Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Femme-renard

Abraham MERRITT

Titre original : The Fox Woman, 1949

Traduction de Jacqueline LENCLUD
Illustration de Jean-Michel NICOLLET

NOUVELLES ÉDITIONS OSWALD (NéO) (Paris, France), coll. Fantastique / SF / Aventure n° (6)
Dépôt légal : 2ème trimestre 1983
256 pages
ISBN : 2-7304-0021-4   
Genre : Fantastique



    Quatrième de couverture    
     L'univers de Merritt est celui de la science et non de la magie. Mais c'est un univers extrêmement vaste où l'on trouve des portes sur les autres dimensions, des civilisations disparues et... des hommes-animaux. Ici c'est une femme-renard qui intervient dans un sordide drame familial (un homme d'affaires américain sans scrupules soudoie des bandits chinois pour qu'ils assassinent son frère et sa jeune belle-soeur, au moment où celle-ci va être mère, pour s'emparer de leur part d'héritage...) et le fait basculer dans l'horreur la plus totale. Aucun criminel n'a jamais, en effet, été poursuivi par un « vengeur » plus acharné et plus effroyable que cette renarde qui, « par caprice », désire s'incarner et en paye le prix, c'est-à-dire prend en charge le voeu de vengeance de la jeune femme enceinte au moment où elle va être abattue par les brigands. Elle est sauvée par la magie de la femme-renard mais mourra pourtant en donnant le jour à une petite fille.
     Et, dix-sept ans plus tard, c'est un être à la double appartenance (humaine et non-humaine) qui sèmera la terreur dans les âmes et les corps de sa famille criminelle, des aventuriers endurcis qui se sont faits leurs complices et d'un psychiatre stupidement enfermé dans son rationalisme.

     Abraham Merritt est né en 1884, dans l'état de New Jersey (USA). « Curieux écrivain, aventurier, patron de presse et spécialiste des drogues hallucinogènes », il mourut en 1948 d'une crise cardiaque. Il fut, après Edgar Rice Burroughs, le principal fondateur de la science-fiction anglo-saxonne, plus particulièrement de la branche intitulée heroic fantasy. Parmi ses chefs-d'oeuvre, les uns, comme Le gouffre de la Lune et Les habitants du mirage, sont plus proches de la science-fiction, d'autres, comme La nef d'Ishtar, Le visage dans l'abime, Brûle, sorcière, brûle ! ou Sept pas vers Satan, tirent vers le fantastique. Merritt fut l'artisan d'une véritable révolution dans l'art de la fiction de mystère outre-Atlantique et son influence — qui procède tout naturellement des tirages incroyables que connurent ses livres — s'est étendue sur plusieurs générations de romanciers, de Lovecraft à Ira Lewin.

    Sommaire    
1 - Roger BOZZETTO, A. Merritt, ou la présence de l'Autre, pages 5 à 9, Introduction
 
    Critiques    
 
     [critique commune de 3 publications des Nouvelles Editions Oswald]

     On a déjà présenté cette nouvelle collection, qui touche au Fantastique, à la SF, à l'Aventure et qu'illustre J.M. Nicollet. Voici deux réimpressions et un inédit, qui marquent que le fantastique poursuit sa reconquête de notre univers.

     La femme-renard, un inédit de Merritt, achevé par Hanes Bok. Pour les fervents de ce monde particulier où le Surnaturel n'a pas le même statut que dans les autres textes relevant du Fantastique. Un texte dans la lignée de La Femme du Bois (J'ai Lu 579), pour l'atmosphère poétique, et proche de l'univers des policiers baroques et exotiques en ce qui concerne l'intrigue.

     (...)

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/11/1979 dans Fiction 305
Mise en ligne le : 1/9/2009


 
     Un inédit de Merritt, c'est un peu une fête. Il s'agit ici, non du recueil homonyme, mais du texte inachevé que H. Bok a poursuivi, avec le même amour que Derleth devant Lovecraft. Bok, dont un texte figurait dans Le manoir des roses (Press poket) s'efface devant le monde qui se propose à lui et le prolonge dans ses harmoniques originales. Univers prenant, de double, de possession, de meurtre, de vengeance et d'amour — depuis une Chine aussi étrange que familière, vers un Texas hanté par d'indéfinissables êtres démons. On n'oubliera pas de sitôt ce personnage d'une ambiguïté fascinante : La Renarde.

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/9/1979 dans Fiction 304
Mise en ligne le : 23/10/2009


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65780 livres, 65249 photos de couvertures, 60547 quatrièmes.
8089 critiques, 36068 intervenant·e·s, 1453 photographies, 3688 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.