Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Série    
 

Le Jeu

Jean-Luc LUCIANI

 
    Volumes de la série    
1 /    Le Jeu : La traque
2 /    Le Jeu : game over

    Critiques    
     2037, la télé-réalité est à son apogée puisqu'une chaîne, Real-TV Europa 29, lui est entièrement consacrée. Mais le public en veut toujours plus. Rien de plus simple, faisons pire ! Prenons dix adolescents condamnés à perpétuité, émancipons-les pour qu'ils soient considérés comme adultes et donc condamnés à mort, mettons-les sur une île et laissons le public voter pour celui qui mérite de prendre une balle dans la tête, et le samedi soir, prime-time oblige, lâchons quelques téléspectateurs tirés au sort avec une arme à la main pour descendre le malheureux élu. Le peuple n'est-il pas heureux ?

     Jean-Luc Luciani tape sur la téléréalité en se jetant dans le jusqu'au-boutisme avec les règles d'un jeu absolument abominables.

     Dans le premier tome, les adolescents subissent ce jeu démoniaque mais qui ne paraît pas si éloigné de la réalité d'aujourd'hui, les frontières avec la cruauté sont si minces, jusqu'à ce qu'ils trouvent le moyen de s'enfuir de l'île et d'atterrir dans la République Libre de Marseille. Mais cela n'arrête pas les organisateurs du jeu puisque le second tome laisse la folie gagner en ampleur, le jeu se déroulant désormais au milieu du public et encourageant même la délation...

     Oui, Luciani n'y va pas avec le dos de la cuillère pourrait-on se dire, surtout dans une collection jeunesse à partir de 11 ans. Mais faut-il jouer les vierges effarouchées avec des sujets aussi sensibles ? N'est-il pas plus honnête de rentrer dans le vif des choses, quitte à choquer pour que le discours ne soit pas galvaudé ? Chacun tranchera selon sa sensibilité mais il est clair que ces deux romans d'anticipation sont des coups de poing pour le lecteur. Le rythme est explosif à l'aide d'une écriture accrocheuse et d'un découpage cinglant. Les personnages sont taillés dans le réel et l'identification est immédiate. Et le message est efficace. Pourquoi prendre des voies détournées lorsque le direct (au foie) est bien plus ravageur ?

     Luciani a choisi son camp et l'on sort de cette lecture plutôt retourné et encore plus convaincu qu'il y a à la télévision des émissions nocives à éviter à tout prix, dès aujourd'hui.

Michaël ESPINOSA
Première parution : 1/6/2006
dans Galaxies 40
Mise en ligne le : 22/2/2009

 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.