Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Lunatique spécial Jacqueline H. Osterrath

Jacqueline H. OSTERRATH


Cycle : Revues - Lunatique  vol. (HS) 


Illustration de Johnny BRUCK

EONS , coll. Lunatique n° 109
Dépôt légal : 2011
272 pages, catégorie / prix : 14,80 €
ISBN : 978-2-7544-0654-3   
Genre : Imaginaire

Existe aussi sous forme de livre numérique, plusieurs ISBN : 978-2-7544-0651-2 pour Adobe, 978-2-7544-0653-6 pour ePub et 978-2-7544-0652-9 pour Mobipocket.



    Quatrième de couverture    
     Un jour, selon la tradition, le plus ancien élève prit un moulage de la jeune fille. Elle sentit alors, sur son visage, se fermer peu à peu le masque de plâtre, de plus en plus lourd, de plus en plus chaud, étreinte d’une main fiévreuse, qui l’étouffait lentement.
     (Le masque)

     Je devrais, mieux que personne, savoir si j’ai, oui ou non, trompé mon mari ; j’en suis pourtant réduite aux conjectures. Les héroïnes des romans américains s’égarent, au cours de cocktails-parties, en des bras étrangers, pour l’oublier le lendemain. Mais moi ?
     (Le chat roux)

     — Faune et flore abondantes, sans espèces nuisibles, mais dépourvues de vie intelligente. Bref, des conditions idéales. N’eût été le danger qui motiva ce S.O.S. que l’Empire ignora avec tant de désinvolture. C’est là, certainement, la cause de l’ostracisme qui nous frappe. Les Letzthaliennes ont la mémoire longue. Elles n’oublient ni ne pardonnent.
     — Elles ? Vous parlez toujours d’elles ! N’y a-t-il vraiment aucun il ?
     (Letzthal)

     Le Galactique continua sa promenade ; il remarqua le regard de certains passants, plein de surprise et de crainte vague.
     — J’oubliais, murmura-t-il.
     Soigneusement, il dissimula, sous des mèches de ses cheveux noirs, les deux petites cornes d’or que formaient ses antennes, seul signe visible de son origine extraterrestre.
     (Qui veut la fin...)

     Kiah n’était pas plus grand qu’une poupée mignonnette ; Argine toutefois le soupçonnait de pouvoir, à son gré, changer de taille et de forme ; mais, en général, il ressemblait à tous ses frères les Korrigans, avec ses mobiles oreilles de loup et ses yeux aux pupilles étroites.
     (Quatre pièces détachées d’un rêve)

     16 nouvelles – 2 contes – 7 traductions – des textes inédits – et plusieurs autres créations pour découvrir ou redécouvrir l’une des plus marquantes actrices de l’imaginaire francophone.

    Sommaire    

 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 66159 livres, 66126 photos de couvertures, 60974 quatrièmes.
8090 critiques, 36202 intervenant·e·s, 1460 photographies, 3689 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.