Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Villes-vertige

Richard CANAL

Science Fiction  - Illustration de Jean-Pierre ANDREVON
AURORE (Editions de l'), coll. Futurs / Science-Fiction n° 3, dépôt légal : septembre 1988
28 pages, ISBN : 2-903950-26-7
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Les hommes étaient inconscients ou bien aux abois pour oser affronter l'hiver éternel de Niverniss. Battue par le blizzard, hantée par les loups-cerviers et le renégats, la planète retentissait chaque nuit de la charge folle des rennes dorés.
     La colonisation de Niverniss est pourtant en bonne voie lorsque les Villes-Vertige se profilent sur la toundra. Immenses et superbes, elles déchirent les nuages et broient le permafrost sous leurs chenilles de titane. Cathédrales de steel-glass, cités d'émeraude créées par une race qui a déserté la galaxie bien avant l'éveil de l'intelligence sur terre, elles parcourent la banquise, nourrissant des songes amers.
     Que pourraient représenter pour elles quelques petits dieux d'argile, quelques étincelles bleu-acier posées au bord du chemin ?

     Né en 1953, Richard Canal a vécu plusieurs années à Casablanca avant d'enseigner l'informatique théorique à l'Université de Dakar.
     Révélé par son premier roman, La Malédiction de l'Éphémère paru aux Éditions La Découverte, il a publié plusieurs nouvelles ainsi qu'en 1987 une trilogie intitulée Animamea dans la collection Fleuve Noir Anticipation.

 
    Critiques    
     La naissance d'une nouvelle collection de romans de Science-Fiction français : voilà qui n'est pas banal. Saluons cette apparition et souhaitons-lui une longue existence.
     La collection Futurs des Editions de l'Aurore, jusque-là spécialisées dans la réédition des œuvres de Georges Sand, s'ouvre sur quatre romans : Le lapin montra les dents de Philippe de Boissy, Les géants couverts d'algues de Jean-François Comte, Villes-Vertige de Richard Canal et Passé recomposé de Dominique Douay. Achéron, un roman d'Alain Paris étant le cinquième à paraître.
     Villes-Vertige, c'est le roman de la déliquescence, de l'obsolescence...
     Son sujet : la colonisation d'une planète au rude climat, Niverniss, monde de neige et de glace, de froid et de vent, de cristal et de toundra. Richard Canal nous propose de suivre cette domestication ratée en cinq tableaux chronologiques. Chaque étape est un pas de plus vers la mort. 1 ) découverte des villes-vertige : le miracle au moment où la technologie humaine s'essoufflait et tombait en lambeaux. 2) La guerre des villes-vertiges : contaminées par la pensée humaine, les cités de steelglass s'affrontent à coups de canon et se détruisent les unes après les autres, obligeant les humains à retourner dans le blizzard. 3) La fuite des hommes hors des murs de leur abri-basilique : la mort à l'extérieur, le froid, la faim, les loups-cerviers, les regrets. 4) Le destin de la ville seule survivante, Cristalhambra, qui a refusé d'entrer dans la guerre : son suicide pathétique... 5) Lente agonie d'une colonie éparpillée : les hommes se sont regroupés dans le cadavre des villes-vertige et s'éteignent doucement, en dépit de l'espoir que tentent de faire renaître les voyageurs...
     Un roman superbe, tracé au fil d'une écriture jolie, imagée, pointue précise, quelques longueurs, mais rien de grave, elles ne nuisent pas vraiment au plaisir de la lecture. Dans ce livre, Canal s'impose. Je n'avais pas aimé sa trilogie parue au Fleuve Noir, j'ai tenté d'expliquer pourquoi dans les pages de Fiction concernant les deux premiers volumes. Ici, je suis séduit, surpris. Les Editions de l'Aurore débutent avec des arguments solides dont la qualité n'est pas le moindre.
     Les villes-vertige : un thème fascinant, ambitieux, difficile à traiter. C'est de la Science-Fiction française, à mi-chemin entre le roman d'aventure et l'œuvre expérimentale typique de certains auteurs hermétiques français... Un équilibre bon et plein de promesses !

Éric SANVOISIN
Première parution : 1/12/1988
dans Fiction 403
Mise en ligne le : 22/3/2003


 
Base mise à jour le 24 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.