Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Sur les pistes de Scar

Jean-Pierre HUBERT



Illustration de MANCHU

MANGO Jeunesse , coll. Autres Mondes n° 33
Dépôt légal : septembre 2005
266 pages, catégorie / prix : 9 €
ISBN : 2-7404-1923-6   
Genre : Science-Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Sur le monde de Scar se déroule tous les deux ans un rallye très dangereux qui fait le tour de la planète. Vu son parcours, la soixante-quinzième CircumScar s'annonce encore plus meurtrière que les éditions précédentes. Léan est un Indépendant qui court sur speedosaure, une sorte de grande autruche mécanique. Il s'attend à une compétition très difficile car le règlement favorise outrageusement les teams sponsorisés et arrogants comme ceux des Frelons ou des Mygales. Mais il bénéficiera de l'aide d'une mystérieuse indigène qui « parle » aux machines et qui a décidé de faire la course avec lui. Dans quel but ?

    Cité dans les pages thématiques suivantes :     
 
    Critiques    
     Sur une planète-dépotoir, qui échappe aux lois galactiques, une course autour du monde est organisée, deux fois par an. Aux commandes de gigantesques machines fonctionnant grâce à la nanotechnologie — speedosaures bipèdes, harquads à quatre pattes et roues rétractables, pachytrucks à dix pattes... — des jeunes gens s'élancent dans ce qui est sans doute l'aventure la plus dangereuse qu'ils puissent vivre. A côté des teams officiels, quelques indépendants dans les roues — ou pattes ! — desquels la CircumScar, organisatrice de la course, met tous les bâtons possibles et imaginables, par tous les moyens légaux ou non dont elle dispose. En effet, la CircumScar et ses sponsors entendent bien que gagnent les teams, que ce soit au Général ou au Défi, lutte des Bleues — les filles — contre les Rouges — les garçons — des plus importantes dans cette société dont la mixité a été bannie.

     Le moindre signe d'entraide entre sexes opposés entraîne des pénalités et l'équipage de Fleurettes — Indépendants — composé de Léan, Scarien d'origine, de Timmy et de l'aide indigène Ti-Ole va au-devant des ennuis, tout comme leurs amies Minne et Arcia. Toutefois, ce rallye meurtrier au cours duquel les concurrents rencontreront des machines sauvages, et des hommes non moins terribles, sera l'occasion de restaurer une certaine justice.

     Sur les pistes de Scar est un roman d'aventures mené tambour battant et raconté de façon très visuelle ; on imagine volontiers le film à grand spectacle qu'on pourrait tirer d'un tel scénario. Les héros vont de péripéties en accidents et le lecteur n'a pas le temps de souffler, pas plus que Léan et ses amis. Mais Sur les pistes de Scar est aussi une dénonciation virulente d'un grand nombre d'horreurs commises pour le profit — on ne peut que penser au Dakar, dans ses aspects positifs tout comme dans ses aspects tragiques, et à tous les trafics existant sur notre planète — et de l'influence grandissante des médias dans notre société. En effet, les participants à la CircumScar sont suivis par des nuées de nanocaméras dont les reportages sont soigneusement coupés et remontés pour passer sous silence les malversations des organisateurs. L'aspect « télé-réalité » est parfaitement critiqué, tout comme le côté mercantile de certains reportages se plaisant à montrer guerres et catastrophes sans objectivité aucune.

     Toutefois, les émotions qui ne peuvent que naître à la lecture de ce qui arrive aux personnages n'arrivent pas à vraiment s'épanouir sous la plume de Jean-Pierre Hubert qui privilégie l'intrigue. Le résultat est que ce livre séduira particulièrement les adolescents friands d'action, ceux pour qui La Menace Fantôme est le meilleur épisode de Star Wars, et moins les lecteurs plus enclins au rêve ou à l'introspection.


Lucie CHENU
Première parution : 1/11/2005 nooSFere


     Le nouveau livre de Jean-Pierre Hubert est, comme toujours, un excellent roman. Critique explicite des rallyes raids comme le Paris-Dakar, il nous entraîne sur Scar où se déroule tous les deux ans une course très dangereuse réservée aux adolescents, la Circumscar : on n'y compte plus les accidents, les décès n'y sont pas rares. Si la compétition fait rage entre les écuries officielles et les pilotes indépendants, elle se double d'une lutte entre garçons et filles, le puritanisme ayant fait son retour dans la FMS, la Fédération des Mondes Sécurisés. Et bien sûr, sous les caméras omniprésentes, le show organisé à la gloire des animateurs vedettes Pitt Legrand et Arma Yunick prend le pas sur les enjeux sportifs... rien que de très ordinaire. C'est dans ce contexte que Léan, épaulé par Ti-Ole, une jeune Scarienne, se lance sur les pistes à bord de son Speedosaure (une mécanique tout droit sortie de la Guerre des étoiles !), à la poursuite des Pachytrucks et autres Hardquads. D'emblée, la course est dure, les concurrents ne se font pas de cadeaux, et les sept étapes s'avèrent toutes plus difficiles les unes que les autres. Rien ne sera épargné aux concurrents, montagnes, mers, déserts, pas plus que les coups bas des pilotes entre eux, la tricherie des organisateurs sans oublier la corruption et la veulerie des autorités locales. Ce rallye raid d'un autre temps qui dessine les contours d'une société où l'épanouissement de la jeunesse cède le pas devant la logique comptable et la médiatisation, laisse apparaître en toile de fond tout un monde, la planète Scar, le tiers-monde du futur. On n'y vient que pour la course, au diable les Scariens ; mépris et moqueries sont de rigueur, quand on ne ferme pas les yeux sur les pratiques d'un autre temps des grandes compagnies qui s'y sont installées. La planète elle-même, si elle offre un parfait terrain de jeu pour les monstres mécaniques, n'en sort pas indemne. Son écosystème vacille. Tous les deux ans, une partie des monstres de technologie restent en panne sur la planète. Résultats de progrès étourdissants, ils sont bourrés de nano-robots qui s'auto-réparent. Si bien que la planète est désormais sillonnée de machines revenues à l'état sauvage, en quête des matières organiques indispensables à synthétiser leur carburant. Prédateurs d'un genre nouveau, symboles de l'envahissant de notre réel par une technologie de moins en moins contrôlable, ces « brontosaures mécaniques », comme disait le regretté Michaël Coney, deviennent une menace pour la population. Mais les scariens ne manquent pas de ressource. Entre sport mécanique et critique des dérives de notre société, Sur les pistes de Scar est, encore une fois, un excellent roman de ce grand humaniste qu'est Jean-Pierre Hubert.

Stéphane MANFREDO
Première parution : 1/4/2006 dans Galaxies 39
Mise en ligne le : 7/2/2009


 

Dans la nooSFere : 61329 livres, 55812 photos de couvertures, 55298 quatrièmes.
7954 critiques, 33403 intervenant·e·s, 1240 photographies, 3638 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés. Vie privée et cookies/RGPD

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !