critiques des autres éditions ou de la série
Edition LIVRE DE POCHE, Libretti (2004)

     Si le Carmilla de Joseph Sheridan Le Fanu n'est pas la première manifestation notable de l'histoire de vampires dans la littérature anglo-saxonne, il n'en reste pas moins une étape essentielle sur la longue route qui aboutira un quart de siècle plus tard au chef-d'œuvre incontesté du genre : le Dracula de Bram Stoker (1897).

     Dans cette longue nouvelle gothique qui se situe au début du XIXe siècle, l'auteur adopte le point de vue de Laura, une jeune fille désœuvrée et un brin neurasthénique, qui vit avec son père dans un château de Styrie. Un beau jour, Laura et son père recueillent Carmilla, une jeune fille troublante et mystérieuse, ce qui réjouit particulièrement la narratrice, à qui la solitude pèse douloureusement. Cependant, d'inquiétants phénomènes surviennent bientôt dans les environs du château, tandis qu'un magnétisme singulier se développe entre Laura et son invitée. Qui est vraiment Carmilla ?

     Comme Jacques Papy le souligne dans un avertissement au lecteur, puis dans diverses notes infrapaginales, l'intérêt de la nouvelle n'est pas franchement à rechercher dans sa forme : un style ampoulé (et on pourrait ajouter : désuet), parfois ridicule, des maladresses, voire des erreurs de narration (conséquences probables des troubles psychologiques dont souffrait l'auteur au moment où il composait son récit)... Bref, s'il ne marquait pas une borne majeure dans l'histoire de la littérature fantastique, par son thème et le traitement qui lui est réservé, ce texte pourrait facilement passer pour une œuvre mineure de son auteur.

     Le vampire, ou plutôt la vampire, est en effet présentée ici sous un jour qui deviendra extrêmement populaire, et qui fera plus qu'inspirer Stoker : prédateur autant que victime, sauvage et romantique, le tout sous les séduisants atours de l'aristocratie slave. Mais l'histoire elle-même est loin d'être sanglante ou grand-guignolesque : le récit étant raconté du point de vue d'une jeune fille fragile et impressionnable, son approche est d'autant plus inquiétante qu'elle reste allusive et ambiguë, imprégnée de superstition, et pimentée d'une petite touche saphique qui donnera probablement du grain à moudre aux amateurs de croustillant.

     Même si Carmilla ne risque plus de faire frissonner dans les chaumières plus d'un siècle après sa publication originale, il n'en demeure pas moins un grand classique, une lecture obligée pour tous les amoureux des suceurs de sang qui savent qu'il n'y a pas que Lestat — ni même Dracula — dans la vie.

Julien RAYMOND (lui écrire)
Première parution : 19/9/2004
nooSFere

Cité dans les pages thématiques suivantes
Vampires

Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes
Jean-Pierre Fontana : Sondage Fontana - Fantastique (liste parue en 2002)

Adaptations (cinéma, télévision, BD, théâtre, radio, jeu vidéo...)
Et mourir de plaisir , 1960, Roger Vadim
La Crypte du vampire , 1963, Camillo Mastrocinque
Mystery and Imagination ( Saison 2 - Episode 04 : Carmilla ) , 1966, Bill Bain (Episode Série TV)
Carmilla , 1968, Claes Fellbom
Vampire lovers , 1970, Roy Ward Baker
Lust for a Vampire , 1971, Jimmy Sangster
Les Sévices de Dracula , 1971, John Hough
La Mariée sanglante , 1972, Vicente Aranda
Sisters of Satan , 1978, Juan Lopez Moctezuma
Carmilla , 1980, Christian Vervaet (Court Métrage)
Carmilla le coeur pétrifié , 1988, Paul Planchon (Téléfilm)
Nightmare Classics ( Episode : Carmilla ) , 1990, Gabrielle Beaumont (Episode Série TV)
Carmilla , 1999, Jay Lind & Denise Templeton
Carmilla , 2000, Stéphane du Mesnildot

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78566 livres, 90736 photos de couvertures, 74529 quatrièmes.
8860 critiques, 42706 intervenant·e·s, 1657 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.