Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Fiction - tome 17

REVUE


Cycle : Revues - Fiction (Moutons électriques)  vol. 17 


Illustration de Raphaël COLSON

LES MOUTONS ÉLECTRIQUES , coll. Fiction n° 17
Dépôt légal : septembre 2013
Revue, 360 pages, catégorie / prix : 19 €
ISBN : 978-2-36183-134-9
Format : 14,2 x 21,0 cm  
Genre : Imaginaire



    Quatrième de couverture    
Jacques Bergier
Carolyn Ives Gilman
Alex Irvine
Ted Komatska
Ellen Kushner
Nelly Kuntzmann
Jean-Marc Laine
John G. McDaid
Eugène Mirabelli
Alex Nikolavitch
Paul Park
Sonia Quémener
M. Rickert
Dominique Warfa

    Sommaire    
1 - (non mentionné), Ouverture, pages 4 à 5, introduction
2 - Ellen KUSHNER, Un jeune homme de mauvaise vie (A Wild and a Wicked Youth), pages 7 à 33, nouvelle, trad. Patrick MARCEL
3 - John McDAID, Les Hommes au parapluie (Umbrella Men), pages 34 à 58, nouvelle, trad. Claire KREUTZBERGER
4 - Dominique WARFA, L'Exception culturelle : jeunes et moins jeunes années de Fiction et d'un de ses admirateurs…, pages 60 à 71, article
5 - Sonia QUÉMENER, Puissance de l'amour, pages 72 à 83, nouvelle
6 - Nicolas LOZZI, Chroniques impressionnistes / 7, pages 84 à 91, chronique
7 - Paul PARK, Les Fantômes de la danse des oranges (Ghosts Doing the Orange Dance (The Parke Family Scrapbook Number IV)), pages 92 à 158, nouvelle, trad. Laurent LAGET
8 - Eugene MIRABELLI, Le Livre de la Voie Lactée (The Book Of The Milky Way), pages 159 à 167, nouvelle, trad. Karine POIRIER
9 - Nelly KUNTZMANN, L'Autre voyage…, pages 169 à 181, nouvelle
10 - Alex NIKOLAVITCH, De quoi parle la science-fiction ?, pages 182 à 185, article
11 - Vivian AMALRIC, Chroniques itinérantes / 2, pages 186 à 189, chronique
12 - Carolyn Ives GILMAN, Ancrage (Arkfall), pages 190 à 246, nouvelle, trad. Sonia QUÉMENER
13 - Jean-Marc LAINÉ, Le Mystère Shaver. Bons baisers de la terre creuse, pages 247 à 253, article
14 - Jacques BERGIER, Ici, on désintègre !, pages 254 à 255, critique(s)
15 - Alexander IRVINE, La Colline aux mystères (Mystery Hill), pages 256 à 305, nouvelle, trad. Lise CAPITAN
16 - Ted KOSMATKA, La Couleur la moins utilisée par la nature (The Color Least Used by Nature), pages 306 à 338, nouvelle, trad. Luc KENOUFI
17 - M. RICKERT, Le Chef-d'œuvre du peintre de cadavres (The Corpse Painter's Masterpiece), pages 339 à 355, nouvelle, trad. Martine LONCAN

    Prix obtenus    
Le Chef-d'œuvre du peintre de cadavres : Shirley Jackson, nouvelle / Short story, 2011
Un jeune homme de mauvaise vie : Imaginales, nouvelle / Short story, 2014
 
    Critiques    

            La première chose qui dérange dans ce tome 17 de Fiction, c'est l'objet : moche, triste et tellement fragile qu'il est impossible de le lire ailleurs que chez soi si on veut ensuite le conserver dans sa bibliothèque en relativement bon état. À ça, s'ajoute une mise en page des nouvelles des plus pénibles : la gouttière centrale est si étroite qu'il faut casser la revue pour lire les lignes trop longues qui se perdent dans la reliure. Pour dix-neuf euros, on était sans doute en droit d'avoir un objet bien mieux fichu.

            Penchons-nous maintenant sur le sommaire… Ça ne commence pas sous les meilleurs auspices avec «  Le Jeune homme de mauvaise vie » : un récit d'Ellen Kushner platement écrit (mais bien traduit), qui revient à Bord-de-l'eau (Riverside). Un texte typique de cet univers de fantasy maniérée : une lente histoire de duelliste (a priori) homosexuel, histoire qui ne raconte pas grand-chose et ressemble au premier chapitre d'un roman. La suite, « Les Hommes au parapluie » de John McDaid, n'est guère réjouissante, avec une histoire de parapluie magique qui jette une ombre de paix (nouvelle naïve, bordélique et pour tout dire ennuyeuse). On touche le fond du seau avec la nouvelle de Sonia Quémener, texte qui aurait fait un bon candidat pour les razzies au temps où ils existaient (ah, nostalgie !). La longue novella de Paul Park (soixante-six pages de la revue !) souffre d'une traduction plus qu'approximative (Une princesse de Roumanie est un roman, premier tome d'une tétralogie, pas une nouvelle ! Un calibre .38 n'est pas un calibre 38mm mais 38 centièmes de pouce). Outre sa traduction, qui parasite la lecture au-delà du supportable, ce long texte cérébral ne mérite probablement pas les efforts de concentration qu'il nécessite. Texte labyrinthe, généalogie familiale trompeuse, métafiction consciente de sa nature textuelle, «  Les Fantômes de la danse des orages » contient résolument quelque chose, mais il est difficile, une fois la dernière page tournée, de dire quoi. Disons que c'est « priestien », mais que Christopher Priest fait ça résolument mieux.

            « L'Autre voyage… » de Nelly Kuntzmann séduit sur ses premières pages, qui composent un joli hommage à Borges, puis le texte se délite lamentablement et laisse une désagréable impression de vacuité au lecteur. Un rien, joliment écrit (alors que Borges c'est plutôt un infini, magnifiquement rédigé). Si « Le Livre de la voie lactée » de Eugene Mirabelli se lit avec plaisir, il ne laissera pas de grands souvenirs. Le reste du numéro tient de la purge, notamment les longs textes de Carolyn Ives Gilman et Alex Irvine… massacré à la traduction pour le premier, peu convaincant pour le second. Sur la fin, seule la nouvelle de Ted Kosmatka séduit, une cruelle histoire d'archipel, de fabricant de bateaux et de filiation (servie par une traduction très fluide de Luc Kenoufi, qui aurait toutefois dû porter son effort jusqu'au bout et traduire outrigger).

            On peut tout à fait passer à côté de ce désastreux numéro du 60e anniversaire, même si le texte de Ted Kosmatka est vraiment très bien. D'ailleurs, il y a maintenant sans doute de quoi faire un joli recueil de cet auteur enthousiasmant sur la forme courte (sans être scandaleux, son premier roman, The Games, n'est pas du même niveau).


Thomas DAY
Première parution : 1/1/2014 dans Bifrost 73
Mise en ligne le : 28/3/2020


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69497 livres, 77838 photos de couvertures, 64593 quatrièmes.
8384 critiques, 36858 intervenant·e·s, 1476 photographies, 3710 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.