Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Place du jeu de balle

Jean-Baptiste BARONIAN




Robert LAFFONT (Paris, France)
Dépôt légal : 1980
Roman, 174 pages, catégorie / prix : 31,55 F
ISBN : 2-221-00533-3   


 
    Critiques    
 
     Auteur d'un controversé Panorama de la littérature fantastique de langue française (Stock), un ouvrage qu'il faut lire même si on n'est pas toujours d'accord, parce que le fantastique reprend aujourd'hui un grand élan, J.B. Baronian s'est aussi essayé au récit fantastique avec deux romans chez Laffont, Scènes de la ville obscure et Le Diable Vauvert, dont je ne vous dirai rien parce que je ne les ai pas reçus, tant pis pour lui. Avec ce nouveau roman, Baronian flirte encore avec le fantastique, mais à son degré zéro, en quelque sorte. Rien de la grande machinerie habituelle au genre (apparitions, envoûtements, etc.), rien de la mythologie consacrée (monstres, goules et autres fantômes), juste la vie quotidienne de quelques vendeurs aux Puces de Bruxelles... Au point qu'un lecteur non averti ne verrait peut-être là-dessous qu'une banale histoire réaliste.
     Pourtant, quand on connaît l'intérêt de notre auteur pour le fantastique, on se pose forcément quelques questions et le livre bascule : au-delà de la vie simple de ces gens simples, c'est un univers bizarre, en demi-teintes, qui apparaît. A chacun, ce matin-là, il arrive un petit rien qui bouscule les habitudes. Ce sont ces événements minimes qui donnent au livre cette dimension « différente ». Comme un léger tremblement de la réalité qui donne libre cours à l'imaginaire : à partir de ce glissement, tout peut arriver. Le fantastique est là, aussi, dans la brisure, il s'engouffre dans les vies trop rangées. L'un vend ses plus beaux objets coup sur coup, l'autre s'assoit sur un meuble en plein milieu de la Place, à la fin du marché, et finit par se suicider... C'est tout. C'est peu pour l'anecdote, mais beaucoup pour le climat. Baronian maîtrise son atmosphère comme un grand et nous balade dans le monde fou des Puces, ouvrant une porte sur nos rêves, puisque ce domaine-là n'est rien d'autre qu'une « naïve île au trésor, où chaque individu, retombant en enfance, se prend pour un flibustier de génie ».
     Il y a une petite musique de l'étrange, dans ce roman, qui en fait une œuvre qui compte.

Bernard BLANC (lui écrire)
Première parution : 1/7/1981 dans Fiction 320
Mise en ligne le : 16/3/2009


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68991 livres, 76542 photos de couvertures, 64044 quatrièmes.
8383 critiques, 36573 intervenant·e·s, 1476 photographies, 3709 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.