Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Survivants du paradis

Michel JEURY


Cycle : Le Dernier paradis  vol. 2


Illustration de Jim BURNS

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions, coll. Anticipation n° 1376
Dépôt légal : mai 1985

192 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-265-02977-7   
Genre : Science Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Seuls de tous les survivants de Paradis 5, Lorek et Ceylane engagent la lutte contre les chasseurs d'esclaves. Ceylane s'infiltre chez l'ennemi. Lorek s'allie à la meneuse du clan nocturne, la belle Enehidi.
     Mais voici qu'un mystérieux visiteur masqué arrive des étoiles.
 
    Critiques    
     Les survivants du paradis nous offrent la suite — et la fin ? — du précédent roman de Jeury paru au Fleuve Noir, Le dernier paradis. Elenda, c'est-à-dire Paradis 5, s'est transformée en une zone morte ; le champ de force qui la protégeait des agressions extérieures a rendu l'âme. Dans ces circonstances dramatiques, Lorek Sam Lara reprend du service. Le voilà presque seul contre les marchands d'esclaves à la chevelure rousse et les indigènes qui les servent. Lorek comprend vite — pas assez vite ! — qu'il est difficile d'être un héros. D'ailleurs, il n'en a pas l'étoffe. Ses initiatives sont molles et souvent contradictoires. Il veut sauver le monde des esclavagistes mais il répugne à donner la mort à ceux qui le menacent. Et comme si un seul Lorek Sam Lara ne suffisait pas, il en apparaît un second, à la fois énigmatique et anonyme. Les hommes des Etoiles seraient-ils de retour ? Et sauraient-ils donc également voyager dans le temps ?
     Les faits sont là mais pas l'effet. Le roman paraît peu convaincant. Il donne l'impression de traîner en longueur ; non pas parce qu'il ne s'y passe rien. Il y a de l'action et moult événements, mais tout ce remue-ménage semble gratuit et ne fait guère progresser l'intrigue. L'intérêt pour cette lecture reste faible. On attend toujours quelque chose de fort, une flamme qui puisse embraser le décor, mais non ; le piment a été noyé et le goût s'avère fade.
     Et quel dommage que cette fin bâclée qui tombe comme un cheveu dans la soupe trop claire : fulgurant dénouement « exécuté » par Jeury et dont la logique sidère. Mais allez comprendre les motivations d'un Hexarque Sans Nom...


Éric SANVOISIN
Première parution : 1/7/1985 dans Fiction 364
Mise en ligne le : 2/5/2005


 

Dans la nooSFere : 59362 livres, 53070 photos de couvertures, 53120 quatrièmes.
7864 critiques, 32185 intervenant·e·s, 972 photographies, 3634 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies