Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Alchimiste du neutronium - 1/2 : Consolidation

Peter F. HAMILTON

Titre original : The Neutronium Alchimist 1. Consolidation, 1997

Cycle : L'Aube de la nuit  vol.

Traduction de Jean-Daniel BRÈQUE & Pierre K. REY
Illustration de Jürgen ZIEWE

Robert LAFFONT (Paris, France), coll. Ailleurs et demain n° (172)
Dépôt légal : novembre 2000
624 pages, catégorie / prix : 22,71 €
ISBN : 2-221-08994-4   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Profitant d'une Rupture dans le réel, les morts ont commencé d'envahir la Galaxie en faisant Emergence sur une planète, Lalonde. Puis, à partir de ce monde, entament leur Expansion.
     Parmi eux, de redoutables personnages. A peine remis de sa résurrection, Al Capone entreprend d'organiser les Possédés ; il en fait une force plus redoutable encore pour les vivants.
     Joshua Calvert, le corsaire de l'espace, est parvenu à s'arracher au piège de Lalonde, sauvant une poignée d'enfants au prix du sacrifice d'un commando d'élite. Il tente de regagner l'habitat Tranquillité où l'attend la princesse Ione.
     Parce qu'elle continue à l'aimer, mais aussi parce qu'elle veut lui confier une nouvelle mission, plus dangereuse encore : retrouver le Dr Alkad Mzu qui a conçu l'arme ultime, l'Alchimiste, capable de faire exploser une étoile. Et qui a le projet de s'en servir pour vider une vieille querelle galactique.
     Sur Norfolk envahie, Louise Kavanagh, enceinte de Joshua et abandonnée par ce dernier, n'a qu'une idée : échapper aux Possédés et sauver le bébé qu'elle porte, ainsi que sa sœur Geneviève, en partant à la recherche de son amant à travers l'espace.
     Quant au sinistre Quinn Dexter, il s'érige en Messie de la Nuit.

     Consolidation est la première partie de L'Alchimiste du neutronium, qui constitue le deuxième tome de la gigantesque épopée spatiale entièrement conçue et réalisée par Peter F. Hamilton. Il ne s'agit pas d'une série, mais bien d'un seul roman, L'Aube de la nuit, le plus démesuré sans doute de toute l'histoire de la science-fiction. Son ambition et son envergure rejoignent celles des œuvres de Frank Herbert et de Dan Simmons.
 
    Critiques    
     Dans la première partie de L'Aube de la nuit (titre de l'ensemble du cycle de Peter F. Hamilton), les morts reviennent posséder les vivants, semant la terreur sur Lalonde et bientôt sur les planètes où ils essaiment. Les Edénistes des Habitats, génétiquement modifiés, comme les Adamistes, qui se limitent aux implants nanoniques, un instant débordés, organisent la résistance. Ils découvrent qu'il est possible d'obliger les morts à repartir dans l'au-delà en les plaçant dans des nacelles tau-zéro, défense dérisoire et insuffisante face au nombre. Les défunts disposent en outre de pouvoirs illimités, foudroyant leur victime à distance, transformant la matière ou changeant leur apparence par leur seule volonté.
     Encore ne s'agit-il là que de la trame principale. Bien d'autres se développent et se croisent, comme la traque d'Alkud Mzu qui a conçu l'arme ultime, l'Alchimiste, dans le but de venger la destruction de sa planète, les méfaits de Quinn Dexter, bien décidé à devenir le nouvel apôtre du mal, les intrigues de palais et les luttes d'influence dans les divers camps, qui ne sont pas sans conséquences sur le récit premier.
     Le roman de Peter Hamilton est semblable à une fractale, développant le même récit à de multiples niveaux. Il est possible de suivre l'expansion des Possédés à travers la galaxie, ou, en approchant la loupe, d'assister à la conquête de la planète Norfolk. En changeant encore d'échelle, on s'intéresse à la fuite des soeurs Kavanagh, dont l'aînée, Louise, est enceinte de Joshua Calvert, le héros de l'espace amant de la princesse Ione.
     Le foisonnement des personnages, dans lequel on se perd parfois, permet de multiplier les points de vue et de décliner l'ensemble des situations induites par les événements, des plus tragiques aux plus cocasses. Hamilton s'en donne à cœur joie tout en adressant un clin d'oeil au Farmer du Monde du Fleuve : Al Capone, avec son génie de l'organisation, dote les Possédés d'une organisation structurée capable de partir à la conquête d'autres mondes. Fletcher Christian, qui mena la révolte du Bounty, réapparaît justement sur Norfolk (les révoltés exilés sur l'île de Pitcairn furent transférés sur Norfolk en 1831) pour prendre une fois de plus la défense des opprimés.
     Cette succession de rebondissements, certes épiques mais qui tirent parfois en longueur, finirait par lasser si Hamilton n'y ajoutait plus de subtilité. Passé le premier affrontement, dichotomique, entre les Possédés et les vivants, se présentent des questions qui modifient la perception des protagonistes sur cette guerre : tous les vivants étant appelés à mourir un jour, ils passeront forcément dans le camp de l'ennemi, seront à leur tour désireux de retrouver un corps ; les défunts étant supérieurs en nombre, il n'y aura jamais de corps pour tous, d'autant plus que les Possédés ont besoin de conserver des vivants intacts, ne serait-ce que pour assurer le bon fonctionnement des appareils électroniques qui, pour des raisons encore mystérieuses, est altéré en leur présence. Devant l'inanité d'une guerre sans merci et sans fin, ne vaut-il pas mieux aboutir à une coexistence pacifique, voire chercher le moyen de faire revenir tous les défunts dans le réel ?
     D'ores et déjà, il est impossible de croire que la résolution du conflit se limitera à la victoire brute des vivants sur les morts. Ces ambivalences font donc le sel de ce troisième volet de L'Aube de la nuit. Le lecteur n'est plus sous le choc des premiers chapitres, mais il reste encore favorablement impressionné. Le suspense demeure : Peter F. Hamilton suscitera-t-il l'intérêt jusqu'au bout ?

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/3/2001 dans Galaxies 20
Mise en ligne le : 3/6/2002


 

Dans la nooSFere : 62392 livres, 58341 photos de couvertures, 56870 quatrièmes.
7958 critiques, 34215 intervenant·e·s, 1309 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.