Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Anti-Glace

Stephen BAXTER

Titre original : Anti-Ice, 1993
Science Fiction  - Traduction de Pierre-Paul DURASTANTI
Illustration de Philippe GADY & MANCHU
BÉLIAL' n° (86), dépôt légal : juin 2014
288 pages, catégorie / prix : 22 €, ISBN : 978-2-84344-125-7

Existe aussi en numérique, aux formats PDF (ISBN 978-2-84344-632-0) et ePub (978-2-84344-633-7).

Couverture

    Quatrième de couverture    
     « C’est à l’inauguration de la Nouvelle Grande Exposition, le 18 juillet 1870, que je fis la connaissance de Josiah Traveller en personne, même si j’avais entendu pendant mon enfance les histoires que racontait mon frère Hedley sur les diableries perpétrées par l’anti-glace de ce célèbre ingénieur au cours de la campagne de Crimée. Ce premier contact, fort bref, pâlit face aux splendeurs de la Crystal Cathedral et de son contenu — sans parler du beau visage d’une certaine Françoise Michelet — , mais l’enchaînement déclenché par cette rencontre de hasard allait m’entraîner, maillon après maillon, dans une stupéfiante aventure qui me propulserait au-delà de notre stratosphère et me plongerait enfin, à Orléans, dans les tréfonds d’un enfer élaboré par l’homme... »

     L’anti-glace est une matière au potentiel hautement énergétique. Inerte à basse température, elle atteint son rendement optimal sous l’effet de la chaleur. Depuis sa découverte par une expédition anglaise dans les neiges du pôle Sud, elle a donné à la Couronne britannique le leadership mondial en cette seconde moitié du XIXe siècle. Un leadership qui ne fait qu’exacerber les tensions entre le Royaume-Uni, la France et la Prusse...
     Jeune diplomate en mal d’aventures, Ned Vicars est à Ostende dans le but de contempler l’avènement d’une de ces merveilles scientifiques qu’autorise l’anti-glace. Mais il se retrouve bientôt bloqué, lui et une poignée d’autres infortunés, à bord du Phaeton, engin prodigieux qui quitte l’atmosphère terrestre en direction de la Lune. L’équipée fantastique commence...

     Chef de file de la science-fiction britannique, traduit dans une quinzaine de langues, Stephen Baxter signe avec Anti-glace une aventure steampunk débridée, mais aussi un hommage fervent à deux chefs-d’œuvre du genre : Les Premiers hommes dans la Lune d’H. G. Wells, et De la Terre à la Lune de Jules Verne.

 
    Critiques    
     L'anti-glace a été découverte. Et la face du monde en a été changée. L'anti-glace, c'est une matière incroyablement énergétique, découverte sous la banquise, et qui a donné un coup de fouet à l'essor de la technologie. Grâce à Josiah Traveller, qui a eu la chance de tomber sur cette manne d'origine inconnue (extra-terrestre ?), la gloire du Royaume-Uni resplendit, même si on ne peut passer sous silence la terrible utilisation de l'anti-glace lors du siège de Sébastopol, qui s'est traduite par un nombre de morts invraisemblable. Mais, globalement, l'apport de cette nouvelle matière reste bénéfique, notamment pour l'industrie anglaise. Ned Vicars est un jeune diplomate anglais, qui tente de comprendre les arcanes de la politique internationale, entre les Français, antagonistes historiques, et les Prussiens emmenés par un Bismarck aux vues hégémoniques. La rencontre de ces deux personnages va déboucher sur l'une des plus fabuleuses aventures humaines...
     Le Baxter prospectiviste laisse la place le temps d'un roman au Baxter suiveur de l’œuvre de glorieux aînés. Qui ont pour nom ici Jules Verne et Herbert George Wells. En effet, l'anti-glace est un parfait décalcomanie de la cavorite vernienne, les personnages embarqués dans l'aventure (on rajoutera Holden, un journaliste patriote, et l'inévitable domestique, société anglaise oblige) rappellent évidemment Barbicane ou Michel Ardan. Et, bien sûr, les péripéties en elles-mêmes sont directement recopiées de celles de De la Terre à la Lune : en effet, suite à un acte de terrorisme, les personnages sont propulsés dans un aéronef, certes un peu plus évolué que l'obus de Verne, mais qui fait pareillement office de vaisseau spatial particulièrement bien agencé. Et nos protagonistes de prendre le thé tout en faisant route pour la Lune... Dès lors, Baxter peut se régaler – et nous avec – en imaginant le navire parfait en termes de fonctionnalités offertes par l'anti-glace et d'aménagements astucieux. Et en termes de rebondissements, qui font malicieusement écho à la conquête spatiale telle qu'elle a réellement eu lieu : on assistera ainsi à la première sortie extra-véhiculaire, à un alunissage et autres accomplissements historiques. Et l'hommage vernien de laisser la place peu à peu à l'hommage wellsien...
     Emmené par un Baxter particulièrement inspiré, ce roman extrêmement jouissif fait la part belle à l'aventure au parfum rétro, et se nourrit aux sources du genre (Verne, Wells) qu'il prolonge dans les implications politiques et éthiques de la découverte d'une telle matière quasi-divine. Un roman sans conteste moins fort qu'un Évolution, mais néanmoins d'une lecture recommandée pour qui souhaite retrouver le plaisir de ces fantaisies scientifiques d'antan.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 13/8/2014
nooSFere


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.