Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Oracle d'Égypte

Éric SIMARD


Illustration de Philippe MUNCH

MANGO Jeunesse (Paris, France), coll. Autres Mondes n° 18
Dépôt légal : mars 2003, Achevé d'imprimer : mars 2003
Première édition
Roman, 192 pages, catégorie / prix : 9,00 €
ISBN : 2-7404-1571-0
Format : 13,0 x 19,9 cm
Genre : Science-Fiction



Ressources externes sur cette œuvre : quarante-deux.org
Ressources externes sur cette édition de l'œuvre : quarante-deux.org

Quatrième de couverture
     Fin XXIe siècle. Morri Starnberg et les généticiens de la société Chimerics ont réussi à créer des chimères à l'image des dieux égyptiens : Khonsou, une créature au corps humain et à tête de faucon, Sekhmet, mi-femme, mi-lionne, et Amon-Rê, le dieu solaire à tête de bélier. Mais dès que les chimères arrivent au Sanctuaire des Dieux — un parc de loisirs construit sur l'emplacement de l'ancienne Thèbes — , elles se comportent bizarrement et échappent au contrôle dès scientifiques.
     Malgré les efforts de Gala, la fille de Morri, l'inquiétante prophétie qui se cache derrière les hiéroglyphes de l'Oracle d'Egypte n'est-elle pas en train de se réaliser ?
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Sources, pages 175 à 176, notes
Critiques
     L'Oracle d'Egypte est un très agréable roman pour les adolescents, où l'auteur entremêle avec talent science-fiction et fantastique. Comme dans Les Chimères de la mort, publié dans la même collection (et chroniqué dans Galaxies n° 23), Éric Simard aborde le thème des manipulations génétiques, mais en faisant glisser cette fois son récit vers la sorcellerie. À la fin du XXIe siècle, Morri Starnberg, une généticienne, fabrique pour le compte de la société Chimerics des chimères, êtres mi-hommes mi-animaux. Et pour en rajouter dans le spectaculaire, elle vient d'élaborer trois dieux de l'Antiquité égyptienne, Khonsou, homme à tête de faucon, Sekhmet, femme à tête de lionne et Amon-Rê, homme à tête de bélier. Or, de nébuleux messages lui parviennent, la mettant en garde au nom de fantasques malédictions. Si Morri les ignore, sa fille Gala, douée d'un petit pouvoir paranormal, découvre qu'elles proviennent de Khephren Narmer, le fils d'un célèbre égyptologue décédé quelques années plus tôt dans des conditions douteuses. Khephren lui révèle que son père aurait décrypté une antique prophétie qui annonce le retour de ces trois divinités, exilées dans une autre dimension. Rendus furieux, ils prendraient le pouvoir sur Terre, inaugurant un nouvel âge des ténèbres. Or, les trois chimères constituent d'excellents réceptacles pour ces dieux...

     C'est le début d'un roman d'aventures à grand spectacle qui mène Gala et Khephren de Paris à la Vallée des Rois, où ils devront affronter les dieux. Mais devant le scepticisme des adultes, ils se retrouvent seuls, uniquement armés de leur courage, pour leur résister. Au fait, et si l'homme n'était pas tout puissant et si la nature avait encore son mot à dire ? Ce cocktail bondissant ravira tous les lecteurs en mal d'exotisme. Message sous-jacent oblige, c'est un excellent avertissement contre les dérives de la science, dès lors qu'elle tombe entre les mains fort peu désintéressées des marchands.

Stéphane MANFREDO
Première parution : 1/9/2003 dans Galaxies 30
Mise en ligne le : 29/11/2008


     Eric Simard, écrivain malouin d'adoption et scientifique de formation, a bien les pieds sur terre. Pourtant, depuis quelques années, il court avec sa plume à la recherche de chimères ! Voici donc le troisième récit qu'il signe dans les Autres mondes sur ce thème, après Les Chimères de la mort, paru en 2001, et Clarisse, nouvelle figurant au sommaire le l'anthologie Les Visages de l'humain.
     Le roman est construit en deux parties : la première raconte les manipulations auxquelles se livrent les généticiens inconscients de la société Chimerics. Ils ont un projet fou, pharaonique : ils veulent créer pour les besoins d'un parc d'attractions des « humanimaux » à l'image des dieux antiques égyptiens. En cette fin de XXIème siècle, la génétique n'est donc pas au service de l'humain mais œuvre pour le spectacle et, bien sûr, l'argent. C'est ce que va découvrir à ses dépens, la jeune et naïve Gala, la fille de Morri, responsable de ce projet.
     Dans la seconde partie, E. Simard emmène ses lecteurs en Egypte, dans le fameux Sanctuaire des dieux où sont transportées les chimères destinées à devenir l'attraction principale de ce gigantesque parc d'attractions. Bien sûr, le projet initial bascule et les dieux, finalement plus puissants que les hommes, interviennent. De quoi se mêlent ces pauvres humains en voulant ainsi jouer les apprentis sorciers ? N'est-il pas temps que les dieux montrent leur colère et déchaînent enfin leur terrible vengeance ?
     Si l'on est séduit pas la première partie du roman où l'on découvre peu à peu le projet fou des généticiens ainsi que les créatures qu'ils fabriquent, on l'est moins par la partie « égyptienne » qui bascule plus vers un fantastique banalisé. De nombreux auteurs convoquent dans leurs romans les dieux égyptiens et l'Egypte ancienne est bien souvent le théâtre de romans publiés en littérature de jeunesse. Il est vrai que c'est une civilisation qui fascine les jeunes lecteurs mais à trop vouloir l'utiliser, on finit parfois par en briser sa magie.

Catherine GENTILE (lui écrire)
Première parution : 8/5/2003 nooSFere

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 80900 livres, 95899 photos de couvertures, 76962 quatrièmes.
9456 critiques, 43945 intervenant·e·s, 1678 photographies, 3797 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2023. Tous droits réservés.