Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Poétique de l'égorgeur

Philippe SÉGUR

BUCHET-CHASTEL, dépôt légal : août 2004
240 pages, catégorie / prix : 16 €, ISBN : 2-283-01945-1
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Universitaire à la vie bien tranquille, Nid Immarskjöld Dugay dissimule en réalité un esprit tourmenté. L'univers entier l'inquiète, ses semblables le terrifient. Tous les soirs, parce qu'elles le lui demandent, il raconte à ses filles une aventure à épisodes, un récit sombre et cruel dans lequel il traduit ses angoisses secrètes : Yagudin, un criminel maléfique, y épouvante les foules en ravissant les épouses et en éliminant les enfants.
     Un jour, pourtant, Nid va être débordé par le produit de son imagination : Yagudin, l'homme aux mains percées, apparaît dans sa vie et entreprend de la saborder. Condamné à découvrir qui se cache derrière la figure flamboyante et énigmatique de l'homme qui a détruit sa famille, Nid se lance à sa poursuite. Menée tambour battant, sa course éperdue devient l'épopée d'un homme confronté à ses peurs dans un univers menaçant et hostile.
     Suspense, humour, beauté du style et puissance de l'imaginaire..., le lecteur impatient dévorera ces pages et découvrira qui se dissimule derrière l'horrible Yagudin.

     Philippe Ségur a publié Métaphysique du chien et Autoportrait à l'ouvre-boîte aux mêmes éditions.

 
    Critiques    
     YAGUDIN. Sept lettres, une signature — YGDN — et un nom qui terrifient le puissant royaume de Norvège. YAGUDIN, le ravisseur d'épouses, l'égorgeur d'enfants, l'homme aux mains percées qui n'hésite pas à se planter un poinçon dans le flanc — jusqu'à la garde — afin de passer pour mort. YAGUDIN, l'assassin hors du commun qui tue dans six villes différentes au même moment pour prouver que les hommes qui ont exterminé son peuple ont fait de lui un démon.
     YAGUDIN, tel est le nom du personnage malfaisant que Nils Immarskjöld Dugay a inventé et qu'il met en scène chaque soir en racontant une histoire à ses filles, Marnie et Emeline, l'histoire extraordinaire de l'homme aux mains percées. Nils est universitaire ; il voudrait être écrivain. Sa jolie épouse lui dit d'écrire l'histoire de Yagudin sur fond de saga norvégienne, cette histoire si cruelle et si perverse dont raffolent leurs filles. Mais Nils souffre du syndrome de la page blanche. Et bientôt l'être malfaisant envahit sa vie : lettres vides, coups de téléphone anonymes. Et il y a pire : cette menace hindoue, proférée par un restaurateur excédé : « que ta maison soit détruite », cette menace qui à force de planer en vient à obscurcir le ciel.

     Des sept romans français que j'ai extrait de la rentrée littéraire 2004 pour les lire, plus par curiosité qu'envie, dont le goncourable et insipide Les Désaxés de Christine Angot et l'épouvantable et vomitif Partouz' de Yann Moix, Poétique de l'égorgeur est de loin celui qui m'a le plus intéressé, arrivant même à me passionner malgré ses défauts criants. En effet, ce roman kafkaïen légèrement marqué par le double sceau du « Horla » de Maupassant (pour l'ambiance paranoïaque) et du Fight club de Palahniuk (narration à la première personne, style très proche), fait partie de ces œuvres qui rétrogradent au lieu de monter en puissance. Les 144 premières pages sont parfaites ou presque, les 96 suivantes beaucoup moins satisfaisantes car y interviennent l'inévitable onze septembre 2001 et l'explosion de l'usine AZF de Toulouse, dix jours plus tard. En fin de compte, peu importe, l'ombre de Yagudin assassine notre relative déception... Et grâce à ce roman d'une rare richesse, siège d'une critique sociale aussi amusée que cruelle, Philippe Ségur fait désormais partie des rares écrivains étant parvenu à créer leur — ou plus simplement — un « Keiser Söze ». YAGUDIN = N. I. DUGAY.

Thomas DAY
Première parution : 1/1/2005
dans Bifrost 37
Mise en ligne le : 13/2/2006


 
Base mise à jour le 17 juillet 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.