Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
La 6ème colonne. Si les Russes attaquaient...

FRANCOIS


STOCK
Dépôt légal : 1978
380 pages, catégorie / prix : 48 F
ISBN : 2-234-00976-6   
Genre : Science Fiction 



    Quatrième de couverture    
Pas de texte sur la quatrième de couverture.
 
    Critiques    
 
     LA NOSTALGIE DE L'ORDRE

     Dans Ça n'est pas pour demain 1, Cyril M. Kornbluth décrivait l'occupation des USA par une alliance russo-chinoise et la Résistance qui s'ensuivait. Si les Russes attaquaient, tel est le sujet de La 6e colonne.
     Nous sommes dans les années 80, après la spectaculaire réconciliation entre la Chine et la Russie qui laisse à cette dernière le champ libre à l'Ouest. L'attaque soviétique a lieu durant le week-end de Pentecôte, brutale blitzkrieg qui prend l'Europe au dépourvu. Envahissant l'Allemagne en vingt-quatre heures, les troupes russes sont aux frontières françaises, tandis que le pays est en proie à de multiples sabotages fomentés par le parti communiste. Abandonné par les Etats-Unis qui craignent l'incontrôlable escalade, le Président de la République Française hésite à engager le feu nucléaire. Mais sous la pression d'une opinion politique terrorisée par le spectre nucléaire de la riposte russe (et manipulée par le P.C. à la solde des forces du pacte de Varsovie), le Président ne déclenche pas la frappe atomique et est fait prisonnier à l'Elysée. Les chars soviétiques entrent dans Paris.
     Se voulant une critique du tout ou rien nucléaire sur lequel est basée, au détriment des forces classiques, la défense de la France, le livre (franchement médiocre sur le plan romanesque, soit dit en passant) s'emploie à démontrer la fragilité de la dissuasion nucléaire face à un agresseur capable de concevoir une stratégie de la terreur à l'intérieur du pays attaqué. Mais le véritable propos de l'auteur est ailleurs, au-delà de la thèse développée, au-delà de cet anticommunisme primaire, viscéral et inadmissible.
     L'exergue signée Charles de Gaulle, donne le ton du bouquin : « Portant les idées, traînant les réformes, frayant la voie aux religions, les armes répandirent par l'univers tout ce qui l'a renouvelé, rendu meilleur ou consolé. Il n'y eut d'hellénisme, d'ordre romain, de chrétienté, de droits de l'homme, de civilisation moderne que par leur effort sanglant... Jamais l'orgueil des armes ne fut plus justifié ni plus nécessaire ». Sous couvert de stratégie-fiction, c'est donc à une apologie inconditionnelle de l'Armée que nous convie La 6* colonne, plus exactement de l'Armée d'antan, celle d'Algérie et d'Indochine, celle qui « faisait des hommes » ! Et l'auteur de gémir que l'on a désarmé la nation en prêchant le pacifisme, qu'il n'y a plus de civisme et que l'on méprise le service militaire, fustigeant cette « humanité à plat ventre », cette « civilisation qui ne vit que pour le plaisir et l'égoïsme. la jouissance matérielle, le ventre et le bas-ventre, la grande bouffe et le porno », cette « culture des vaincus ». Toujours la même ignoble antienne de l'extrême-droite, avec bien entendu une rasade de racisme, un zeste d'écœurement prude devant la dissolution des mœurs, l'ode au maintien de la peine de mort, etc. Laxisme, le mot est lâché. Et la faute à qui ? Aux marxistes, écologistes, anarchistes, autonomistes, immigrés, syndiqués, protestants, intellectuels de tout poil... Tout ça c'est de l'ennemi intérieur qu'il aurait fallu neutraliser en temps de paix !
     Militariser la société, lui inculquer les vertus de l'ordre et de la discipline, lui donner l'amour des armes tel est le rêve de l'auteur, la solution trouvée par celui-ci — militaire de profession, on s'en serait douté I — pour endiguer le fascisme qui nous vient de l'Est. A fascisme, fascisme et demi, au fond il fallait y penser !

Notes :

1. Not His August (1955, retitrée Christmas Eve en Angleterre — 1956) — Paru en 1962 en France dans Satellite Sélection n° 8.


Denis GUIOT
Première parution : 1/5/1979 dans Fiction 301
Mise en ligne le : 1/3/2012


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies