Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Les Enchantements d'Ambremer

Pierre PEVEL

Fantasy  - Cycle : Le Paris des merveilles / Louis Denizart Hippolyte Griffont vol.

Illustration de Xavier COLLETTE
BRAGELONNE n° (486), dépôt légal : mai 2015
384 pages, catégorie / prix : 17,90 €, ISBN : 978-2-35294-848-3
Couverture

    Quatrième de couverture    
Paris, début du XXe siècle.

Les messieurs ont de fières moustaches, des
chapeaux melons ; les dames portent des corsets,
des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de
rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres le
long des Grands Boulevards aux immeubles
haussmanniens. Mais ce n'est pas le Pans de la
Belle Bpoque tel que nous l'entendons : la tour
Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi
la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes,
des chats-ailés discutent philosophie et une ligne
de métro permet de rejoindre le pays des fées.

Occupé à enquêter sur un trafic d'objets enchantés,
Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du
Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de
meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles
et à un puissant sorcier, Griffon ! n'a d'autre choix
que de s'associer à Isabel de Samt-Gil, une fée
renégate que le mage ne connaît que trop bien...

Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

Pierre Pevel, né en 1968, est l'un des fleurons
de la Fantasy française. Il a.obtenu le grand prix
de l'Imaginaire en 2002, le. prix Imaginales 2005
et le David Gemmell Morningstar Avvard en 2010,
pour Les Larmes du Cardinal, traduites dans une
dizaine de langues, y compris en Grande-Bretagne
et aux États-Unis. Sa dernière saga, Haut-Riyaume,
est également publiée en Angleterre.


    Sommaire    
1 - Magicis in Mobile, pages 355 à 382

    Prix obtenus    
Imaginales, artiste / Illustrateur, 2004
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    
Edition Le PRÉ AUX CLERCS, Fantasy (2004)


     Début du siècle dernier, le Paris de la Belle Epoque revu et corrigé par la magie... Contaminé par l'Outre Monde, celui des fées, dragons et licornes... Un univers sympathique mais menacé.

     Louis Denizard Hyppolyte Griffont, mage du Cercle de Cyan et personnage principal, va se retrouver au cœur d'un faisceau d'événements majeurs. Emprunter un livre pour une amie et enquêter sur un tricheur de carte recourant à la magie vont le propulser dans les intrigues qui menacent le trône d'Ambremer, le royaume magique. Des aventures où il retrouvera sa femme, Isabel de Saint Gil, aventurière et cambrioleuse, espionne à ses heures...

     Inutile de vous conter ici par le menu le roman dont l'intérêt tient dans les péripéties et autres rebondissements enchaînés avec un zeste d'humour.

     Pierre Pevel, dont le Cycle du Sang (signé Jacq) fut ici chroniqué naguère par mes soins, se veut l'héritier des feuilletonistes du XIXe, Zévaco, Ponson Du Terrail et surtout Alexandre Dumas en qui il voit un maître. Griffont se joindra volontiers aux Pardaillan, Rocambole, Arsène Lupin et compagnie. En terme d'écriture, Pevel gagne son pari haut la main ; l'action se déroule toute seule, sans temps mort même si l'on n'assiste à aucune course poursuite en De Dion Bouton. Par contre se pose la question de savoir si l'introduction massive de fantasy dans le récit ne le boutera pas hors de la tradition du roman-feuilleton à laquelle il aspire. Ces éléments ne priveront-ils pas ce livre de la reconnaissance des amateurs nostalgiques des feuilletonistes ? Ce serait dommage...

     Au chapitre des défauts, il faut reconnaître que l'intrigue de base, les rivalités pour la couronne d'Ambremer qui agitent l'Outre Monde et constituent la trame de fond du récit, sont très convenues. Au-delà des menaces sur le trône de la reine des fées que fait planer sa maléfique sœur jumelle, du thème manichéen ô combien rebattu du double maléfique, l'habillage est bien plus plaisant. La fin souffre aussi, et cruellement, d'un excès de conventions « fantasystes », avec des bons à la merci des méchants qui triomphent et le deus ex machina qui sauve la mise in extremis. Mais insistons sur le fait que ce sont les péripéties qui font de ce roman une indéniable réussite.

     Dans la tradition du roman feuilleton, Les Enchantements d'Ambremer est un pur divertissement où la fluidité de l'écriture concourt à un réel plaisir.

Jean-Pierre LION
Première parution : 1/1/2004
dans Bifrost 33
Mise en ligne le : 1/3/2005


 
Base mise à jour le 18 juin 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.