Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Harmoniques célestes

Jean-Claude DUNYACH

Cycle : Dunyach - Nouvelles  vol. 7 


Illustration de Gilles FRANCESCANO

L'ATALANTE (Nantes, France), coll. La Dentelle du Cygne
Dépôt légal : avril 2011
Première édition
Recueil de nouvelles, 144 pages, catégorie / prix : 1
ISBN : 978-2-84172-538-0
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     L'actualité est là pour nous rappeler que rien n'est inamovible et que tout a une fin, à commencer par l'être humain dans ce qu'il est au fil de sa propre histoire et dans ce qu'il adviendra de lui dans l'Histoire tout court. L'actualité est impitoyable. Jean-Claude Dunyach aussi. Qu'il traite du premier amour, de la maladie, de la mort, de l'écosystème Terre, de l'avenir, il écrit nos peurs, nos fantasmes, nos ambitions, nos limites, nos vilenies petites et grandes, bref il parle de nous, hommes, femmes, enfants, tels que nous nous voyons quand nous prenons le temps de nous regarder ou quand la vie ne nous laisse plus le choix, et il nous dit sans fard qu'il est notre semblable. Avec tendresse, avec espoir, avec malice, avec cette plume d'orfèvre qui plie, déplie, replie les origamis pour mettre l'univers en équation, parce qu'on ne peut pas tourner définitivement le dos à la mer.
     Ayerdhal.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Les Harmoniques célestes, pages 9 à 64, nouvelle
2 - La Fin des cerisiers, pages 65 à 88, nouvelle
3 - Les Cœurs silencieux, pages 89 à 101, nouvelle
4 - Repli sur soie, pages 103 à 120, nouvelle
5 - Aime ton ennemi, pages 121 à 135, nouvelle
6 - Visiteur secret, pages 137 à 143, nouvelle
Critiques
     Septième volume des nouvelles de Jean-Claude Dunyach, Les Harmoniques célestes compte six textes s'étalant de 1997 à 2011, dont trois inédits, ce qui est appréciable. Des textes relativement récents dans la carrière de l'auteur, donc, avec notamment « Repli sur soie », prix Rosny ainé 2008 (initialement paru dans le Bifrost n°47). Au menu, des textes qui parlent de la mort, d'expériences ou d'inventions, de tentatives de déchiffrer la trame de l'univers...

     « Les Harmoniques célestes », qui ouvre le recueil, est l'un des inédits, et la nouvelle la plus longue puisqu'elle représente à elle seule près de la moitié du livre. Un scientifique découvre l'effet apaisant qu'ont les lampes scialytiques (celles des salles d'opération) sur des patients sur le point de mourir ; des années plus tard, il est engagé par la fille d'un riche homme d'affaires qui souhaite assouvir sa soif de vengeance... Un texte ciselé aux multiples thématiques, sur la joie de la découverte scientifique, mais aussi les dangers de la science, les relations filiales, l'avenir écologique... Un condensé de Dunyach, en somme : du style, des idées, de l'humanité, une pointe d'ironie ; une belle entrée en matière.

     Changement de décor et de traitement avec « La Fin des cerisiers » : une équipe de tournage hollywoodienne va apprendre à ses dépens que l'on ne foule pas impunément au pied les valeurs japonaises. Un récit qui permet à l'auteur de dépeindre avec acidité un milieu du cinéma pétri de petites lâchetés et de promesses non tenues. Mineur, malgré une gestion intéressante du climax horrifique.

     « Les Cœurs silencieux » reprend une partie des thématiques du premier texte : un homme crée une substance qui décuple l'empathie de celui qui l'ingère. Sa découverte bouleverse profondément et durablement la société, générant une société utopique, tout le monde tenant compte de son prochain. Un beau rêve, qui ne va pas sans une pointe d'amertume quant à certaines des conséquences de cette invention.

     Dans « Repli sur soie », un jeune homme apprend l'art de l'origami (le pliage de papier japonais) et le prolonge de telle sorte qu'à l'âge adulte, ce n'est plus le papier qu'il plie, mais bien l'univers. Au risque d'y laisser des plumes... Un texte sur le thème des fractales, dans lequel la construction, plus que toute autre chose, s'avère primordiale ; Dunyach s'en acquitte très bien, en rajoutant le petit plus d'humanité qui le caractérise, là où Greg Egan aurait sans doute livré un texte plus cérébral. Le prix Rosny aîné n'était pas usurpé.

     « Aime ton ennemi » prend à bras le corps l'avenir écologique de la planète, et repose aussi sur une invention bluffante : ici, des plantes capables d'absorber les produits toxiques. Encore une bien belle idée, qui malheureusement aura sa contrepartie particulièrement atroce.

     Dans « Visiteur secret », un couple en pleins ébats voit surgir de nulle part un homme en scaphandre, muet et immobile, qui reste durant des heures dans leur appartement. Une nouvelle qui revisite un thème largement usité de la SF, sous un angle inédit gentiment érotique.

     Les Harmoniques célestes, recueil homogène dont le titre correspond parfaitement à son auteur, confirme une fois encore que l'on tient en la personne de Jean-Claude Dunyach l'un des meilleurs nouvellistes français. Les idées sont brillantes, exposées de manière claire sans basculer dans une sécheresse de cours magistral, l'empathie omniprésente mais bien souvent pondérée par une once d'acidité très humaine, et la construction soignée fait écho au propos. On en redemande.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 1/10/2011 dans Bifrost 64
Mise en ligne le : 22/2/2013

Prix obtenus par des textes au sommaire
Repli sur soie : Rosny aîné nouvelle / Short story, 2008

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74061 livres, 81939 photos de couvertures, 69663 quatrièmes.
8527 critiques, 40052 intervenant·e·s, 1540 photographies, 3735 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.