Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Dieu porte-t-il des lunettes noires ? et autres nouvelles

Maurice G. DANTEC



Illustration de Grégoire HÉNON

LIBRIO (Paris, France), coll. Imaginaire n° 613
Dépôt légal : octobre 2003
96 pages, catégorie / prix : 2 €
ISBN : 2-290-33738-2   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Frank Borland est décidément perplexe. Devant lui, sur la petite table de verre, le gros Ruger chargé et la paire de lunettes noires sont les seules traces tangibles laissées par le mystérieux Voyageur TransQuantique.
     « Dans moins de temps qu'il n'en fallait pour finir cette cigarette, il empoignerait l'arme et placerait la paire de lunettes sur ses yeux. Il ferait presque aussitôt un bond dans l'espace-temps, cent deux années en arrière, jusqu'en 1890, à la frontière austro-allemande, à Brunau-sur-Inn pour être exact. Oui, bon sang, ce soir, dans une poignée de minutes, il se pencherait au-dessus du berceau (...). Oui, là, maintenant, dans quelques respirations, il tuerait Adolf Hitler. »
     Ces trois nouvelles nous transportent dans un futur néo-urbain de drogues synthétiques et de technologies inquiétantes, avec une extraordinaire maîtrise du suspense. En fin de volume, un entretien inédit éclaire les sources d'inspiration et les thèmes de prédilection d'un écrivain pour qui « en littérature, comme dans la vie, tout, toujours, reste à faire. »

     Maurice G. Dantec, né en 1959, s'est rapidement imposé comme un auteur majeur de littérature scientifique et de science-fiction, en signant notamment La sirène rouge et Les racines du mal, deux chef-d'oeuvre du genre.

    Sommaire    
1 - Dieu porte-t-il des lunettes noires ?, pages 5 à 43
2 - THX Baby, pages 44 à 53
3 - Quand clignote la mort électrique, pages 54 à 80
4 - Jérôme SCHMIDT, Interview de Maurice Dantec, pages 81 à 88, entretien avec Maurice G. DANTEC
5 - Richard COMBALLOT, Postface, pages 89 à 93, Postface
 
    Critiques    
     Bonne idée que cette réédition chez Librio de trois nouvelles de Maurice G. Dantec, tirées du recueil Périphériques (Flammarion, 2003), occulté à sa sortie par la publication simultanée de son roman monstre Villa Vortex. Bonne idée, parce que, même s'ils ne sont pas inoubliables, loin s'en faut, deux de ces textes relèvent directement de la science-fiction (un voyage dans le temps prétexte à une réflexion uchronique, et un récit cyberpunk sous psychotropes) et que le narrateur du troisième, Quand clignote la mort électrique, raconte entre autres comment sa passion pour la SF a coïncidé avec de grands bouleversements dans sa vie.

     Comme Périphériques, le recueil débute par Dieu porte-t-il des lunettes noires ? (1995). Une entité d'origine inconnue fait savoir à Frank Borland qu'il a gagné le droit de faire un saut dans le passé. Seule obligation : il doit assassiner le pire représentant de l'espèce humaine, celui qui, selon lui, mérite de n'avoir jamais vécu. Après une brève hésitation, c'est évidemment Adolf Hitler qui décroche le pompon. Seulement, Borland se pose trop de questions au moment fatidique. Il faut dire que le Führer, dans son berceau, n'a pas encore commis l'irréparable... Dantec se sort de l'exercice par une pirouette étonnante.

     Prenez quelques rastas, mettez les en orbite autour de la Terre (en bas, tout a été dévasté par une apocalypse nucléaire) et confiez-leur une nanopuce destinée à reconfigurer le système neural à seule fin de revivre, comme si vous y étiez, un épisode christique bien connu, les Noces de Cana. Vous obtenez une expérience mystique délirante, et vous aurez une vague idée de ce à quoi ressemble la nouvelle THX Baby (1994).

     Dans Quand clignote la mort électrique (1996), le jeune Willie, cloué sur son siège de voiture à la suite d'une fusillade mortelle, est en plein trip hallucinatoire. Avant que la mort ne l'emporte, sa vie trop brève se déroule devant lui, de ses petites combines dans sa banlieue pourrie à son ascension sociale fulgurante. Ce récit violent, plein de fureur, est aussi le plus attachant du recueil.

     De ces textes agréables mais inaboutis, nous retiendrons surtout un style simple, direct, assez proche de l'écriture nerveuse de La Sirène rouge -même si l'abus de néologismes cyberpunk alourdit inutilement THX Baby. Ces nouvelles s'adressent d'abord à ceux qui souhaiteraient découvrir l'univers de l'auteur sans oser s'attaquer à ses gros romans. Toutefois, pour ce faire, le plus intéressant reste encore la postface de Richard Comballot, qui nous dévoile la genèse de Périphériques tout en rendant hommage à Jacques Chambon, et surtout une courte interview accordée par l'auteur de Babylon Babies à Jérôme Schmidt, où Maurice G. Dantec évoque les rapports entre ses influences éclectiques et son œuvre mutante. Après cela, les plus hardis pourront enchaîner sur ses romans, de La Sirène rouge à Villa Vortex.

Olivier NOËL
Première parution : 1/3/2004 dans Galaxies 32
Mise en ligne le : 12/12/2008


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65770 livres, 65222 photos de couvertures, 60536 quatrièmes.
8089 critiques, 36065 intervenant·e·s, 1453 photographies, 3688 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.