Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

C'est l'Inuit qui gardera le Souvenir du Blanc

Lilian BATHELOT

Science Fiction  - Illustration de Pierre HUBER & Frank VRIENS
Le NAVIRE EN PLEINE VILLE, coll. Sous le vent, dépôt légal : mai 2006
256 pages, catégorie / prix : 13,50 €, ISBN : 2-916517-04-9
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Dans une société hyper technologique, tous les habitants de la planète sont reliés au réseau de surveillance de leur zone gouvernementale. Les territoires Inuits, pourtant, ne suivent pas la règle commune ; là, pas de surveillance, une certaine liberté et de grands espaces sauvages où l'on peut échapper au reste du monde, soit pour le plaisir de retrouver la nature et des gestes ataviques, soit pour des raisons plus complexes et plus secrètes. Les gouvernements planétaires tentent désespérément de trouver une parade à cette indépendance, et d'en comprendre le pourquoi et le comment. Cela a, semble-t-il, fort à voir avec les narvals, ces mammifères marins à longue dent de licorne, et avec leur sonar si particulier.
     C'est un roman de science-fiction écologique, soutenu par une intrigue menée avec une grande subtilité, que nous offre Lilian Bathelot. L'interaction constante du récit et de ses méthodes narratives, le refus de toute concession à la simplification, font de « C'est l'Inuit qui gardera le Souvenir du Blanc » un roman exceptionnellement brillant.

 
    Critiques    
     Dans le Grand Nord, tandis qu'elle mène sa Première Chasse, un rite de passage vers l'âge adulte, une jeune Inuit sauve la vie d'un européen menacé par une meute de loups. Au même moment, dans un fjord groenlandais, une réserve de narvals est détruite dans de mystérieuses circonstances. Ces deux événements sont liés à un troisième qui inquiète fort le G16 : l'obsolescence inexplicable, pendant des périodes de plus en plus longues, des systèmes de surveillance espions braqués sur les nations situées hors du giron des puissances économiques.

     En 2089, Lilian Bathelot imagine une partition originale du monde. L'opposition traditionnelle entre un village mondial hyper technologique et un au-delà territorial décrit comme un veld sans foi ni loi, dépourvu de tout, se voit préférer une répartition géographique alternative, entre un G16 de pays riches et une confédération réunissant les peuples premiers qui ont choisi de reconquérir leur fierté et leurs valeurs en s'affranchissant du diktat économique occidental. Ce qui ne les conduit pas à rejeter la modernité — l'héroïne inuit de ce roman est docteur en biophysique — , mais à inventer une autre modernité, pleine de mesure, durable, respectueuse.

     Si la clef de l'énigme des narvals n'est pas sans rappeler la poésie de Cordwainer Smith, le ton est résolument contemporain : l'action adopte un rythme et une esthétique digne de Luc Besson et côté dialogue, du moins toute la partie mettant en scène les forces spéciales de l'Union Européenne, le roman se situe quelque part entre Taxi et Yamakasi. Le jeune lectorat devrait y trouver son compte.

Jonas LENN
Première parution : 1/5/2007
dans Galaxies 42
Mise en ligne le : 23/2/2009


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.