Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Extra-terrestres arrivent samedi

Doubi EPSTEIN




KESSELRING
Dépôt légal : octobre 1979
280 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Une nuit, les savants de l'Observatoire du Mont Palomar découvrent trois points lumineux dans le ciel. Ils les observent, les scrutent, les jaugent... Une conclusion s'impose à leur esprit : Ce sont des vaisseaux extra-terrestres ! Des engins qui ne sont qu'à 43 millions de kilomètres de nous... Presque dans notre banlieue. Après de minutieux calculs les mêmes scientifiques concluent à une information sensationnelle : c'est vers la Terre que se dirigent les trois objets étrangers : et c'est samedi prochain qu'ils atterissent !
     La nouvelle se répand à toute vitesse dans le monde. Les politiciens, les militaires, les scientifiques, les journalistes s'affolent, s'interrogent, discourent, prennent position...
     La situation est exceptionnelle ! C'est la première fois que dans l'histoire de notre civilisation nous sommes « visités » ! Et en plus c'est samedi qu'ils arrivent !
     La suite vous la lirez : car il faut lire ce livre. Après cet ouvrage on ne poura plus rien écrire sur les extra-terrestres, les soucoupes volantes et les fameux « petits hommes verts » chers à la « science-fiction » traditionnelle.

     Doubi Epstein est un globe-trotter, c'est sûr, il connaît les prisons des quatre continents. Il pilote comme on bavarde, il rit comme on, chante. Il a fait quatre fois le tour de la Terre. Né en 1947, c'est son premier livre... Et quel livre ! Il nous en promet un second, et puis un troisième.
 
    Critiques    
 
     FOLAMOUR DE IIIe TYPE

     On oublie assez vite les quelques maladresses de ce premier roman pour ne retenir que l'aspect « reportage », mené tambour battant. Les « rencontres de IIIe type » dans l'optique du Dr Folamour. Donc les E.T. vont débarquer. Que faire disait l'autre ? On se situe dans l'entourage d'un minable Giscarter présidentiel, l'œil fixé sur son nombril électoral, environné de ganaches de tout poil (les autres dirigeants ne valent pas mieux, quelle que soit la couleur idéologique dont ils se ripolinent — au moins dans ce bouquin !). Donc, on va jouer les gros bras et attaquer les E.T. Ceux-ci, d'une angélique patience, finiront par oublier ces incartades, ce qui n'empêchera pas la Terre de se faire sauter : et compte tenu des personnages qui la représentent, on ne peut pas dire que ce soit une grosse perte. Ubu au moins était grandiose, ici c'est le crépuscule des dieux réécrit par Courteline sur une musique pour chansons de Sheila. Une histoire efficace, aux dialogues pris sur le vif, suants de conneries et vibrants de « réalisme » : on s'y croirait. En face, par contrepoint, des hippies trop beaux pour être vrais, mais bien sympathiques. Découpé comme il l'est, le boulot d'un scénariste est déjà mâché. Je verrai bien Kubrick le mettre en scène, à moins qu'un jeune auteur... ça nous changerait de Battelstar et de Starcrash.

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/11/1979 dans Fiction 305
Mise en ligne le : 27/11/2011


 

Dans la nooSFere : 62628 livres, 58872 photos de couvertures, 57118 quatrièmes.
7958 critiques, 34377 intervenant·e·s, 1334 photographies, 3656 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.