Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Hippocampe

Lorris MURAIL




Robert LAFFONT (Paris, France), coll. Ailleurs et demain n° (65)
Dépôt légal : 1er trimestre 1981
210 pages
ISBN : 2-221-00623-2   
Genre : Science-Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Ne croyez pas que l'hippocampe soit seulement ce petit animal marin dont le profil évoque celui du cheval. Il s'agit également d'une partie fondamentale de notre cerveau dont la destruction entraîne une forme d'amnésie. Or, chez le sujet mutilé, une porte s'ouvre, qui amène à l'omniscience.
     Hélas, comment s'en souvenir ?

     Le Théodog est un club très fermé. Le but de ses membres : porter une théorie ou un dogme à sa sixième puissance et obtenir ansi le titre convoité de Maître en Théodogmatique.

     D'abord, il y a eu le rétro et ensuite le punk et, maintenant, c'est la new-wave ou je ne sais quoi. Nous, comme on n'a pas d'imaginmatino pour les mots, on joue au jeu, tout simplement. Depuis, c'est drôle, rien n'avance plus.

     Tous les jours, dans la cellule de sa prison, Miguel jouait les oeuvres le Liszt, Ravel ou Chopin sur les touches peintes de sa planches de bois. Un soir, le clavier se mit à lui parler. Pour Miguel, ce fut la voie de la libération.

     En tout, ce sont sept nouveaux jeux de société dont les règles vous sont ici expliquées. Mise d'entrée libre. Relance illimitée.

    Sommaire    
1 - L'Hippocampe, pages 9 à 47
2 - Le Théodog, pages 51 à 72
3 - Le Mythe de l'auto-stoppeur, pages 75 à 85
4 - Le Jeu, pages 89 à 107
5 - La Chapelle de Guillaume Tell, pages 111 à 132
6 - L'Enigme d'Eric Lesage, pages 135 à 163
7 - L'Homme de l'année par Sandy Hoelstroem, pages 167 à 208
 
    Critiques    
 
     Lorris Murail dirigeait naguère, chez Lattes, la collection SF qui a publié, dans le désordre, Robert Howard, Jean de La Hire, Michael Bishop, Pierre Giuliani et... Lorris Murail. Le premier roman de ce jeune écrivain, Omnyle, est passé complètement inaperçu. Et pourtant il s'agissait d'un ouvrage tout à fait intéressant, un peu bref, un peu congru, mais réellement bien écrit. Ce qui aujourd'hui comme hier, du fait même de sa rareté, mérite d'être signalé. Si j'osais, je dirais qu'il s'agissait d'un roman vraiment littéraire égaré dans notre sulfureux domaine. Ensuite Lorris Murail a écrit un livre assez réussi sur les sectes, où il visait plus particulièrement, si mes souvenirs demeurent vivaces, le bon vieux Papa Moon et ses sélénites. Son premier recueil de nouvelles, L'hippocampe, me semble plus réussi que son premier roman, car il est construit avec juste ce qu'il faut de snobisme, de supériorité d'écriture et de cynisme pour le rendre à la fois attachant et irritant. Prenez cela, s'il vous plaît, sous ma plume, pour un compliment ! Le texte qui donne son titre au recueil est excellent et un autre, L'homme de l'année, par Sandy Hoelmstroem, paru dans le n° 283 de Fiction, pour le moins remarquable. D'étranges jeux de société sont examinés dans ce livre souvent subtil, parfois très acide, ceux auxquels nous jouons sur le seuil de l'absurde et du désespoir, dans les casinos moisis de ce monde sans mémoire. Pour moi, ce qui fait le prix de cet ouvrage, c'est qu'il est à la fois « dans le genre » et « en marge du genre ». C'est presque toujours dans cette zone-là que l'on fait les découvertes les plus intéressantes. Lorris Murail écrit peu, mais ce qu'il écrit a de la classe. Et de la patte.

Daniel WALTHER
Première parution : 1/7/1981 dans Fiction 320
Mise en ligne le : 14/3/2009


 

Dans la nooSFere : 60832 livres, 54938 photos de couvertures, 54744 quatrièmes.
7938 critiques, 33010 intervenant·e·s, 1222 photographies, 3638 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies/RGPD