Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

La Porte de bronze

Bernard SIMONAY

Fantasy  - Illustration de Atelier Sacha KLEINBERG
ROCHER, coll. Mondes virtuels n° (2), dépôt légal : janvier 1994
360 pages, catégorie / prix : 110 F, ISBN : 2-268-01639-0
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Une impression étrange envahit Ele'a. C'était comme si sa perception des choses se dédoublaient.
     « Puis d'autres sensations affluèrent en elle, incontrôlables. Tandis qu'Ykhare parlait, elle revoyait Markaan narrant son effroyable aventure. La vision de la brume de bronze dévorant l'île perdue au milieu de l'océan la hantait, aussi précise qu'un souvenir qu'elle n'avait pourtant jamais vécu. Lui revint ensuite le visage du marin hyperboréen racontant la disparition des habitants de Mahistrana. C'était comme si la ville déserte lui était apparue.
     « Une voix intérieure lui hurlait de se méfier. derrière le masque avenant de son hôte se cachait un secret terrifiant. Ykhare était différent de tous. Mais ce n'atait pas uniquement dû à sa solitude et à son immortalité. Pour une raison inconnue il menaçait la planète entière. »

     Bernard Simonay, né en 1951, est l'un des maîtres de la littérature fantastique en France. Il est l'auteur de La Malédiction de la licorne, de Graal et de Phénix (Prix Cosmos 2000 et Prix Julie Varlanger, 1987), son premier grand roman d'aventures où se distinguaient déjà un souffle épique et une formidable imagination créatrice.


    Prix obtenus    
Julia Verlanger, [sans catégorie], 1995

 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.